Coronavirus : Les vaccins Pfizer et Moderna efficaces contre le variant indien ?

ETUDE Les chercheurs ont observé l’effet du variant indien sur le nombre d’anticorps présents chez les personnes vaccinées avec ces deux sérums

20 Minutes avec agences
— 
Le dépistage du Covid-19, illustration.
Le dépistage du Covid-19, illustration. — ISA HARSIN/SIPA

Les vaccins Moderna et Pfizer/BioNTech devraient rester efficaces contre le variant indien du Covid-19, selon une étude préliminaire américaine rendue publique ce lundi. Elle doit encore être validée par des pairs avant leur publication dans une revue scientifique.

« Nous avons conclu que les anticorps produits par les vaccins sont un peu affaiblis contre ces variants », a expliqué Nathaniel Landau, auteur principal de l’étude. « Mais pas assez pour nous laisser penser que cela aura un grand effet sur la protection conférée par les vaccins. »

Encore beaucoup d’anticorps qui fonctionnent

Les chercheurs ont prélevé le sang de personnes vaccinées avec ces deux sérums aux Etats-Unis. Ils ont exposé ces échantillons à un virus synthétique présentant les mutations des variants B.1.617 et B.1.618, identifiés pour la première fois en Inde. Ce mélange a ensuite été mis en contact avec des cellules de laboratoire, afin d’observer combien seraient infectées.

Pour le variant B.1.617, les chercheurs ont observé une réduction par quatre de la quantité d’anticorps neutralisants en moyenne. Pour le variant B.1.618, la réduction était par trois. « En d’autres termes, certains anticorps ne fonctionnent plus contre les variants, mais vous en avez encore beaucoup qui marchent », résume Nathaniel Landau. « Il y en a assez qui font le travail pour que nous pensions que les vaccins resteront hautement » efficaces.

Les chercheurs ont donc confiance « dans le fait que des vaccins actuels conféreront une protection contre les variants identifiés jusqu’ici », conclut l’étude. Ces expérimentations doivent encore être confirmées par des études dans le monde réel et les chercheurs n’excluent pas que de futurs variants plus résistants émergent à l’avenir.