Coronavirus en Australie : Le gouvernement envisage de maintenir ses frontières fermées jusqu’à fin 2022

TOURISME L’estimation la plus optimiste serait pour le milieu ou au second semestre de l’année prochaine

20 Minutes avec AFP
— 
L'Australie pourrait maintenir ses frontières fermées jusqu'à fin 2022.
L'Australie pourrait maintenir ses frontières fermées jusqu'à fin 2022. — Richard Milnes/Shutterstock/SIPA

La nouvelle vague de contaminations au Covid-19  à travers le monde anéantit tout espoir d’une réouverture des frontières australienne à court terme.  La flambée des cas en Inde démontre la nécessité de garder les restrictions aux frontières pour maintenir le faible niveau de propagation du virus en Australie, a estimé le ministre du Tourisme Dan Tehan. Le continent pourrait donc maintenir ses frontières fermées jusqu’à fin 2022.

Il est « très difficile de déterminer » quand les frontières pourront rouvrir, a déclaré Dan Tehan sur Sky News. « L’estimation la plus optimiste serait au milieu ou au second semestre de l’année prochaine ».

Seuls 29.886 cas de contaminations

Depuis le 20 mars 2020, l’Australie a mis en place un contrôle drastique de ses frontières. Toute personne arrivant de l’étranger est soumise à une quarantaine de 14 jours dans un hôtel. L’ouverture récente d’une bulle aérienne avec la Nouvelle-Zélande a rencontré des difficultés. Elle a notamment été suspendue entre les villes frappées par une résurgence du nombre de cas en lien avec des failles dans les dispositifs de quarantaine.

L’Australie a enregistré 29.886 cas de contaminations au Covid-19 depuis le début de la pandémie, dont une majorité détectée dans des hôtels de quarantaine. Le démarrage de la vaccination est lent : seules 2,5 millions de doses ont été administrées à travers le pays, qui compte 25 millions d’habitants, sachant que chaque personne doit recevoir deux doses.

Coup dur pour l’industrie du tourisme

Avant la pandémie, environ un million de voyageurs entraient chaque mois dans le pays pour des séjours de courte durée. Ce chiffre s’élève désormais à 7.000. La perspective d’une fermeture des frontières pendant près de trois ans va porter un sérieux coup à l’industrie touristique de l’Australie, qui représente 33 milliards d’euros par an.

« L’espoir serait que nous puissions créer quelques bulles aériennes de plus mais nous sommes en pleine pandémie », a-t-il déclaré. « Cela va beaucoup dépendre de la façon dont nous sommes capables de gérer la pandémie mondiale ».