Marseille : Le possible parachutage de Jérôme Salomon à la tête de l’AP-HM fait des remous

SANTE Le controversé directeur général de la santé Jérôme Salomon est pressenti pour diriger les hôpitaux de Marseille, au grand dam du personnel soignant et des élus locaux 

Mathilde Ceilles

— 

Le directeur général de la santé Jérôme Salomon, à Paris en décembre 2020.
Le directeur général de la santé Jérôme Salomon, à Paris en décembre 2020. — Jacques Witt/SIPA
  • Dans un mois et demi, le directeur général de l’AP-HM prendra sa retraite.
  • Le gouvernement souhaiterait nommer à sa place Jérôme Salomon, directeur général de la santé controversé.
  • Le mauvais bilan de ce dernier dans la gestion du coronavirus, et ses faibles compétences sur ce poste, font que cette candidature est loin de faire l’unanimité localement.

Pendant des mois, l’année dernière, son visage revenait régulièrement sur les écrans de télévision pour évoquer la crise sanitaire en cours. Jérôme Salomon pourrait de nouveau être sous le feu des projecteurs, mais à des kilomètres de la salle de conférence de presse parisienne qui a fait sa renommée. A l’aube d’un nouveau déconfinement, le Monsieur Covid d' Emmanuel Macron, actuel directeur général de la santé, pourrait être parachuté à la tête de l’Assistance publique des Hôpitaux de Marseille (AP-HM) par le gouvernement.

« Cela m’a été confirmé ces jours-ci par Paris », affirmait auprès de La Provence, dans son édition de jeudi, la première adjointe au maire de Marseille en charge de la santé, Michèle Rubirola, par ailleurs présidente du conseil de surveillance du troisième CHU de France.

« Paris veut garder un œil sur Marseille »

L’AP-HM va en effet bientôt se retrouver orphelin de directeur général. L’actuel capitaine de cet immense navire, Jean-Olivier Arnaud, doit prendre sa retraite au mois de juin. Selon nos informations, pour pouvoir écluser ses congés, il aurait déjà dû quitter ses fonctions au mois de mars. Mais le passage de témoin tarde à se faire, car le nom de son remplaçant est loin de faire l’unanimité au sein des hôpitaux marseillais.

« Je ne suis pas forcément rassurée par cette possible nomination, peste Audrey Jolibois, secrétaire générale FO à l’AP-HM. Soit on veut Jérôme Salomon à la tête de l’AP-HM parce que Paris veut garder un œil sur Marseille, et qu’il y a des enjeux et des grands changements à venir au sein de notre CHU, soit on ne veut plus de Paris et on le met à Marseille, comme une sorte de cadeau un peu empoisonné. Et je pense d’ailleurs que c’est plutôt cette option. Le ministère cherche à imposer Jérôme Salomon à Marseille, car il veut l’évincer de son poste actuel, ce que je trouve un peu étrange. »

Un bilan « catastrophique »

Pour rappel, en octobre 2020, Jérôme Salomon a fait l’objet d’une perquisition judiciaire dans le cadre de l’enquête sur la gestion de la crise sanitaire, et particulièrement sa responsabilité dans la pénurie de masques. « Il a été mauvais sur tout, enrage le président LR de la région Paca, Renaud Muselier, dans les colonnes de La Provence. Les masques, la logistique, la gestion de crise, il a menti régulièrement et on veut le nommer à Marseille où les enjeux sont énormes ? Qu’il reste donc à Paris ! »

« Son bilan comme directeur général de la santé est tout de même catastrophique » s’alarme Kader Benaïed, Quand on interroge ce secrétaire départemental adjoint du syndicat Sud Santé sur une éventuelle arrivée de Jérôme Salomon à la tête de l’AP-HM, un éclat de rire retentit au bout du fil. « Nous, le personnel soignant, on a vraiment l’impression, depuis le début, d’être pris pour des cons. Que ce soit Pierre, Paul ou Jacques à la tête de l’AP-HM, on attend quelqu’un qui est capable de se retrousser les manches et de mettre les mains dans le cambouis. Les agents veulent qu’une chose : que ça change à Marseille. »

« Il n’a aucune compétence pour ce poste »

De plus, ces derniers mois, ce réputé proche d’Emmanuel Macron a eu quelques anicroches avec Didier Raoult, le directeur de l’IHU, qui dépend lui-même de l’AP-HM. « On est très content de la relation entretenue actuellement entre l’IHU et l’AP-HM, qui a permis de répondre efficacement à la crise du Covid-19, indique-t-on du côté de l’IHU.On est confiant dans le fait que cette relation de qualité se perpétuera avec le prochain directeur ou la prochaine directrice de l’AP-HM. »

« Moi, j’aimerais bien, surtout, qu’on nomme quelqu’un à la tête de l’AP-HM pour ses compétences, s’agace Audrey Jolibois. Jérôme Salomon est un médecin, ce qui bafoue les règles. Il n’a aucune compétence pour ce poste, sans compter les couacs dans la gestion de la crise sanitaire. »

Une tare que ne présentait pas un autre candidat, François Crémieux, actuel directeur général adjoint de l’AP-HP, et chouchou des élus locaux qui siègent au conseil de surveillance de l’AP-HM. Contactée, l’AP-HM indique ne pas faire de commentaire à ce stade sur le sujet. De son côté, le ministère de la Santé n’a pas donné suite à nos sollicitations à l’heure où ces lignes sont écrites.