Coronavirus : Gare à ce chiffre sur les effets secondaires du vaccin Pfizer avancé par Didier Raoult

FAKE OFF Didier Raoult a avancé le chiffre de « 70 % d’effets secondaires » avec ce vaccin. Celui-ci correspond simplement à la douleur passagère ressentie par certaines personnes vaccinées à l’endroit de l’injection

20 Minutes Fake off
— 
Un flacon de Comirnaty, le vaccin de Pfizer, à Milan, le 19 avril.
Un flacon de Comirnaty, le vaccin de Pfizer, à Milan, le 19 avril. — Nicola Marfisi/AGF/SIPA
  • Didier Raoult a avancé dans une vidéo publiée mercredi qu’il y a 70 % d’effets secondaires avec le vaccin Pfizer-BioNTech. Le professeur explique s’appuyer sur un travail de la prestigieuse revue Nature.
  • Ces 70 % correspondent en fait à une douleur ressentie par les vaccinés à l’endroit de l’injection.

Un chiffre spectaculaire, mais qui cache une réalité beaucoup moins effrayante. Dans une vidéo publiée mercredi, Didier Raoult avance qu’il y a « 70 % d’effets secondaires » avec le vaccin contre le coronavirus de Pfizer/BioNTech. Le dirigeant de l’IHU Méditerranée déclare s’appuyer sur un travail récent de la prestigieuse revue scientifique Nature, mais ne détaille pas quels sont ces effets secondaires.

L’IHU nous précise que Didier Raoult cite un article publié le 16 février dans la revue américaine.

FAKE OFF

Alors, à quoi correspondent ces 70 % d’effets secondaires cités par Nature ? A une douleur ressentie par les personnes vaccinées à l’endroit de la piqûre. Une sensation et un moment qui peuvent bien sûr s’avérer désagréables, mais qui ne remettent pas en cause le bénéfice du vaccin par rapport au risque encouru en contractant le Covid-19.

Nature s'appuie sur des données de Tom Shimabukuro, un chercheur des Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC), qui datent du 14 janvier. Sur près d’un million de personnes ayant participé à cette recherche, 67,7 % ont fait part d’une « douleur » après la première dose du vaccin Pfizer-Moderna et 74,8 % après la deuxième dose. La tendance est confirmée par des données complémentaires, publiées en mars. Par ailleurs, 26 % ont fait part de maux de tête après la première dose et 42 % après la seconde.

« Dans l’ensemble, les profils de sécurité des vaccins Covid-19 [Pfizer/BioNTech et Moderna] sont rassurants et conformes à ceux observés lors des essais cliniques », note le chercheur des CDC.

Lors des essais cliniques, 77,4 % des participants qui ont tenu un journal de leurs symptômes sept jours après la vaccination ont fait part d’au moins un effet secondaire. La majorité était « de sévérité légère ou modérée », soulignent les CDC.