Lyon : L'hôpital Saint-Luc Saint-Joseph cherche des volontaires pour une étude sur le dépistage du cancer du sein

SANTE Cette étude, menée dans sept pays auprès de 85.000 femmes, vise à améliorer les pratiques pour des dépistages plus efficaces

C.G.

— 

Une femme passe une mammographie.
Une femme passe une mammographie. — WIDMANN PETER/TPH/SIPA

Le Centre Hospitalier Saint-Joseph Saint-Luc de Lyon recherche des volontaires pour participer à une étude de dépistage personnalisé du  cancer du sein. Aujourd’hui, seul le critère d’âge est pris en compte pour inviter les femmes à se faire dépister. Les facteurs de risque sont pourtant multiples. Et l’âge n’est pas le seul à surveiller. Il peut y avoir des facteurs génétiques, hormonaux et environnementaux notamment, précise l’hôpital.

Cette étude vise à évaluer les bénéfices d’un dépistage personnalisé du cancer du sein (fréquence adaptée en fonction du niveau de risque de chaque femme) en comparaison d’un dépistage standard. « Elle a pour finalité d’améliorer les pratiques pour des dépistages plus efficaces et plus sûrs, et ainsi de contribuer à sauver davantage de femmes en détectant la pathologie, le plus tôt possible, chez les individus les plus à risque », indique le centre hospitalier.

Une étude menée dans sept pays

Cette étude, coordonnée par Unicancer dans sept pays, prévoit l’inclusion de 85.000 femmes, dont 20.000 en France.

Les participantes seront réparties de manière aléatoire en deux groupes afin de comparer les stratégies de dépistage du cancer du sein. Un groupe témoin dans lequel la pratique courante de dépistage restera inchangée, et un groupe de dépistage personnalisé dans lequel le niveau de risque de chaque femme sera estimé sur la base de l’analyse ADN d’un échantillon de salive, de la densité mammaire et des antécédents médicaux personnels et familiaux.

Les femmes qui souhaitent participer à cette étude doivent avoir entre 40 et 70 ans, ne jamais avoir eu de cancer du sein et ne pas être identifiées comme étant à très haut risque de cancer du sein (pas d’anomalies récemment détectées). Les demandes se font par mail auprès de ces deux adresses : sarmand@chsjsl.fr ou cfolliet@chsjsl.fr. A envoyer avant la fin de l’année 2021.