Coronavirus à Paris : Dans les églises de la capitale, les masques ne sont pas en odeur de sainteté

PÂQUES Visée par une enquête pour « mise en danger de la vie d’autrui », l’église Saint-Eugène Sainte-Cécile n’est pas la seule à ne pas respecter les gestes barrières

Vincent Vantighem

— 

Paris, le 3 avril 2021. L'archevêque de Paris, Michel Aupetit, apparaît sans masque alors qu'il célèbre une messe à l'occasion des fêtes de Pâques.
Paris, le 3 avril 2021. L'archevêque de Paris, Michel Aupetit, apparaît sans masque alors qu'il célèbre une messe à l'occasion des fêtes de Pâques. — KTO TV
  • Le parquet de Paris a annoncé, mardi, l’ouverture d’une enquête pour « mise en danger de la vie d’autrui » après la tenue d’une messe sans respect des mesures sanitaires en l’église Saint-Eugène Sainte-Cécile.
  • Les images des messes pascales diffusées sur YouTube montrent que d’autres églises de la capitale ont contrevenu au respect du port du masque et de la distanciation sociale.
  • Michel Aupetit, l’archevêque de Paris, apparaît lui-même sans masque en train de toucher des fidèles et de consacrer l’Eucharistie.

« Si tu écoutes attentivement la voix de l’Éternel, ton Dieu […], je ne te frapperai d’aucune des maladies dont j’ai frappé les Égyptiens car je suis l’Éternel, qui te guérit… » Le diocèse de Paris aurait-il pris l’Ancien Testament (Exode 15,26) un peu trop au pied de la lettre, au risque de bafouer les consignes sanitaires liées à la pandémie de coronavirus ?

Visée depuis mardi par une enquête du parquet de Paris pour « mise en danger de la vie d’autrui », la paroisse Saint-Eugène Sainte-Cécile, située dans le 9e arrondissement, n’est pas la seule à ne pas avoir respecté les règles sanitaires lors des cérémonies pascales du week-end dernier. Prêtres non masqués, églises bien remplies et baptêmes sans précaution d’hygiène particulière : les images des nombreuses messes, mises en ligne par la chaîne spécialisée KTO sur YouTube depuis ce week-end, ne souffrent aucune contestation.

Quand l’archevêque de Paris enlace les fidèles

Pourtant, dans l’Eglise comme ailleurs, les règles sont claires. « Elles font l’objet d’un décret datant de décembre et qui a été communiqué à toutes les paroisses, indique Karine Dalle, la directrice de la communication du diocèse. Et elles figurent évidemment sur notre site Internet… »

Entre les consignes sur la façon de donner la communion aux fidèles et le gel hydro-alcoolique à proposer à l’entrée de chaque édifice, figure, en effet noir sur blanc, la mention indiquant que « le port du masque est obligatoire pour tous à partir de 11 ans ». Et pourtant, cela n’empêche pas de nombreux prêtres de célébrer les messes sans cet accessoire. A commencer par Michel Aupetit, l’archevêque de Paris, lui-même.

Les images de la « vigie pascale » qu’il a célébrée, samedi en l’église Saint-Germain l’Auxerrois, le montrent ainsi en train d’officier le visage découvert. Aux côtés d’autres prêtres et enfants de chœur dont certains sont également non masqués, on l’aperçoit en train de lire l’Évangile mais aussi d’apposer ses mains sur des paroissiens, voire même d'entourer d’un vêtement blanc certains catéchumènes recevant, ce jour-là, le baptême, comme le veut le rite.

Paris, le 3 avril 2021. L'archevêque de Paris, Michel Aupetit, apparaît sans masque alors qu'il célèbre une messe à l'occasion des fêtes de Pâques.
Paris, le 3 avril 2021. L'archevêque de Paris, Michel Aupetit, apparaît sans masque alors qu'il célèbre une messe à l'occasion des fêtes de Pâques. - KTO TV

​La consécration de l’Eucharistie sans masque

Une situation qui a le don d’agacer Mateo, un croyant parisien. « J’étais très frustré il y a un an quand les églises étaient fermées en raison du Covid. Mais là, après l’année de merde qu’on vient de vivre, on ne peut pas accepter que les prêtres commettent des erreurs comme ça. Ce n’est pas possible, d’autant que la plupart des paroissiens sont des personnes âgées, donc à risque… »

Le port du masque serait presque devenu optionnel si l’on en croit Cédric Burgun, prêtre et vice-doyen de la Faculté de droit canonique de l’Université catholique de Paris. « Ce n’est pas écrit, mais on considère que le prêtre qui célèbre la messe peut ôter le masque car il est bien souvent seul dans le chœur de l’église. Et que c’est plus simple pour prononcer l'homélie, confie-t-il. Mais évidemment, tous les prêtres remettent le masque au moment de la communion… » Sauf quand ils oublient… Les images de la « vigie pascale » montrent en effet Michel Aupetit consacrer l’Eucharistie sans avoir remis le précieux carré de tissu sur la bouche et le nez. Tout comme les choristes chargés d’animer la cérémonie…

Paris, le 3 avril 2021. L'archevêque de Paris, Michel Aupetit, apparaît sans masque alors qu'il célèbre une messe à l'occasion des fêtes de Pâques.
Paris, le 3 avril 2021. L'archevêque de Paris, Michel Aupetit, apparaît sans masque alors qu'il célèbre une messe à l'occasion des fêtes de Pâques. - KTO TV
Paris, le 3 avril 2021. Lors d'une messe pascale, un groupe de choristes ne portent pas de masque.
Paris, le 3 avril 2021. Lors d'une messe pascale, un groupe de choristes ne portent pas de masque. - KTO TV

Un système de réservation comme en Italie ?

Et il ne s’agit pas d’une situation inédite. Par exemple, la vidéo de la messe célébréedimanche en l’église Notre-Dame de la Salette, dans le 15e arrondissement, dévoilent également des prêtres non masqués et proches les uns des autres, et des bancs très remplis. « Il convient normalement de laisser un siège vide entre deux paroissiens mais si une famille de deux adultes et deux enfants arrive, ils seront bien sûr assis côte à côte, nuance à ce sujet Cédric Burgun. Les images sont parfois trompeuses… »

Paris, le 4 avril 2021. Des prêtres célèbrent une messe sans masque à l'occasion de Pâques en l'église Notre-Dame de la Salette.
Paris, le 4 avril 2021. Des prêtres célèbrent une messe sans masque à l'occasion de Pâques en l'église Notre-Dame de la Salette. - KTO TV
Paris, le 4 avril 2021. Des prêtres célèbrent une messe sans masque à l'occasion de Pâques en l'église Notre-Dame de la Salette.
Paris, le 4 avril 2021. Des prêtres célèbrent une messe sans masque à l'occasion de Pâques en l'église Notre-Dame de la Salette. - KTO TV

Pas pour Mateo. « En fait, je ne comprends vraiment pas cette légèreté, poursuit le paroissien. Je crois que cela ne serait pas compliqué de mettre en place un système d’inscription/réservation sur Internet afin de limiter le nombre de fidèles dans chaque église. J’ai vu ça en Italie. Pourquoi pas chez nous ? »

Une question qui n’est, en tout cas, pas à l’ordre du jour. Interrogée sur les éventuelles mesures qui pourraient être mises en place après l’ouverture de l’enquête sur Saint-Eugène Sainte-Cécile, Karine Dalle se borne à indiquer que « des discussions sont en cours en interne ». Tout en reconnaissant, un peu ennuyée, que le diocèse reçoit « régulièrement » des plaintes de fidèles sur la situation actuelle.