Vaccination en Pays-de-la-Loire : Trois gros vaccinodromes devraient ouvrir début avril

EPIDEMIE Ces « gigacentres de vaccination » devraient ouvrir à Nantes, Angers et Le Mans. Les sites retenus sont en cours d'étude

Frédéric Brenon
— 
Image d'illustration d'une vaccination.
Image d'illustration d'une vaccination. — AFP

Alors que l’épidémie de Covid-19 effectue une remontée significative ces derniers jours en Pays-de-la-Loire, l'agence régionale de santé​ (ARS) a annoncé ce jeudi que trois grands centres de vaccination, d’une capacité bien plus importante que ceux ouverts actuellement, devraient être aménagés en Loire-Atlantique, Maine-et-Loire et Sarthe, probablement à Nantes, Angers et Le Mans. Leur ouverture est espérée pour la « première semaine d’avril ».

Ces vaccinodromes, ou « gigacentres », auraient la capacité de traiter environ 10.000 injections par semaine, là où le plus grand centre de vaccination des Pays-de-la-Loire​, celui de Nantes-Nord, en gère aujourd’hui 2.800 par semaine, indique l’ARS.

Un centre des congrès, un Zénith ?

Il faudra donc trouver des lieux suffisamment grands pour accueillir un nombre important de personnes, à la fois pour la phase d'injection puis pour la phase d’attente (15 minutes environ). Cela pourrait être un parc des expositions, un centre des congrès ou une grande salle de concert, par exemple. « Les sites sont en cours d’étude avec les collectivités locales », précise l’ARS.

L’ouverture de ces vaccinodromes sera rendue possible par une « augmentation très importante » des livraisons de vaccins à partir d’avril, indique l’ARS. A ce jour, la couverture vaccinale de la population générale s’élève à 7,8 % en Pays-de-la-Loire. Elle atteint 40 % chez les personnes âgées de plus de 75 ans et grimpe même à 90 % chez les résidents d’Ehpad.

A Marseille, un vaccinodrome a ouvert mardi au stade Vélodrome. A Toulon, il a été installé dans un Zénith.