Coronavirus : La France suspend l'utilisation du vaccin AstraZeneca jusqu'à un avis européen mardi

EPIDEMIE L’Agence européenne tiendra de son côté une « réunion extraordinaire » sur le vaccin AstraZeneca jeudi

F.F. avec AFP

— 

Le logo du laboratoire AstraZeneca.
Le logo du laboratoire AstraZeneca. — Jaap Arriens/Sipa USA/SIPA

La France, à son tour, a décidé lundi de « suspendre par précaution » l’utilisation du vaccin anti-coronavirus AstraZeneca, en attendant un avis de l’autorité européenne du médicament qui sera rendu mardi, a annoncé Emmanuel Macron lors d’une conférence de presse à Montauban.

Le chef de l’Etat a dit « espérer reprendre vite » la vaccination avec ce sérum « si l’avis de l’autorité européenne le permet », alors que plusieurs pays européens ont eux aussi suspendu ce vaccin, dont l’Allemagne et l’Italie ce lundi. De son côté, l’Agence européenne du médicament (EMA) a annoncé qu’elle ferait jeudi une « réunion extraordinaire » sur le vaccin.

« Le comité de sécurité de l’EMA examinera plus en détail les informations demain (mardi) et a convoqué une réunion extraordinaire le jeudi 18 mars pour conclure sur les informations recueillies et sur toute autre mesure qui pourrait être nécessaire », a déclaré l’agence basée à Amsterdam dans un communiqué.

« De nouvelles décisions » dans les jours qui viennent

« Nous aurons à prendre dans les jours qui viennent sans doute de nouvelles décisions » pour lutter contre l’épidémie de Covid, a indiqué le chef de l’Etat, en revendiquant des restrictions prises « de manière adaptée et proportionnée ».

Interrogé sur un possible reconfinement de l’Île-de-France, où les services hospitaliers de réanimation subissent une forte pression, le chef de l’Etat a appelé à regarder « la réalité de l’épidémie, ville par ville, territoire par territoire : c’est ce que nous faisons », a-t-il ajouté.