Coronavirus : L'Allemagne, l'Italie et l'Espagne suspendent à leur tour la vaccination avec AstraZeneca

VACCIN Comme de nombreux pays européens, l'Allemagne a suspendu la vaccination avec AstraZeneca, soupçonné de produire de dangereux effets secondaires

20 Minutes avec AFP

— 

Le vaccin AstraZeneca contre le Covid-19.
Le vaccin AstraZeneca contre le Covid-19. — Gustavo Valiente/SPUTNIK/SIPA

L’Allemagne, l’Italie et l’Espagne ont suspendu ce lundi la vaccination par AstraZeneca contre le coronavirus, tout comme la France le même jour, soit les quatres plus gros pays européens. Le vaccin d’AstraZeneca était l’un des quatre vaccins autorisés à être administrés en France pour lutter contre l’épidémie de Covid-19. 

Tous les quatre le font par «précaution» après que le Danemark et la Finlande aient suspendu le vaccin le jeudi 11 mars après le signalement d’effets secondaires « possibles », mais sans liens avérés à ce stade. Une dizaine de pays européens avaient déjà pris cette décision. 

AstraZeneca se veut rassurant

Pour l’Agence européenne des médicaments (EMA), qui aura une « réunion extraordinaire » sur le sujet jeudi, les avantages du vaccin l’emportent toujours sur les risques. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS), qui va réunir mardi son groupe d’experts, juge que la vaccination avec les doses AstraZeneca doit continuer.

Le vaccin contre le Covid-19 développé par AstraZeneca avec l’université britannique d’Oxford est sûr, a assuré son codéveloppeur à la BBC ce lundi après des inquiétudes ayant conduit à la suspension de son utilisation dans plusieurs pays. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime elle aussi qu’il n’y a « pas de raison de ne pas utiliser » ce vaccin.