Coronavirus : Les infirmiers demandent à pouvoir vacciner contre le Covid-19

OFFRE DE SERVICE L’Ordre national des infirmiers souhaite que la profession soit autonome car « l’obligation de prescription par un médecin peut être un frein à la prise en charge »

20 Minutes avec AFP

— 

Des seringues avant des vaccinations contre le Covid-19, à Nice le 13 mars 2021.
Des seringues avant des vaccinations contre le Covid-19, à Nice le 13 mars 2021. — SYSPEO/SIPA

Le débat sur le fait de savoir qui à le droit de procéder à la vaccination contre le Covid-19 parmi les professionnels de santé continue. L’Ordre national des infirmiers demande ainsi ce dimanche, dans une tribune publiée par le JDD, de donner aux infirmiers la possibilité de vacciner. Cela permettra, selon les signataires, d’étendre la couverture vaccinale et d’atteindre les personnes fragiles et isolées.

« Alors que des livraisons massives de vaccins sont attendues à compter de la fin mars, n’attendons pas d’être débordés pour mettre en place des mesures de santé publique impactantes pour accompagner ces livraisons sur tout le territoire », écrit le président de l’Ordre, Patrick Chamboredon, dans ce texte cosigné avec Gérard Raymond, président de France Assos Santé. Ils dénoncent « l’incohérence du dernier avis de la Haute autorité de santé » à ce sujet, « incohérence d’autant plus flagrante vis-à-vis du rôle et des compétences des infirmiers​, qui sont des acteurs reconnus de la vaccination et qui ont déjà le pouvoir de prescrire certains vaccins » notamment contre la grippe.

Selon les signataires, « l’obligation de prescription par un médecin peut être un frein à la prise en charge », notamment « lorsque l’on n’a pas de médecin traitant ». Ils relèvent aussi d’autres freins concernant la mobilité des patients, or les infirmiers « sont les derniers professionnels de santé à se rendre au domicile des malades », et « l’hésitation vaccinale » face à laquelle les infirmiers « bénéficient de la confiance de leurs patients » et « peuvent les rassurer ». « Ne prenons pas le risque d’exclure de la vaccination les personnes fragiles et isolées », exhortent les deux auteurs.

Un autre texte en faveur des vaccins

Une autre tribune également publiée par le Journal du dimanche et signée par plusieurs médecins dont Karine Lacombe, cheffe de service des maladies infectieuses à l’hôpital Saint-Antoine à Paris ou encore Bruno Mégarbane, chef du service réanimation de Lariboisière, appellent les Français à ne pas craindre la vaccination. « Il y a aujourd’hui bien plus de risque de faire une forme grave du Covid-19 quand on n’est pas vacciné que de faire une thrombose », insistent-ils. « Donc, si votre médecin vous incite à vous faire vacciner, et encore plus si vous êtes à risque, n’attendez pas », concluent-ils, car « la vaccination est une chance ».