Coronavirus dans le Nord : Des patients Covid-19 en état critique vont être transférés en Belgique

EPIDEMIE L’Agence régionale de santé des Hauts-de-France compte sur les hôpitaux belges pour désengorger les établissements de la région

Mikaël Libert

— 

C'est le Samu qui assurera les transferts (illustration).
C'est le Samu qui assurera les transferts (illustration). — C. Allain / 20 Minutes

Le Dunkerquois et le Pas-de-Calais s’apprêtent à vivre un nouveau week-end de confinement en raison d’une circulation très active du coronavirus sur ces territoires. Outre les taux d’incidence très élevés, la seconde raison qui a motivé les autorités à prendre une mesure si radicale est la saturation des services hospitaliers, notamment en réanimation. Pour faire baisser la pression, l’Agence régionale de santé (ARS) organise des transferts de patients hors région et, depuis ce mercredi, hors de France.

Lorsque la situation sanitaire est devenue critique dans le secteur de Dunkerque, l’autorité de santé régionale a très vite décidé de diriger un certain nombre de cas graves de Covid-19 vers d’autres structures hospitalières des Hauts-de-France. Depuis un mois maintenant, plus de 90 patients ont ainsi été délocalisés, hors de la région pour certains d’entre eux. Sauf que cela ne suffit pas encore.

Près de 350 patients en réanimation dans le Nord-Pas-de-Calais

A ce jour, selon Santé publique France, 349 personnes malades du Covid-19 sont hospitalisées en réanimation dans le Nord et le Pas-de-Calais. Un chiffre élevé qui ne laisse guère de marge de manœuvre. Ainsi, l’ARS a décidé de mettre en place des transferts de « patients en soins critiques vers des établissements de santé belges ».

L’autorité de santé précise que ces transferts s’effectueront vers des hôpitaux frontaliers et qu’ils pourront intervenir « dès aujourd’hui [mercredi] ou dans les prochains jours ». Le nombre de personnes concernées sera fonction des capacités d’accueil des établissements ciblés chez nos voisins.