Ségur de la santé : Les hausses de salaires étendues aux médecins des hôpitaux privés, annonce Castex

REVALORISATIONS Les syndicats, qui réclamaient cette mesure au nom de « l’égalité de traitement », estiment qu’elle se chiffre à 100 millions d’euros par an

20 Minutes avec AFP

— 

Jean Castex, le 9 mars 2021 à Cosne-sur-Loire (Nièvre).
Jean Castex, le 9 mars 2021 à Cosne-sur-Loire (Nièvre). — Christophe ARCHAMBAULT / AFP

En déplacement dans la Nièvre, Jean Castex a annoncé ce mardi que les médecins salariés des hôpitaux privés non lucratifs verraient leur salaire revalorisé « dans les jours qui viennent ». Ces professionnels étaient restés jusqu’ici en marge du « Ségur de la santé ».

« Dans le cadre de la campagne tarifaire 2021 qui sera lancée dans les jours qui viennent, nous allons revaloriser les médecins qui exercent leurs fonctions dans les établissements de santé à but non lucratif », a déclaré le Premier ministre lors d'un déplacement à l'hôpital de Cosne-Cours-sur-Loire.

La crainte d’une fuite vers le public

Les hausses de tarifs des établissements de santé, qui entreront en vigueur au mois de mars, intégreront donc le coût de cette mesure, que Jean Castex n’a pas précisé.

Le chef du gouvernement répond ainsi à une revendication de plusieurs syndicats du secteur, qui s’inquiétaient depuis l’automne d’une possible « fuite » des praticiens vers l’hôpital public, que le « Ségur » aurait rendu plus attractif pour eux. En février, ces organisations estimaient que « l’égalité de traitement » qu’elles réclament représenterait « une enveloppe de 100 millions d’euros par an ».