Coronavirus : Qui peut se faire vacciner, où et quand ? Suivez le guide

PRATIQUE Le gouvernement a fait des annonces jeudi soir sur un accès facilité à la vaccination et a précisé les échéances pour tenter de vacciner un maximum d’adultes volontaires d’ici à l’été

Oihana Gabriel

— 

Illustration d'un centre de vaccination à Garlan, dans l'ouest de la France.
Illustration d'un centre de vaccination à Garlan, dans l'ouest de la France. — AFP
  • Aujourd’hui, 3,2 millions de Français ont reçu une première dose de vaccin et près d’1,8 million une seconde, sur environ 7 millions de doses disponibles en France, selon le ministre de la Santé.
  • Face à une circulation épidémique qui s’accélère dans certains départements, le gouvernement veut augmenter la cadence de vaccination.
  • Avec les nouvelles mesures annoncées, les Français risquent d’être un peu perdus. Pour savoir qui peut se faire vacciner, quand et comment, 20 Minutes propose ce petit guide pratique.

Chaque jour, une nouvelle annonce. La campagne vaccinale  contre le Covid-19 a connu de nombreuses modifications cette semaine, avec l’espoir de voir (enfin) l’accélération promise. Mais pas simple de s’y retrouver. D’autant qu’un décret, paru au Journal officiel, devrait encore changer la donne. En effet, depuis ce vendredi, les pharmaciens, infirmiers et sages-femmes ont la possibilité de vacciner.

Qui peut se faire vacciner, où et quand ? 20 Minutes propose un petit guide pratique (amené à évoluer rapidement…) en fonction de votre âge.

  • Vous avez plus de 75 ans

A partir de quand ? C’est en cours, que vous soyez atteint de pathologies ou non. A condition de trouver un rendez-vous. La vaccination est lancée depuis fin décembre pour les résidents en Ehpad, et depuis le 18 janvier pour les autres. Et selon les derniers chiffres, 25.6 % des plus de 75 ans ont reçu au moins une dose, et 82 % des résidents en Ehpad.

Qui vous vaccine ? Des médecins dans les centres de vaccination ou dans leur cabinet. Qui doivent surveiller pendant un quart d’heure que vous ne faites pas de réaction.

Avec quel vaccin ? Pfizer et Moderna, soit les deux vaccins dit à ARN messager si vous allez dans un centre de vaccination. Avec AstraZeneca si vous le faites chez votre généraliste. En effet, depuis une directive ministérielle du mardi 2 mars, les médecins qui vaccinent peuvent proposer à leurs patients la vaccination à tous leurs patients âgés de 75 ans et plus.

Comment prendre rendez-vous ? Pour obtenir un rendez-vous dans un centre de vaccination (donc Pfizer et Moderna), vous avez trois moyens. Soit par téléphone : un numéro national a été créé pour l’occasion, c’est le 08.00.00.91.10. Il semble en revanche pris d’assaut depuis de nombreuses semaines. On peut également, pour les plus branchés, s’inscrire sur Internet. Soit sur le site sante.fr. Soit en obtenant un rendez-vous dans les centres de vaccinations via trois plateformes médicales privées : Doctolib, Maiia ou Keldoc, partenaires du ministère de la Santé. Vous aurez alors directement les dates pour les deux injections.

« Aujourd’hui, on a franchi la barre de 5 millions de rendez-vous pris pour la vaccination dans les centres, explique Doctolib à 20 Minutes. Avec rien qu’hier 200.000 créneaux réservés, c’est le record. Cela montre que ça s’accélère. » Sachez tout de même, que sur recomandation de la DGS, vous ne pourrez prendre un rendez-vous que jusqu’au 28 mars. « Pour le moment, car les créneaux sont ouverts en fonction des arrivées de doses », rappelle Doctolib.

Si vous souhaitez vous faire vacciner chez votre médecin, vous pouvez prendre rendez-vous comme d’habitude soit par téléphone, soit sur une plateforme de rendez-vous médical. « Pour le moment, il y a peu de rendez-vous disponibles en ligne, reconnaît-on chez Doctolib, il devrait y en avoir davantage d’ici la fin mars. »

  • Vous avez entre 50 et 74 ans inclus

A partir de quand ? Cela dépend de votre état de santé. Si vous souffrez de certaines pathologies qui vous font courir un risque élevé de décéder du Covid-19, vous êtes prioritaire. La liste s’allonge petit à petit, mais voici les principales : obésité (IMC>30), BPCO et insuffisance respiratoire, hypertension artérielle compliquée, insuffisance cardiaque, diabète (de type 1 et de type 2), insuffisance rénale chronique, cancers et maladies hématologiques malignes actifs et de moins de 3 ans, personnes greffées d’organe solide, maladie de Parkinson.

Par ailleurs, plusieurs comorbidités ont été ajoutées depuis le 2 mars : les maladies hépatiques chroniques (en particulier la cirrhose), la schizophrénie et les troubles bipolaires, la démence, et les personnes présentant un antécédent d’accident vasculaire cérébral.

Si vous n’êtes pas concerné par l’une de ces maladies, vous ne pouvez pas, pour le moment, être vacciné. Si les doses prévues arrivent à temps, tous les Français entre 50 et 74 ans pourront y accéder mi-avril. Jean Castex a promis qu’« à la mi-mai, la totalité des personnes de plus de 50 ans se seront vues proposer une première injection ».

Qui vous vaccine ? Votre médecin traitant, un médecin du travail ou un généraliste en ville. Aujourd’hui, autour de 30.000 médecins, en majorité des généralistes, sont volontaires pour vacciner ce type de public. Grosse nouveauté : la vaccination contre le Covid-19 sera autorisée dans les pharmacies « à compter de la semaine du 15 mars » pour « les personnes ayant plus de 50 ans et présentant une comorbidité », a annoncé jeudi soir Jean Castex. Ces personnes n’auront pas besoin d’une ordonnance et pourront se présenter directement à l’officine. Plus vite les doses arriveront ( avec des livraisons importantes prévues en avril), plus vite cet accès devrait être élargi aux personnes sans comorbidité.

Quel vaccin ? Pour le moment, uniquement l’AstraZeneca. Mais en avril, un autre vaccin, plus facile à transporter et à manipuler (et donc utilisable en ville), devrait arriver en France :   le serum de Jannsen. Qui, de plus, ne nécessite qu’une seule injection.

Comment prendre rendez-vous ? Auprès de votre médecin traitant, du médecin du travail ou d’un lieu de soin. Pour les pharmacies, une prise de rendez-vous sera possible sur place ou depuis le site Internet Ordoclic.

  • Vous avez entre 18 et 49 ans

A partir de quand ? Vous serez les derniers à être vaccinés (il n’est pas prévu jusqu’ici de vacciner les mineurs). Emmanuel Macron espère que tous les Français qui le souhaitent auront été vaccinés d’ici à la fin de l’été. Pour le moment, il n’y a pas de priorisation en fonction des professions, mais Jean-Michel Blanquer s’était dit favorable à ce que les enseignants y accèdent rapidement. Toutefois, certains adultes de moins de 50 ans peuvent se faire vacciner. C’est le cas des soignants, des pompiers et des aides à domicile.

C’est aussi le cas des personnes handicapées hébergées dans des maisons d’accueil spécialisées et des foyers médicalisés. Et de celles et ceux qui souffrent d’une pathologie à très hauts risques de décès du Covid-19 (autre liste que celle des comorbidités) : cancers et maladies hématologiques malignes pendant une chimiothérapie, maladies rénales chroniques sévères, atteintes de poly-pathologies chroniques et présentant au moins deux insuffisances d’organes, certaines maladies rares et trisomie 21.

Qui vous vaccine ? Normalement, médecins, pharmaciens, sages-femmes et infirmières pourront vous vacciner.

Quel vaccin ? L’AstraZeneca, excepté pour les patients atteints de pathologies à hauts risques, à qui on prescrit du Pfizer et du Moderna.