Audition : Avec le télétravail, souffrez-vous davantage ou moins qu’avant de troubles auditifs ?

VOUS TEMOIGNEZ Conférences en visio, appels non-stop aux proches et aux collègues, musique pour pouvoir se concentrer… Nos oreilles sont mises à rude épreuve par le télétravail

Oihana Gabriel

— 

Illustration du télétravail avec les écouteurs, outils indispensables.
Illustration du télétravail avec les écouteurs, outils indispensables. — Pixabay

Après quelques semaines de tâtonnement numérique, les réunions en visio n’ont plus de secret pour nombre de Français qui télétravaillent depuis un an. Les entreprises ont petit à petit mis en place les outils pour perfectionner ce fonctionnement à distance. Et les collègues inventent parfois des nouvelles sociabilités, comme un déjeuner ou un pot sur Zoom pour garder le lien.

Mais si les réunions à distance et la tournée de popotes par téléphone sont rentrées dans le quotidien, elles peuvent s’accompagner d’une certaine fatigue, notamment auditive. Passer la journée le nez sur son écran (parfois noir) à se concentrer sur la parole des autres, à subir les effets larsens et les changements de volume, n’est pas une sinécure.

Plus d’open space, mais d’autres bruits

Au point que certains médecins commencent à alerter sur les effets pas forcément positifs du télétravail sur l’audition. Une enquête d’Ipsos pour la Journée Nationale de l’Audition (JNA) dévoilait en octobre que le télétravail ne limite pas toujours les impacts du bruit, voire pourrait l’aggraver. Ainsi, pour plus de 80 % des télétravailleurs interrogés, le bruit a des répercussions sur leurs comportements et pourrait conduire à l’apparition de troubles auditifs.

Evidemment, les conditions de travail ne sont pas les mêmes pour tous. Certains ont des sessions de travail au calme, dans un bureau sans bruit, loin du tumulte de l’open space. D’autres enchaînent cinq réunions sur Zoom dans leur salon avec un compagnon également au téléphone, voire des enfants en bas âge qui jouent (et hurlent) à côté. Au point que pour certains, l’idée de mettre un écouteur pour suivre une énième conférence ou appeler un ami le soir est un repoussoir pour leurs oreilles endolories. Avant la crise sanitaire déjà, beaucoup de Français utilisaient leurs écouteurs trop longtemps et à un volume trop élevé. On imagine bien que le télétravail n’a pas freiné cette tendance.

Et vous, niveau sonore, saturez-vous des visios et des coups de fil aux proches qu’on ne peut pas voir de visu ? Avez-vous ressenti des acouphènes ou autres troubles de l’audition ? Le télétravail est-il bénéfique ou néfaste pour votre audition ? Avez-vous vérifié que vous n’aviez pas perdu en ouïe auprès d’un professionnel ? Avez-vous changé vos habitudes ? Acheté un casque ou d’autres outils pour rendre ce télétravail plus confortable ?