Coronavirus au Royaume-Uni : Des volontaires vont être infectés pour une étude

ESSAIS CLINIQUES Cette étude clinique est présentée comme une première mondiale

20 Minutes avec agences

— 

Le but de cette étude est de développer rapidement des vaccins efficaces contre le coronavirus (illustration).
Le but de cette étude est de développer rapidement des vaccins efficaces contre le coronavirus (illustration). — ALLILI MOURAD/SIPA

Des volontaires vont être exposés au Covid-19 dans le cadre d’une étude au Royaume-Uni. Le gouvernement britannique l’a annoncé ce mercredi après que les autorités en charge de vérifier l’éthique ont approuvé l’essai. Ces volontaires, au nombre de 90 maximum, auront entre 18 et 30 ans.

Ils se verront injecter une faible dose du virus. Des médecins veilleront en permanence sur eux et sur les effets de ces injections. L’idée est de déterminer la plus petite quantité de Covid-19 à laquelle une personne doit être exposée pour être infectée. Cette information devrait permettre de développer des vaccins et des traitements rapidement.

Le ministre chargé des Entreprises, Kwasi Kwarteng a affirmé : « Bien qu’il y ait eu des progrès très positifs dans le développement de vaccins, nous voulons trouver les meilleurs vaccins et les vaccins les plus efficaces pour une utilisation à plus long terme. »

Le gouvernement prévoit plus de 33 millions de livres pour la financer

Cette étude est présentée comme une première mondiale. Le gouvernement va participer à son financement à hauteur de 33,6 millions de livres (38,6 millions d’euros). Elle est réalisée en partenariat avec le Royal Free Hospital de Londres. Elle doit commencer dans les semaines à venir.

Quand ces essais cliniques auront permis le développement d’un vaccin, ce dernier sera alors administré à d’autres volontaires, eux aussi exposés intentionnellement au virus. Pour rappel, le Royaume-Uni est l’un des pays les plus durement touchés en Europe par le nouveau coronavirus. Le pays comptabilise 118.000 décès.