Coronavirus : Le couvre-feu avancé à 16h n’est « pas une piste étudiée », assure Matignon

FAKE OFF Sur Facebook, une vidéo virale au titre trompeur annonce que « le gouvernement pourrait bien avancer le couvre-feu à 16h » pendant les vacances scolaires

Emilie Jehanno
— 
Le Premier ministre Jean Castex et le ministre de la Santé Olivier Véran, le 3 février 2021 à Paris.
Le Premier ministre Jean Castex et le ministre de la Santé Olivier Véran, le 3 février 2021 à Paris. — Jacques Witt/SIPA
  • Une vidéo très relayée sur Facebook évoque l’annonce probable d’un couvre-feu avancé à 16h par le gouvernement.
  • Mais la vidéo s’appuie sur une éventualité mentionnée le 12 février par le président du département de Moselle, particulièrement touchée par les variants sud-africain et brésilien.
  • L’entourage de Jean Castex indique à 20 Minutes qu’il n’y a pas de « mesures complémentaires de freinage » de l'épidémie envisagées « pour l’instant ».

« Le gouvernement pourrait bien avancer le couvre-feu à 16h pendant les vacances. » Sur Facebook, une vidéo au titre particulièrement alarmiste est partagée de manière virale. Sous cette dernière, les commentaires expriment le ras-le-bol : « Marre de ce couvre-feu. Après le travail il faut se dépêcher de rentrer, même pas le temps de souffler un peu », « De mieux en mieux ou sinon on sort plus de la journée », « Pourquoi pas un couvre-feu de 06 h 00 a 12 h 00…. Pour la grasse-mat !!!! Mais où vas t’on !!!!». Outre cette vidéo, une dizaine de pages Facebook relaient également des articles évoquant des « rumeurs » de « couvre-feu décalé à 16h ».

FAKE OFF

A la lecture de la vidéo, non sourcée, la menace d'un couvre-feu avancé de deux heures semble moins aiguë. En effet, la vidéo ne fait pas référence à des annonces gouvernementales, mais renvoie à des propos de Patrick Weiten, président du département de Moselle. Interrogé sur France Info au matin d'une visite d'Olivier Véran dans le département, vendredi 12 février, l'élu UDI avait mentionné, parmi les pistes possibles pour ralentir la propagation des variants en Moselle, un «couvre-feu le week-end [...] à 14 ou 16 heures». Lors de sa visite à Metz, plus tard dans la journée, le ministre de la Santé avait écarté l'introduction de restrictions supplémentaires dans le département

Patrick Weiten était d'ailleurs revenu sur ses propos le lendemain, le 13 février, à la suite de la visite d’Olivier Véran et de l’annonce du renforcement de la politique de tests et de vaccination. « On est dans une situation encore maîtrisée. […] Je pensais que les écoles fermeraient, dit-il sur BFMTV. Je pensais qu’il allait y avoir un couvre-feu le samedi et le dimanche à partir de 16h. Rien de cela n’a été annoncé aujourd’hui. »

Contacté par 20 Minutes au sujet d'un éventuel avancement du couvre-feu à 16h,  Matignon indique : « Ce n’est pas une piste étudiée. Pour l’instant, il n’y a pas d’annonces de mesures complémentaires de freinage » de l'épidémie, que ce soit en France ou pour le département de la Moselle, particulièrement touché par les variants.