Vaccination en Moselle : Pas 2.000 mais 30.000 doses de vaccins supplémentaires

VIRUS Ces livraisons s’ajoutent à celles initialement prévues, selon l’Agence régionale de santé du Grand-Est

Thibaut Gagnepain

— 

Le vaccin AstraZeneca a commencé à être injecté au personnel soignant dans différents hôpitaux (illustration).
Le vaccin AstraZeneca a commencé à être injecté au personnel soignant dans différents hôpitaux (illustration). — Mickaël Bosredon/20 Minutes
  • Le département métropolitain actuellement le plus touché par le Covid-19 va recevoir « 28.000 autres doses supplémentaires dans les deux prochaines semaines, en plus des livraisons initialement prévues », a communiqué l’Agence régionale de santé (ARS) du Grand-Est ce lundi.
  • Une opération exceptionnelle de vaccination avait déjà été menée ce week-end avec les 2.000 doses supplémentaires déjà débloquées en urgence.
  • En Moselle, ce sont jusque-là environ 35.000 personnes qui ont reçu au moins une injection.

La vaccination s’accélère en Moselle. Le département métropolitain actuellement le plus touché par le Covid-19 va recevoir « 28.000 autres doses supplémentaires dans les deux prochaines semaines, en plus des livraisons initialement prévues », a communiqué l’Agence régionale de santé (ARS) du Grand-Est ce lundi.

Un effort qui fait suite aux annonces d’Olivier Véran vendredi. Le ministre de la Santé, en visite en Lorraine, avait promis plus de tests et plus de vaccins alors que les variants explosent. Une opération exceptionnelle de vaccination avait déjà été menée ce week-end avec les 2.000 doses supplémentaires déjà débloquées en urgence.

Du vaccin Pfizer selon la députée de la circonscription

Dans les prochaines semaines, la campagne devrait donc être renforcée. « Les centres accélèrent leur cadence de vaccination (élargissement des horaires d’ouverture, plus d’injections à l’heure, ouverture le samedi). En outre, de nouveaux centres vont ouvrir leur porte dans les prochains jours », écrit encore l’ARS ce lundi.

D’après la députée LREM de la 9e circonscription de Moselle, il s’agit de doses Pfizer/BioNTech. « 5.000 vaccins arrivent ce lundi, 10.000 dans la semaine et le reste la semaine suivante », publie Isabelle Rauch sur sa page Facebook.

Mauvais élève du Grand-Est

En Moselle, ce sont jusque-là environ 35.000 personnes qui ont reçu au moins une injection. De quoi remonter un peu les derniers chiffres de Santé publique France, dans son bulletin épidémiologique de vendredi. Où il apparaissait que le département était celui du Grand-Est avec le plus faible taux de personnes vaccinées (2,8 % contre 3,0 % dans le Bas-Rhin voisin).

D’après le JDD de dimanche, le président du Conseil d’orientation vaccinale, Alain Fischer, avait demandé de changer la stratégie en Moselle. L’immunologiste demandait que tous les professionnels de santé soient vaccinés en urgence avec les vaccins à ARN messager, soit le vaccin Moderna, soit celui de Pfizer/BioNTech.