Coronavirus en Moselle : Des parents d'élèves refusent d'envoyer leurs enfants à l'école

VIRUS Beaucoup s’attendaient à ce qu’elles soient fermées au vu de la circulation du Covid-19

T.G.

— 

Une école (illustration)
Une école (illustration) — J. DIESNIS / 20 Minutes
  • Le virus circule activement dans le département, le plus touché en France métropolitaine actuellement avec un taux d’incidence qui frôle les 300 cas positifs pour 100.000 habitants.
  • Samedi, le préfet de la Moselle, Laurent Touvet, a confirmé que les écoles restaient ouvertes cette semaine.
  • La Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE) du département a annoncé dimanche soir soutenir ceux qui garderaient leurs progénitures à la maison.

Ce ne sont pas encore les vacances en Moselle… mais certains parents ont pris un peu d’avance ce lundi en gardant leur enfant à la maison. La raison ? Pas pour prolonger leurs séjours, plutôt par crainte du Covid-19. Le virus circule activement dans le département, le plus touché en France métropolitaine actuellement avec un taux d’incidence qui frôle les 300 cas positifs pour 100.000 habitants.

Dans ces conditions, de nombreux élus locaux avaient demandé la fermeture anticipée des écoles voir une reconfinement local. La venue vendredi dernier du ministre de la Santé, Olivier Véran, était même très attendue en vue d’éventuelles grandes annonces. Il a finalement promis plus de tests et plus de vaccins. Puis, samedi, le préfet de la Moselle, Laurent Touvet, a confirmé que les écoles restaient ouvertes cette semaine.


Pas encore de données sur l’absentéisme

Au grand désarroi de parents… et d’association de parents d’élèves. La Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE) du département a ainsi annoncé dimanche soir soutenir ceux qui garderaient leurs progénitures à la maison. « Vu l’ampleur de la crise, du manque de transparence et d’un protocole sanitaire ayant atteint ses limites, la FCPE Moselle soutiendra les parents qui auront décidé de ne pas envoyer leurs enfants à l’école cette semaine. Afin de faire cause commune, nous proposons un seul motif d’absence : mise en danger de notre enfant et de notre famille face à la situation sanitaire en Moselle liée à la Covid-19 », écrit l’association sur sa page Facebook.

Joint par 20 Minutes, l’académie de Nancy- Metz indique ne pas disposer de données sur l’absentéisme ce lundi. « Mais c’est un phénomène assez marginal », assure-t-elle.