Coronavirus : 6.000 habitants d’une vallée des Pyrénées invités à se faire dépister après l’apparition du variant sud-africain

EPIDEMIE Après la détection de deux cas de variant sud-africain, les autorités mettent en place une campagne de dépistage massive entre vendredi et dimanche sur 23 communes d’une vallée de Haute-Garonne

Béatrice Colin

— 

A Bagnères-de-Luchon, dans les Pyréénes.
A Bagnères-de-Luchon, dans les Pyréénes. — Gonzalo Azumendi / VWPics/SIPA
  • Deux cas de variant sud-africain ont été détectés à Bagnères-de-Luchon.
  • Depuis des écoles ont fermé sur ce territoire et un dépistage passif des 6.000 habitants des 23 communes de la Vallée est annoncée jusqu’à dimanche.
  • La détection du variant sera réalisée sur l’ensemble des tests pratiqués.

On est très très loin de Johannesburg. Et pourtant, c’est bien au fin fond de la vallée pyrénéenne de la Pique, en Haute-Garonne, que deux cas de variant sud-africain du Covid-19 ont été détectés ces derniers jours. Pour éviter sa propagation, les autorités sanitaires ont décidé de mener une vaste opération de dépistage massif sur les 23 communes de ce territoire qui comptabilise près de 6.000 habitants.

Ces deux cas ont été confirmés sur la commune Bagnères-de-Luchon cette semaine, ainsi que d’autres personnes symptomatiques et de nombreux cas contacts ont conduit à la fermeture de deux écoles sur cette commune ainsi que celle de Montauban-de-Luchon. Du coup, une opération massive de dépistage est organisée entre aujourd’hui et dimanche.

La carte des 23 communes invités à se faire dépister dans la Vallée de la Pique.
La carte des 23 communes invités à se faire dépister dans la Vallée de la Pique. - Pref / ARS 31

« Plus que jamais, l’enjeu réside dans le repérage précoce des cas positifs et la caractérisation de leur statut de variant. La stratégie « tester, alerter, protéger » et la participation de chacun au dépistage permettront de freiner la diffusion locale de ce variant en permettant aux personnes diagnostiquées, même en l’absence de symptômes, de s’isoler et d’alerter leurs proches », indique l’Agence régionale de santé d’Occitanie et la préfecture dans un communiqué.

Grand public samedi et dimanche

La détection systématique de variants sera réalisée pour tous les tests, une première opération de lutte anti-covid d’ampleur inédite en Haute-Garonne. Pour mener ces tests, des personnels du CHU de Toulouse, des pompiers de la Haute-Garonne, de la Mutualité sociale agricole, des laboratoires de biologie et les infirmiers sont mobilisés.

Ce vendredi, ce sont tous les élèves, leur famille et les personnels des écoles actuellement fermées, soit environ 700 personnes, qui sont invitées à se faire dépister. Demain et dimanche, c’est l’ensemble de la population des 23 communes de la vallée, soit près de 5.500 personnes, qui pourront le faire.

Une opération déployée sur quatre sites temporaires, ouverts entre 10 h et 18 h, à Bagnères-de-Luchon, Montauban-de-Luchon, Saint-Mamet et Marignac.