Coronavirus en Pays-de-la-Loire : Le cap des 100.000 vaccinations atteint, bientôt des nouveaux créneaux de rendez-vous

EPIDEMIE Lancée avec peu de doses, la campagne de vaccination monte en puissance en Pays-de-la-Loire, surtout dans les Ehpad

Frédéric Brenon

— 

Vaccination d'un médecin libéral dans un centre de vaccination à Nantes.
Vaccination d'un médecin libéral dans un centre de vaccination à Nantes. — F.Brenon/20Minutes
  • Quelque 100.000 personnes sont déjà vaccinées en Pays-de-la-Loire.
  • De nouveaux créneaux de rendez-vous seront proposés ces prochaines heures.
  • Le vaccin Moderna sera disponible en fin de semaine.

Plutôt en retard jusque-là, la campagne de vaccination en Pays-de-la-Loire semble désormais accélérer. Le cap des 100.000 personnes vaccinées vient ainsi d’être atteint, indique le directeur de l’agence régionale de santé (ARS). Parmi elles, 3.500 ont reçu leur seconde injonction. C’est un peu mieux que l’objectif initialement fixé à ce stade, précise l’ARS. Près de 63 % des résidents en Ehpad seraient déjà vaccinés.

Par ailleurs, des nouveaux créneaux de rendez-vous vont être proposés ces prochaines heures aux personnes âgées de plus de 75 ans, via Doctolib, rapporte l’ARS. Ils étaient complets depuis le 19 janvier en raison d’une forte demande et d’un volume de vaccins insuffisants. De nouveaux approvisionnements du vaccin Pfizer-BioNtech sont imminents, tandis que le vaccin Moderna devrait être disponible en Pays-de-la-Loire à partir de la fin de semaine.

La région Pays-de-la-Loire dispose d’un total de 32 centres de vaccinations homologués et, ne peut, pour le moment, pas en ouvrir d’autres, compte tenu des contraintes de conditionnement et d’approvisionnement des vaccins, justifie l’ARS.

L’épidémie se stabilise dans la région

Depuis le 29 janvier, les cars et TER du réseau régional Aléop sont gratuits pour les personnes se rendant dans un centre de vaccination (sur présentation d’un justificatif de rendez-vous). Le conseil régional a également décidé de mobiliser une aide de 10.000 euros à destination de chaque commune ou intercommunalité hébergeant un centre de vaccination homologué.

Sur le plan épidémiologique, les indicateurs sont stables en Pays-de-la-Loire et demeurent inférieurs à la moyenne nationale. Le taux d’incidence, qui mesure le nombre de nouvelles contaminations parmi la population, s’élève à 166 pour 100.000 habitants (211 en France), contre 164 une semaine plus tôt. Le taux de positivité, qui mesure le nombre de cas positifs parmi les personnes se présentant à un test, passe de 6,2 % à 5,9 % (6,6 % en France) en une semaine. Le nombre d’hospitalisations progresse légèrement, celui des malades en réanimation décroît.