Coronavirus : Le variant anglais est-il déjà en train de muter ?

VARIANT DE VARIANT Une nouvelle version du variant anglais semble se rapprocher des variants brésiliens et sud-africains

R. G.-V.

— 

Un logo
Un logo — Akira Suemori/Shutterstock/SIPA

Va-t-on vers la découverte d’un variant du variant anglais du coronavirus ? Des variants du coronavirus, il y en a plein, et c’est normal. C’est la vie habituelle d’un virus. Mais trois retiennent plus l’attention car ils sont plus contagieux : le variant dit anglais, le dit sud-africain et le dit brésilien. Le premier cité est le plus répandu mais aussi visiblement le moins dangereux.

Cela pourrait changer. L’agence de santé Public Health England (PHE) a détecté onze cas d’un « variant du variant », présentant la mutation E484K, principalement dans le sud-ouest de l’Angleterre.

Le vaccin moins efficace contre le variant sud-africain

D’après Reuters, cité par L’Indépendant, cela rapproche le variant dit anglais des variants dits brésiliens et sud-africains. Là aussi, la nouvelle n’est pas surprenante : les variants « moins efficaces » (du « point de vue » du virus) sont supplantés par ceux qui ne sont plus. Principale inquiétude : on sait désormais que les vaccins sont encore bons contre le variant anglais « classique », mais déjà beaucoup moins contre le variant sud-africain notamment.

Pour l’instant, on manque de données sur le nouveau variant. D’ailleurs, le ministre de la Santé britannique, Matt Hancock, se veut encore prudent et a déclaré qu’il était trop tôt pour connaître l’impact des variants sur les vaccins.