Coronavirus en Occitanie : 42 cas de variants identifiés, dont deux sud-africains

EPIDEMIE La majorité des cas se trouvent en Haute-Garonne

B.C.
— 
Illustration de soignants faisant des tests PCR en drive à l'hôpital de Purpan, à Toulouse.
Illustration de soignants faisant des tests PCR en drive à l'hôpital de Purpan, à Toulouse. — FRED SCHEIBER/SIPA

La semaine dernière, 11 cas de variant britannique était détecté dans un Ehpad toulousain. Ces cas viennent s’ajouter à d’autres dans la région Occitanie. Après avoir mené des analyses sur des tests PCR suspects, l’Agence régionale de santé a indiqué qu’il y avait désormais 42 cas liés à un variant du virus Covid-19.

Majoritairement en Haute-Garonne, où 35 cas liés au variant britanniques ont été confirmés ainsi que deux cas liés au variant sud-africain. Les autres cas de variant britannique se situent pour quatre d’entre eux dans l’Hérault et un en Aveyron.

Ces variants, plus contagieux selon Olivier Véran, circulent désormais plus activement en France. En Occitanie, le séquençage est réalisé par un réseau de laboratoire, coordonné par les CHU de Toulouse et de Montpellier. Il va être renforcé par des laboratoires non hospitaliers comme l’Ecole vétérinaire de Toulouse, le laboratoire GenoToul et Aveyron Labo.

«Dès signalement de cas suspects, des opérations de contact-tracing sont menées de façon étroite par les équipes de l’Assurance Maladie, de l’ARS Occitanie et de Santé Publique France. L’objectif de ces interventions est d’isoler rapidement les personnes concernées, d’identifier et de dépister au plus vite tous les cas contacts potentiels dans l’entourage de ces personnes», indique l’Agence régionale de santé.

Pour les cas de Covid-19 déjà identifiés, variant ou pas, des visites à domicile ont lieu si nécessaire. Il y en a eu plus de 600 visites en Occitanie ces derniers jours.