Vaccination à Lyon : Des rendez-vous déprogrammés en raison d’un retard dans la livraison de doses

CORONAVIRUS La mairie de Lyon a indiqué ce jeudi que des rendez-vous de vaccination contre le Covid-19 allaient devoir être déprogrammés dans les deux prochaines semaines au palais des sports de Gerland

Elisa Frisullo

— 

Au centre de vaccination contre le Covid-19 ouvert au palais des sports de Gerland à Lyon.
Au centre de vaccination contre le Covid-19 ouvert au palais des sports de Gerland à Lyon. — E. Frisullo / 20 Minutes
  • Des retards de livraison de doses de vaccins vont entraîner la déprogrammation de certains rendez-vous à Gerland ces deux prochaines semaines, a indiqué la mairie de Lyon ce jeudi.
  • Le maire Grégory Doucet a écrit au Premier ministre pour demander davantage de transparence dans la livraison afin de pouvoir offrir de la visibilité aux Lyonnais dans la prise de rendez-vous, actuellement bloqués.

Après Villeurbanne, c’est au tour de Lyon de subir les retards observés au niveau national dans la livraison des doses de vaccins contre le Covid-19. Ce jeudi matin, en amont du conseil municipal, le maire de Lyon Grégory Doucet a annoncé que certains rendez-vous de vaccination, programmés lors des deux prochaines semaines au palais des sports de Gerland, allaient devoir être déprogrammés, en raison « d’un retard de livraison ». Une information provenant de l’Agence régionale de santé, sur laquelle il attendait davantage de précisions dans la journée.

Prise de rendez-vous impossible

Depuis le début de la vaccination à Gerland le 14 janvier, la lenteur et la faible visibilité sur les livraisons de doses pèsent sur la campagne. Si à ce jour 5.000 personnes ont pu se voir injecter une première dose dans ce centre de vaccination, plus aucun créneau n’est actuellement disponible pour prendre rendez-vous. C’est également le cas pour les autres sites de vaccination ouverts par les Hospices civils de Lyon, où la prise rendez-vous est impossible.

En lien avec d’autres maires réunis au sein de France urbaine, l’élu écologiste a indiqué ce jeudi avoir écrit au Premier ministre pour lui demander « plus de transparence sur les livraisons en local afin d’avoir un comptage précis ». La mairie a également réclamé davantage de visibilité pour les prochains mois afin de pouvoir ouvrir les prises de rendez-vous. « Les gens ne savent pas quand ils pourront avoir un rendez-vous, il est essentiel d’avoir des perspectives », a souligné Grégory Doucet.

L’ouverture d’un centre à Villeurbanne repoussée

Mercredi, le maire de Villeurbanne a dénoncé le report de l’ouverture d’un second centre de vaccination sur sa commune prévue lundi. « A trois jours de l’ouverture des prises de rendez-vous en ligne, la préfecture et l’Agence Régionale de Santé viennent de nous informer que cette ouverture serait repoussée, du fait d’un manque de doses de vaccins au niveau national », avait précisé le maire socialiste Cédric Van Styvendael, jugeant cette annonce « incompréhensible et inadmissible ».

En préparation depuis plusieurs semaines dans le centre culturel de la ville, l’ouverture de ce site ne devrait pas avoir lieu avant la mi-février, « peut-être plus tard », regrette la municipalité, qui a mobilisé des moyens humains et matériels conséquents pour être prête dans les temps et accompagner la stratégie vaccinale de l’Etat.

Contactée par 20 Minutes sur ce sujet, l’ARS n’a pour l’heure pas répondu à nos sollicitations.