Coronavirus : L’Ordre des médecins veut « accélérer » la vaccination des soignants

PANDEMIE L’injection est actuellement réservée à ceux de plus de 50 ans, ou aux plus jeunes « à risque avéré »

20 Minutes avec AFP

— 

Vaccination d'un médecin libéral dans un centre de vaccination à Nantes.
Vaccination d'un médecin libéral dans un centre de vaccination à Nantes. — F.Brenon/20Minutes

L’Ordre des médecins a demandé mardi d'« accélérer » la vaccination contre le Covid-19 de tous les soignants « sans critère d’âge ni de comorbidités ». Objectif : « permettre à notre système de santé de rester debout » à l’approche d’une nouvelle vague épidémique.

« Il apparaît clairement que la tension (…) sera très forte dans les prochaines semaines », affirme le Conseil national de l’Ordre des médecins dans un communiqué, s’inquiétant dès à présent d’une recrudescence des cas de Covid-19 chez les médecins et les autres personnels soignants de première ligne.

« Cette protection est primordiale »

« Cela fragilise, voire neutralise, les capacités de prise en charge des patients », estime l’institution, qui souhaite que la vaccination de tous les soignants « soit rapidement mise en oeuvre ». L’injection est actuellement réservée à ceux de plus de 50 ans, ou aux plus jeunes « à risque avéré » (diabète, obésité, hypertension…), mais l’Ordre considère que « notre stratégie vaccinale doit pouvoir évoluer pour tenir compte des évolutions constatées sur le terrain ».

« Cette protection est primordiale pour éviter que la hausse des contaminations de soignants de première ligne ne vienne obérer les capacités de notre système de santé », ajoute-t-il.