Coronavirus : Un lien entre la mort d’Hank Aaron, légende du baseball, et le vaccin contre le Covid-19 ? La maire d’Atlanta l’écarte

FAKE OFF L’ancien club de Hank Aaron a indiqué que le joueur mythique s’est éteint « paisiblement dans son sommeil »

Mathilde Cousin

— 

Hank Aaron a été vacciné le 5 janvier à Atlanta.
Hank Aaron a été vacciné le 5 janvier à Atlanta. — Ron Harris/AP/SIPA
  • Hank Aaron, une légende du baseball aux Etats-Unis, est mort vendredi à l’âge de 86 ans. Il avait reçu la première injection du vaccin Moderna le 5 janvier, comme une vingtaine d’autres personnes.
  • Robert Kennedy Jr, connu pour son opposition aux vaccins, a qualifié le décès du joueur de « suspect ».
  • La maire d’Atlanta, Keisha Bottoms, ainsi que l’université où a été vacciné Hank Aaron, ont écarté tout lien entre les deux événements.

« Il est mort dans son sommeil, tout comme mon père s’en est allé il y a trente ans. » Keisha Bottoms, maire démocrate d’Atlanta, a démenti dimanche les rumeurs au sujet de la mort de Hank Aaron, légende du baseball, décédé vendredi à l’âge de 86 ans.

Henry Louis Aaron, surnommé « Hank », avait reçu la première dose du vaccin de Moderna contre le Covid-19 le 5 janvier. L’ancien joueur des Atlanta Braves, vacciné avec une vingtaine d’Américains – dont son épouse et la mère de la maire d’Atlanta –, s'était alors déclaré « fier » d’avoir reçu l’injection et avait encouragé ses compatriotes à suivre son exemple.

L’annonce de sa mort, une dizaine de jours après l’injection, a créé des suspicions chez plusieurs internautes. « Vous n’aimez toujours pas vos anciens ? Faites les vacciner », ironise ainsi un post Facebook relayé plus de 2.000 fois. Aux Etats-Unis, Robert Kennedy Jr, connu pour son opposition aux vaccins, a qualifié le décès du joueur de « suspect ».

FAKE OFF

La maire d’Atlanta a écarté tout lien entre le vaccin et le décès de Hank Aaron. « Je partage [cette information] parce que le vaccin n’empêchera pas tous les décès, mais il aura un impact très important en empêchant des décès dûs au coronavirus, qui touche de manière disproportionnée les communautés minoritaires », a précisé Keisha Bottoms.

L’ancien club du joueur a expliqué que Hank Aaron est mort « paisiblement dans son sommeil ». L’information a également été relayée par la ligue de baseball américaine.

Morehouse College, une université d’Atlanta dont Hank Aaron était un donateur, a également souligné auprès de la presse locale que l’ancien joueur n’avait pas eu « d’effets secondaires » après la vaccination. Celui-ci avait été vacciné dans les locaux de leur faculté de médecine.

Les données issues des essais cliniques du vaccin « n’étayaient pas un rôle du vaccin dans la mortalité », a rappelé au Atlanta Journal Constitution Walter Orenstein, médecin et ancien directeur du programme d’immunisation des Etats-Unis.