Tabagisme : Vapoter en plus de la cigarette ne diminue pas les risques cardiovasculaires, selon une étude

ADDICTION Il faudrait totalement arrêter la cigarette pour avoir une réelle diminution des risques cardiovasculaires

J.-L.D.

— 

Le vapotage couplé à la cigarette ne serait pas très efficace
Le vapotage couplé à la cigarette ne serait pas très efficace — LOISON VINCENT/SIPA

Vapoter en plus de la cigarette pour diminuer le risque cardiovasculaire ne serait pas très efficace, selon une étude américaine dans la revue Circulation repéré par Sciences et avenir. En combinant les deux, la diminution de la consommation dee  tabac serait trop faible, souligne cette étude.

Or, en France, c’est une pratique très répandue. Ainsi, selon le baromètre Santé Publique France, en 2017, 40 % des vapoteurs fumaient toujours des cigarettes chaque jour, et 10 % régulièrement.

Néanmoins, toujours selon l’étude, les vapoteurs exclusifs eux ont une diminution significative de risque cardiovasculaire.

La régularité plus que la quantité

Autre fausse bonne idée, car en réalité sans conséquence : une diminution du nombre de cigarettes fumées chaque jour ne change pas en réalité pas grand-chose (précision quand même, il ne s’agit ici que des risques cardiovasculaires, pas de l’ensemble des dangers que représente le tabac), toujours selon cette étude. Ce qui compte, c’est plutôt la fréquence du tabagisme.