Coronavirus : La France est-elle le seul pays européen à offrir des tests PCR gratuits pour tous ? On a vérifié cette déclaration de Jean Castex

FAKE OFF Selon le Premier ministre, les citoyens qui effectuent ces tests de leur propre initiative payent de leur poche en Allemagne, en Espagne ou au Royaume-Uni. Pourtant, la Bavière a fait, elle, le choix de proposer ces tests à tous ses résidents

Mathilde Cousin

— 

Un test PCR à Berlin, le 8 octobre 2020.
Un test PCR à Berlin, le 8 octobre 2020. — Kay Nietfeld/AP/SIPA
  • Lors de sa conférence de presse jeudi, Jean Castex a comparé l’accès aux tests PCR en Europe, soulignant, selon lui, une particularité de la France, qui propose cet accès « gratuitement » pour tous.
  • En Allemagne et en Espagne, pays cités par le Premier ministre, les citoyens qui veulent se faire tester de leur propre initiative doivent débourser parfois plus de cent euros.
  • En Grèce, ceux-ci ont la possibilité de le faire gratuitement, à condition d’être tirés au sort.

Favorisés, les Français ? C’est le message qu’a voulu faire passer Jean Castex, jeudi, au sujet de l’accès aux tests PCR. Comparant la situation à nos voisins européens, le Premier ministre a souligné lors d'une conférence de presse que les tests PCR sont « totalement gratuits » pour tous en France - c’est-à-dire pris en charge à 100 % par l’Assurance maladie.

En Allemagne et en Espagne, une personne qui veut se faire dépister de sa propre initiative doit débourser jusqu’à 100 euros pour passer un test PCR, a insisté le Premier ministre, tandis que ce montant peut s’élever jusqu’à « 350 euros » au Royaume-Uni. En Grèce, c’est carrément par « tirage au sort » que les personnes asymptomatiques peuvent accéder à un test PCR gratuitement, a conclu Jean Castex.

20 Minutes a vérifié ces déclarations du Premier ministre.

FAKE OFF

La France n’est pas le seul territoire à offrir des tests PCR sans condition : la Bavière le propose également à ses résidents depuis le 1er juillet. Sur le reste du territoire allemand, les prix pour les cas non pris en charge par les services de santé varient. A Berlin, un test PCR peut coûter 150 euros.

A la différence de la France et donc de la Bavière, les quatre pays cités par le Premier ministre ont fait le choix d’une stratégie ciblée de remboursement des tests, afin d’éviter la surcharge de leurs systèmes de santé. Si tous n’ont pas les mêmes critères, ils offrent une prise en charge des tests PCR pour certaines catégories de population : personnes avec des symptômes tels que la perte du goût ou de l’odorat, cas contacts à risque, certaines catégories de soignants…

En Grèce, le gouvernement plafonne le prix des tests PCR

Quid des montants et des modalités avancées par Jean Castex ? En Grèce, les autorités ont effectivement mis en place un site où les personnes asymptomatiques doivent s’inscrire pour bénéficier d’un test PCR gratuit. Elles sont ensuite sélectionnées par tirage au sort. Si elles s’adressent à un laboratoire, elles devront débourser jusqu’à 40 euros, auxquels s’ajoutent jusqu’à 20 euros de frais, et 10 euros pour un test antigénique, doublés de 10 euros de frais. Le gouvernement a fixé début décembre ce plafond de prix en raison de l’envolée des tarifs dans les structures privées.

Au Royaume-Uni, il n’existe pas pour le montant de plafond aux prix pratiqués dans les structures privées, ce qu’avaient déploré avant les vacances de Noël de nombreux Français installés de l’autre côté de la Manche.

Les 350 euros annoncés par le Premier ministre ne semblent toutefois pas être la norme, mais être ceux pratiqués par les cliniques privées haut de gamme situées dans le centre de Londres. Ainsi, une clinique privée, située dans le quartier de la très prestigieuse rue londonienne Harley Street, propose un test PCR à 350 livres, soit 389 euros. Dans ce cas, un professionnel de santé se déplace à domicile et le résultat est garanti dans les 24 heures.

Boots, la principale chaîne de pharmacies du pays, propose des tests PCR à 120 livres, soit 133 euros, tout comme son rival Lloyds Pharmacy. Un test PCR salivaire est quant à lui distribué sur Internet à 89 livres, près de 100 euros.

En Espagne, le prix d’un test PCR oscille entre 100 et 150 euros, selon nos confrères de 20 Minutos. Des laboratoires madrilènes affichent des prix allant de 79 euros à 150 euros. En mai, les prix ont parfois monté jusqu’à près de 200 euros, avait alors constaté   La Sexta. Des montants qui restreignent de facto l’accès à ces tests.