Le cœur artificiel de Carmat obtient la certification européenne CE

POUL Cela veut dire que le cœur artificiel va pouvoir être mis sur le marché

20 Minutes avec AFP

— 

Le cœur artificiel de Carmat. (archives)
Le cœur artificiel de Carmat. (archives) — BERTRAND GUAY / AFP

Sept ans après la première transplantation d’un de ses cœurs artificiels, Carmat devrait obtenir la certification européenne (CE) pour son produit phare. C’est en tout cas ce qu’annonce France Info ce mercredi matin. Des années d’essais cliniques et d’améliorations ont été nécessaires pour en arriver à cette étape cruciale : elle doit permettre la commercialisation à relative grande échelle de ces cœurs artificiels.

Une grande échelle relative car Carmat ne prévoit de produire que 300 machines par an, dont on ne sait pas encore si elles seront prises en charge par la sécurité sociale. D’ailleurs, l'étude clinique n’est pas encore terminée : sept patients doivent encore recevoir un cœur artificiel pour terminer le volet principal.

Jusque-là ces machines sont loin d’égaler les performances des greffes de vrai cœur : celles-là offrent en moyenne vingt ans de vie supplémentaire aux patients et patientes qui en profitent. Mais les quelques mois offerts au mieux par les cœurs artificiels de Carmat peuvent éventuellement permettre d’attendre la transplantation d’un vrai cœur, dont la pénurie est criante. 500 greffes cardiaques sont réalisées chaque année en France mais 10.000 personnes sont sur liste d’attente.