Coronavirus : Les premières doses de vaccin sont arrivées en France

EPIDEMIE 19.500 doses ont été acheminées ce samedi

J.-L.D. avec AFP

— 

Une dose de vaccin Pfizer, illustration
Une dose de vaccin Pfizer, illustration — Esteban Felix/AP/SIPA

Les premières doses du vaccin contre le Covid-19 développé par l’américain Pfizer et l’allemand BioNTech ont été acheminées ce samedi matin peu avant 7h à la pharmacie centrale des Hôpitaux de Paris, en banlieue parisienne.

La vaccination commencera dimanche en France, où plus de 62.000 personnes sont mortes après avoir été infectées par le coronavirus, comme dans toute l’Union européenne. Les premières injections auront lieu dans deux établissements pour personnes âgées, à Sevran (Seine-Saint-Denis) et Dijon.

Les Ehpad premiers concernés

Quelque 19.500 doses du vaccin contenues dans 3.900 flacons, selon l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), ont été transportées à bord d’un camion réfrigéré qui a fait le voyage depuis l’usine de Pfizer à Puurs, dans le nord-est de la Belgique. D’autres sites français devaient être livrés dans la journée, en région lyonnaise, à Lille et Tours.

« C’est historique, il s’agit des toutes premières doses », s’est réjoui le chef du pôle pharmacie hospitalière des Hôpitaux de Paris, Franck Huet. « Un planning de livraison des vaccins sera déterminé chaque fin de semaine précédente pour éviter des pertes », a-t-il encore expliqué devant les caméras. « C’est un moment émouvant », a abondé Anne Darchy, pharmacienne de garde.

Ce vaccin, baptisé Comirnaty, exige une logistique très spécifique puisqu’il doit être stocké à -80°C. Il peut être ensuite conservé entre 2 et 8°C durant cinq jours maximum. A la pharmacie centrale de l’AP-HP, le produit était reconditionné ce samedi matin avant sa réexpédition vers l’unité de soins de longue durée de l’hôpital René-Muret de Sevran et le centre gériatrique de Champmaillot au CHU de Dijon. Six flacons seront livrés en Bourgogne, trois en Seine-Saint-Denis, selon l’AP-HP.

Le vrai début de la campagne de vaccination l’année prochaine

L’arrivée dans l’UE du vaccin Pfizer-BioNTech a été validée lundi par l’Agence européenne du médicament. Le feu vert français a ensuite été délivré jeudi par la Haute autorité de santé (HAS). Le lancement de la campagne de vaccination est très attendu, alors qu’un premier cas de contamination par le variant du Covid-19 apparu au Royaume-Uni a été détecté en France, à Tours, chez un Français résidant habituellement en Grande-Bretagne.

La campagne pour les 7.000 Ehpad de France et les autres établissements pour personnes âgées, leurs résidents et leurs soignants susceptibles de développer des formes graves du Covid ne démarrera réellement à grande échelle que début 2021. Environ un million de personnes se verront proposer le Comirnaty durant cette première étape de la campagne de vaccination française, qui doit s’étaler sur janvier et février.