Coronavirus en Pays-de-la-Loire : L’épidémie se stabilise après trois semaines de baisse

COVID-19 Les contaminations au Covid-19 remontent légèrement en Maine-et-Loire et en Sarthe

Frédéric Brenon

— 

Une personne marchant dans les rues de Nantes pendant le confinement, le 12 novembre 2020.
Une personne marchant dans les rues de Nantes pendant le confinement, le 12 novembre 2020. — S.Salom-Gomis/Sipa

Après trois semaines et demie consécutives de baisse, la circulation du coronavirus se stabilise en région Pays-de-la-Loire, selon les derniers chiffres publiés mardi soir par l’agence régionale de santé (ARS). Le taux d’incidence, qui mesure le nombre de nouveaux cas positifs rapporté à la taille de population, s’élève désormais à 73 pour 100.000 habitants en région Pays-de-la-Loire. Il était de 72 une semaine plus tôt. Un chiffre comparable à la situation de début octobre.

Dans le détail, le taux diminue légèrement en Loire-Atlantique (53), Mayenne (100) et Vendée (58) mais il remonte un peu en Maine-et-Loire (86) et dans la Sarthe (108). Au niveau national, le taux d’incidence s’élève à 87.

Hospitalisations et réanimations en baisse

L’autre indicateur très regardé par les autorités, le taux de positivité des personnes effectuant un dépistage, remonte également légèrement après avoir beaucoup baissé. Il atteint 8,8 % en région Pays-de-la-Loire, contre 8,1 % une semaine plus tôt. C’est en Loire-Atlantique et en Vendée qu’il est le plus bas (7 %) et en Sarthe​ qu’il est le plus haut (11,5 %). Le taux de positivité français, lui, est actuellement de 10,7 %.

Le volume d’hospitalisations poursuit sa diminution, de même que les réanimations, pour revenir à un niveau proche du début du second confinement. Quelque 76 malades du Covid-19 ont perdu la vie à l’hôpital en une semaine. Près de 1.100 décès ont été comptabilisés dans les établissements de santé des Pays-de-la-Loire depuis le début de la crise sanitaire.