Coronavirus : 13.713 nouveaux cas de contamination en 24 heures…

EPIDEMIE Revivez avec nous l'évolution de l'épidémie de coronavirus en France et dans le monde de ce mardi 8 décembre 2020 

Lucie Bras

— 

Une infirmière se prépare à injecter le vaccin Pfizer-BioNTech contre le coronavirus, le 8 décembre 2020 à Glasgow.
Une infirmière se prépare à injecter le vaccin Pfizer-BioNTech contre le coronavirus, le 8 décembre 2020 à Glasgow. — Jeff J Mitchell/AP/SIPA

L’ESSENTIEL

  • Les Etats-Unis, est le pays le plus touché au monde par la pandémie avec plus de 283.000 décès pour près de 15 millions de cas recensés, la Californie fait face à un troisième rebond de l’épidémie.
  • La Belgique, la France et l’Espagne prévoient des campagnes de vaccinations en janvier, en commençant par les personnes les plus vulnérables.
  • Au total, la pandémie a fait au moins 1.539.649 morts dans le monde et contaminé plus de 67 millions de personnes.

A LIRE AUSSI

VIDEO

 

Ce live est désormais terminé. Merci de nous avoir suivis, on se retrouve dès demain matin ! Bonne soirée à tous.

20h23 : Donald Trump annonce un décret pour « prioriser » la livraison de vaccins aux Etats-Unis avant les autres pays

Le président américain Donald Trump a signé mardi un décret qui donnera selon lui la priorité aux livraisons de vaccins aux Etats-Unis avant l’exportation, soulignant le fait que le pays pourrait manquer de doses après la phase initiale de vaccination.

Le décret fera en sorte « que le gouvernement américain donne la priorité à la vaccination des citoyens américains, avant d’envoyer les vaccins à d’autres pays », selon lui, alors que Pfizer/BioNTech, dont le vaccin pourrait être autorisé dans les tout prochains jours, n’a prévu de livrer que 100 millions de doses aux Etats-Unis.

20h21 : Sans action du Congrès, les Américains subiront un retard, voire un arrêt de la vaccination, prévient Joe Biden

Le président élu des Etats-Unis Joe Biden a averti mardi que si le Congrès ne parvenait pas rapidement à un accord financier pour lutter contre la pandémie, la campagne de vaccination contre le nouveau coronavirus risquait de ralentir voire de s’arrêter.

« Sans action urgente de la part du Congrès ce mois-ci, (….) il y a une réelle possibilité qu’après une première campagne de vaccination, ces efforts ralentissent et s’arrêtent », a déclaré le démocrate. Joe Biden a promis 100 millions de vaccins injectés lors de ses 100 premiers jours de mandat. L’équipe du président sortant Donald Trump a prévu d’avoir vacciné 100 millions de personnes d’ici mars 2021, soit 200 millions de doses.

20h06 : 13.713 nouveaux cas de contamination ces dernières 24 heures

En 24 heures, 13.713 nouveaux cas de contamination au Covid-19 ont été recensés, contre 3.411 lundi. Un chiffre bien loin de l’objectif des 5.000 cas par jour au 15 décembre annoncé par Emmanuel Macron pour lancer la deuxième phase de déconfinement.

20h01 : Les Hôpitaux de Paris veulent créer 1.300 postes de soignants en trois ans

Après des années de réduction des effectifs, l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) entend profiter à plein du « Ségur de la santé » pour inverser la tendance, avec 1.300 créations de postes paramédicaux inscrites dans son nouveau « projet social ». Le mois de décembre est d’ordinaire celui du budget, et donc des vaches maigres à l’AP-HP.

Mais pas cette année : élaboré par la direction, les syndicats et les médecins, le futur « projet social 2021-2025 » marque une rupture avec les tours de vis de la période récente. L’objectif est en effet de renforcer les effectifs de soignants, avec « la création de 885 emplois supplémentaires » sur les « métiers en tension » (infirmiers, kinés, sages-femmes, manipulateurs radio), afin de revenir aux effectifs de début 2018.

S’y ajoutent 300 postes pour développer les « promotions professionnelles » et permettre, par exemple, à davantage d’aides-soignantes de devenir infirmières. Enfin, 115 postes renforceront dès l’an prochain les services volontaires pour « expérimenter de nouvelles organisations du travail » : des journées un peu plus longues (8 heures au lieu de 7h36), avec plus de jours de repos à la clé.

19h30 : La situation « se dégrade » en Suisse, prévient la présidente

La situation sanitaire se dégrade fortement en Suisse, avec une évolution exponentielle du nombre de cas de Covid-19, a averti la présidente suisse, annonçant un nouveau train de mesures sur lesquelles les cantons doivent se prononcer. Si les cantons donnent leur feu vert, à compter du 12 décembre et jusqu’au 20 janvier, les établissements de restauration, les magasins et les marchés, les installations de loisirs et de sports devront fermer leurs portes à 19 heures et rester fermés le dimanche.

« La situation pandémique se dégrade, c’est pourquoi le Conseil fédéral a décidé de se réunir aujourd’hui pour une réunion extraordinaire », a déclaré aux journalistes la présidente suisse Simonetta Sommaruga, à l’issue de la séance. « Le nombre de contagions augmente de manière exponentielle. Cela signifie que cela va trop vite et de manière beaucoup trop forte », a-t-elle ajouté.

19h26 : Laurent Hénart appelle le président et le gouvernement à se faire vacciner « rapidement »

Laurent Hénart, président du Mouvement Radical, a lancé mardi un « appel au Président de la République, au Premier ministre, au gouvernement, aux parlementaires, ainsi qu’aux chefs de partis, afin qu’ils se fassent vacciner rapidement » contre le Covid-19, dans un communiqué.

« Alors que les sondages montrent la réticence croissante des Français à se faire vacciner, les responsables politiques doivent avoir un discours d’exemple en cette période trouble et de méfiance vis-à-vis de la classe politique. Laurent Hénart plaide donc pour cet acte de rassemblement et de citoyenneté de la part de ceux qui les représentent », affirme le communiqué.

19h10 : Santé publique France adopte de nouvelles méthodes de calcul pour certains indicateurs

Certains indicateurs de suivi de l’épidémie de Covid-19 diffusés par Santé publique France vont connaître une brusque variation mardi mais cela est dû à des changements de calcul, pas à une dynamique de circulation du virus différente, prévient l’agence sanitaire.

D’une part, l’intégration des tests antigéniques rapides dans la base nationale Sidep (Système d’information de dépistage populationnel), qui ne comprenait jusqu’ici que les tests virologiques RT-PCR va modifier à la hausse le taux d’incidence, mais « la tendance de la dynamique de l’épidémie reste identique », prévient Santé publique France dans un communiqué.

L’autre changement porte sur le taux de positivité (pourcentage de cas positifs sur le total des personnes testées) et le taux de dépistage (pourcentage de personnes testées par rapport à la population totale). Auparavant, Spf ne prenait en compte que les personnes testées positives ou négatives pour la première fois.

18h57 : Le Conseil d’Etat rejette le recours des professionnels contre la fermeture des bars et restaurants

Le Conseil d’Etat a rejeté mardi le recours de l’Umih, principal syndicat des métiers de l’hôtellerie-restauration, contre le décret du 29 octobre imposant la fermeture des bars et restaurants dans le cadre du reconfinement. Aucun des arguments soulevés par l’Umih n’est « de nature à faire naître un doute sérieux quant à la légalité de la décision attaquée », a estimé le Conseil d’Etat.

Le gouvernement, a, « pour faire face à la situation d’urgence sanitaire », fait « le choix d’une politique qui cherche à casser la dynamique actuelle de progression du virus par la stricte limitation des déplacements de personnes hors de leur domicile », souligne la décision, alors que le Covid-19 se propage « principalement par gouttelettes respiratoires, par contact et par voie aéroportée » et « une distance d’un mètre ne suffit pas à elle seule à limiter la contagion en espace clos ».

18h38 : Dépistage massif prévu pour l’agglomération Charleville-Mézières-Sedan

Une opération de dépistage à grande échelle du Covid-19 sera organisée à partir de lundi sur les agglomérations de Charleville-Mézières et Sedan (Ardennes) en raison d’une situation sanitaire délicate, a indiqué mardi le maire de Charleville, Boris Ravignon. Il a précisé avoir déposé une demande au ministère de la Santé la semaine dernière, qui l’a accepté « très rapidement ».

« Nous sommes l’un des départements de France les plus touchés avec plus de 210 cas confirmés positifs sur 100.000 habitants. Nous sommes très loin d’un retour à la normale », justifie-t-il, constatant « une nouvelle flambée épidémique dans un contexte déjà mauvais ». Outre les pharmacies, les hôpitaux et les médecins de ville qui pratiquent déjà des tests, Ardenne Métropole et l’Agence régionale de santé ont identifié entre huit et dix sites supplémentaires, essentiellement dans des équipements municipaux, pour accueillir ce dépistage de masse.

18h10 : « Nous n’avons pas rogné » sur la sûreté, insiste le patron de Pfizer

Le patron de Pfizer – dont le vaccin anti-Covid développé avec BioNTech a commencé à être utilisé au Royaume Uni mardi – a assuré que la sûreté du produit n’avait en aucun cas été sacrifiée à la vitesse de sa mise sur le marché. « Nous n’avons pas rogné » sur la sûreté, a déclaré Albert Bourla au cours d’une table ronde virtuelle à Genève organisée par la Fédération internationale des groupes pharmaceutiques (IFPMA).

Le vaccin, qui est basé sur une nouvelle technologie, a été testé « exactement de la même façon que nous testons n’importe quel vaccin qui circule », a-t-il souligné avant d’ajouter : « ce vaccin a de fait été testé avec des spécifications encore plus rigoureuses parce que nous sommes observés à la loupe ».

17h01 : AstraZeneca, premier vaccin aux résultats validés par la revue scientifique The Lancet

Le vaccin contre le Covid-19 développé par AstraZeneca et l’université britannique d’Oxford est devenu mardi le premier à voir ses résultats d’efficacité validés par une revue scientifique, The Lancet. La publication de ces résultats, passés au crible par des scientifiques indépendants, confirme que ce vaccin est efficace à 70 % en moyenne, conformément à ce qu’avait annoncé AstraZeneca le 23 novembre.

16h49 : La Suisse réserve 3 millions de doses supplémentaires auprès de Moderna

La Suisse a augmenté le nombre de doses réservées auprès du laboratoire américain Moderna, requérant trois millions de doses supplémentaires, afin d’assurer un accès rapide et efficace aux vaccins anti-Covid, a annoncé mardi le ministère de la Santé.

La Suisse, qui avait déjà réservé 4,5 millions de doses en août auprès du laboratoire américain, a relevé sa demande à 7,5 millions de doses, a indiqué l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) dans un communiqué.

16h32 : Johnson and Johnson table sur des résultats « fin janvier »

Le géant pharmaceutique américain Johnson and Johnson table sur des résultats des essais de son vaccin anti-Covid 19 « à la fin janvier », a déclaré mardi le directeur scientifique du groupe, Paul Stoffler.

« Nous visons le mois de janvier pour des résultats sur l’efficacité et la sûreté », a-t-il déclaré au cours d’une table ronde virtuelle à Genève, ajoutant avoir « bon espoir que nous serons en mesure d’annoncer les résultats à la fin du mois de janvier ».

15h53 : Le Sénat adopte le projet de budget 2021 revu et corrigé à cause de l’épidémie de coronavirus

Le Sénat à majorité de droite a adopté mardi en première lecture, après l’Assemblée nationale, le projet de budget hors norme pour 2021, après l’avoir marqué de son empreinte.

Le texte modifié a été voté par 211 voix pour (LR, majeure partie des centristes et du groupe RDSE à majorité radicale et Indépendants) et 96 voix contre (PS, CRCE à majorité communiste et écologiste). Le RDPI à majorité En Marche s’est abstenu.

15h21 : Les députés LR prônent un dépistage « massif » avant et après les fêtes, pour éviter un « Thanksgiving à la française »

Dépistage « massif » avant et après les fêtes, prise en charge d’un isolement à l’hôtel : les députés Les Républicains ont présenté mardi leur plan pour un déconfinement « plus sûr, plus cohérent et plus juste ».

Le plan préconise un dépistage renforcé, avec notamment deux « sessions de tests massifs » pour contrer un pic de contagion avec la période des fêtes : la première entre le 18 et le 24 décembre, la seconde entre le 6 et le 13 janvier. « Nous n’avons pas envie que Noël et le jour de l’An soient un Thanksgiving à la française », a déclaré à la presse le chef de file des députés LR Damien Abad, en référence à la flambée épidémique qui a suivi la grande fête familiale américaine.

14h57 : Didier Raoult porte plainte contre le directeur du CHU de Nantes

C'est une information de Mathilde Ceilles, journaliste à 20 Minutes Marseille. Le professeur marseillais va porter plainte contre François Raffi, directeur du CHU de Nantes. Le directeur de l’IHU Méditerranée est la cible d’appels malveillants qui pourraient provenir du CHU de Nantes, selon une information du Canard enchaîné. L'article complet est à lire ici !

14h45 : L’agence de santé américaine estime que le vaccin Pfizer-BioNTech, déjà distribué au Royaume-Uni, a « un profil de sécurité favorable »

Les experts de l’Agence américaine des médicaments (FDA) ont estimé dans un rapport publié mardi que le vaccin de Pfizer et BioNTech contre le Covid-19 ne présentait pas de risque de sécurité empêchant son autorisation.

Les données de sécurité portant sur 38.000 participants à l’essai clinique du vaccin avec un suivi médian de deux mois « suggèrent un profil de sécurité favorable, sans identification de problème de sécurité spécifique qui empêcherait » l’autorisation, écrivent les experts de la FDA.

Le comité consultatif de l’agence sur les vaccins se réunira jeudi, après quoi la FDA a prévu de rendre sa décision pour autoriser ou non le vaccin, déjà approuvé au Royaume-Uni et dans d’autres pays.

14h33 : En Allemagne, la Saxe connaît de sévères restrictions

C’est la région la plus touchée par la pandémie de nouveau coronavirus en Allemagne. Elle va adopter de sévères restrictions avec la fermeture des écoles et garderies et de la plupart des magasins (sauf commerces essentiels). « La situation dans les hôpitaux est non seulement tendue, mais extrêmement dangereuse », a déclaré lors d’une conférence de presse le dirigeant conservateur de l’Etat-régional, Michael Kretschmer, pour qui la situation est « très sérieuse ». Ces restrictions seront maintenues jusqu’au 10 janvier au moins.

 

14h15 : Face à la recrudescence de l’épidémie, la Jordanie ouvre son premier hôpital de campagne

La Jordanie vient d’ouvrir le premier des trois hôpitaux de campagne prévus pour prendre en charge des malades du Covid-19, face à la saturation des centres de santé confrontés à une forte hausse des cas d’infection au nouveau coronavirus.

Doté de 300 lits dont 48 pour les cas critiques et 12 pour les infections moyennes, l’établissement de 5.200 m2 a été construit en deux semaines dans la province de Zarqa (nord), à une vingtaine de kilomètres de la capitale Amman. Son coût : environ 10 millions d’euros. Deux autres hôpitaux de campagne pour patients du Covid-19 doivent également ouvrir dans le centre et le sud du pays.

13h50 : Record de morts à Saint-Pétersbourg qui ferme pour les fêtes

Saint-Pétersbourg, la deuxième ville de Russie, a enregistré mardi un record de décès quotidiens dus au Covid-19, les autorités prévenant que la cité était désormais à « un pas du confinement », fermant bars et restaurants pour les fêtes de fin d’année.

Selon les chiffres officiels, 86 morts ont été comptabilisées mardi à Saint-Pétersbourg. Le gouverneur Alexandre Beglov avait déclaré la veille que la ville de 4,5 millions d’habitants était « à un seul pas d’un second "lockdown" ». En fin de semaine dernière, la ville avait annoncé de nouvelles mesures pour lutter contre la pandémie, notamment la fermeture des bars et des restaurants du 30 décembre au 3 janvier, période où l’ancienne capitale des tsars et haut lieu du tourisme est une destination très populaire pour les Russes.

13h10 : « Aucune raison » de ne pas déconfiner le 15 décembre, juge Ségolène Royal

Le gouvernement n’a « aucune raison » de ne pas déconfiner la France le 15 décembre comme prévu, a estimé mardi l’ancienne ministre Ségolène Royal en faisant valoir une amélioration sur le front des hospitalisations liées au Covid-19. « Il n’y a pas plus d’hospitalisations. Dès lors, il n’y a aucune raison de déstabiliser une nouvelle fois et les Français, et les activités économiques, en laissant peser une menace » sur la décision de déconfiner le 15 décembre, a-t-elle estimé sur Sud Radio.

« On n’a pas expliqué aux Français pourquoi tout d’un coup Emmanuel Macron sortait de son chapeau » ce chiffre, a déploré l’ancienne candidate socialiste à la présidentielle, en jugeant que le conseil scientifique n’était « pas le responsable de la politique » du gouvernement. Selon elle, « le bon critère sanitaire, c’est celui qui permet aux hôpitaux de ne pas être saturés et de continuer à soigner », et il faut donc « surveiller les hospitalisations ».

13h09 : Le Japon approuve un nouveau plan de relance de 580 milliards d’euros

Le Premier ministre japonais Yoshihide Suga a dévoilé mardi un nouveau plan d’aide à l’économie nippone de plus de 580 milliards d’euros pour financer des mesures sanitaires et sociales liées à la pandémie mais aussi à des projets de développement des technologies vertes.

Cette annonce est intervenue alors que les principales économies du monde continuent de lancer des plans d’aide massifs pour tenter de limiter les ravages de la crise sanitaire. Le plan japonais d’un montant total de 73.600 milliards de yens (584 milliards d’euros) comprend notamment des programmes de prêts et des dépenses publiques.

12h08 : L’avatar de Jean-Michel Jarre dans la cathédrale de Notre-Dame pour le Nouvel An

Pour fêter le passage à 2021, Paris a renoncé à son traditionnel feu d’artifice pour un concert de Jean-Michel Jarre en réalité virtuelle dans Notre-Dame numérisée, événement à suivre notamment sur Youtube et Facebook, ont annoncé mardi à l’AFP le musicien et la ville.

De 23h25 à 0h15, Jean-Michel Jarre se produira en direct et apparaîtra sous la forme d’un avatar dans la cathédrale qui avait été entièrement numérisée avant l’incendie d’avril 2019. L’événement étant 100 % virtuel, il ne se passera rien sur place.

« Avec Anne Hidalgo, on s’est demandé comment célébrer le 31 décembre d’une autre manière, de façon innovante, confinement oblige », explique Jean-Michel Jarre.

Parrainé par l’UNESCO, ce concert immersif d’un nouveau genre est baptisé « Welcome to the other side ».

11h18 : Carrefour va embaucher 15.000 jeunes en 2021

Le PDG de Carrefour a affirmé mardi que le géant de la grande distribution allait embaucher, en 2021, 15.000 jeunes de la « génération Covid » en CDI ou en alternance, 50 % de plus qu’en année normale, et il souhaite que la moitié d’entre eux proviennent des quartiers défavorisés.

« Cette année, pour la "génération Covid", c’est d’une complexité folle », a indiqué Alexandre Bompard au micro de RTL. « On ne peut pas rester les bras croisés, on est le premier employeur privé de France, et ce que j’ai décidé, c’est de tendre la main à cette jeunesse ».

Le patron de Carrefour propose également de « financer le permis de conduire de chaque jeune en apprentissage » dans le groupe à hauteur de « 500 euros ».

11h01 : Le vaccin apporte une « énorme différence » mais il est trop tôt pour baisser la garde, prévient Boris Johnson, premier ministre britannique

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a estimé ce mardi que la campagne de vaccination ferait « progressivement une énorme différence » dans la lutte contre le virus, mais averti qu’elle prendrait « des semaines, des mois », appelant les Britanniques à « ne pas relâcher » leurs efforts.

10h13 : La SNCF, prête pour les fêtes, attend le « go sanitaire » du gouvernement
« Les Français peuvent être rassurés : il y aura des trains pour partir s’ils ont le droit de le faire », a assuré le patron du groupe Jean-Pierre Farandou sur Franceinfo. « Côté SNCF, on sera prêts. On s’est mobilisés avec tous les cheminots pour préparer toute notre flotte de TGV, pour que chaque Français ait un train pour partir dans sa famille pour les fêtes », a-t-il indiqué, avant d'ajouter : « On va attendre le "go sanitaire" ».

Jean Pierre Farandou « s’attend à un rush après le 15 décembre » pour les réservations « si le "go" est donné par les autorités sanitaires ». Il a néanmoins invité les Français à acheter leur billet le plus tôt possible, pour pouvoir profiter des prix les plus bas. « Si jamais il y a des mauvaises surprises vous serez intégralement remboursés ou éventuellement vous pourrez échanger votre billet », a-t-il lancé.

10h07 : Le gouvernement double le plafond de défiscalisation des chèques-cadeau, pour faire repartir la consommation

« Nous allons doubler pour 2020 le plafond des titres-cadeaux qui peuvent être distribués pour Noël par les comités d’entreprise ou directement par les employeurs dans les plus petites entreprises », a indiqué dans une déclaration transmise à l’AFP le ministre de l’Economie Bruno Le Maire. Le montant maximum des chèques cadeaux passe de 172 à 341 euros. « C’est une mesure ponctuelle pour permettre de soutenir la consommation dans des commerces qui ont souffert du confinement », a précisé le ministre.

9h21 : Un numéro vert pour soutenir les chômeurs face au Covid

L’association Solidarités nouvelles face au chômage (SNC) a lancé pendant le premier confinement, au printemps, un numéro vert (0 805 034 844) pour soutenir les demandeurs d’emploi et « rompre leur solitude ». Cette plateforme téléphonique anonyme et gratuite a été conçue « un petit peu comme une bouée de secours », selon le président de l’association, Gilles de Labarre. Il souligne que le Covid et le confinement ont engendré un « double isolement » pour les chômeurs.

Une trentaine de bénévoles – parmi les 2.500 que compte SNC – se relaient pour répondre du lundi au vendredi de 9h30 à 18h. Selon Didier Lebret, qui coordonne la plateforme, les appels révèlent des situations « de plus en plus compliquées y compris en termes d’équilibre psychologique ».

8h45 : La première vaccinée au monde s’appelle Magaret Keenan

Cette Britannique de 90 ans, hospitalisée à Coventry (centre de l’Angleterre), est devenue la première patiente au monde à recevoir le vaccin développé par l’alliance des laboratoires américain et allemand, près d’une semaine après le feu vert donné à son déploiement dans le pays le plus endeuillé d’Europe avec près de 61.500 morts.

« Je me sens si privilégiée d’être la première personne à être vaccinée contre le Covid-19, c’est le meilleur cadeau d’anniversaire anticipé que j’aurais pu espérer », a-t-elle déclaré sous les flashs des photographes. « Cela signifie que je peux finalement envisager de passer du temps avec ma famille et mes amis dans la nouvelle année après avoir été seule durant une grande partie de l’année », a-t-elle ajouté.

8h43 : La ministre de l'Intérieur italienne Luciana Lamorgese a été testée positive 

Luciana Lamorgese, qui s'était soumise à un test de routine dans la matinée, a appris les résultats alors qu'elle assistait à une réunion des ministres durant l'après-midi, selon un bref communiqué du gouvernement. Deux ministres présents ont été placés à l'isolement.

8h40 : Une étude essaie de quantifier les décès supplémentaires liés au retard de diagnostic du cancer

Les retards de prise en charge des patients atteints de cancer lors de la première vague de Covid-19 « se traduiront par un excès de décès de 1.000 à 6.000 patients dans les années à venir », estime ce mardi la fédération Unicancer. « Une réduction de 6,8 % des patients pris en charge au cours des sept premiers mois de 2020 par rapport à 2019 a été observée, contre une augmentation annuelle de 4 % les années précédentes », indique cet organisme, qui réunit les 18 centres français de lutte contre le cancer (CLCC), des établissements privés à but non lucratif qui traitent un quart des patients atteints de cancer en France.

« Cette réduction a atteint 21 % en avril et mai » et « n’a été observée que pour les patients nouvellement diagnostiqués » et non pour les patients déjà suivis pour un cancer, précise l’étude.

8h37 : Hong Kong face à sa quatrième vague

La cheffe de l’exécutif hongkongais Carrie Lam a annoncé ce mardi une série de nouvelles restrictions, comprenant notamment la fermeture le soir des restaurants, afin d’endiguer la progression d’une quatrième vague épidémique de nouveau coronavirus.

L’objectif de la dirigeante du territoire semi-autonome est de « réduire le nombre de personnes dans les rues ». La ville, qui du fait de sa densité ne craint rien de plus qu’une épidémie de grande ampleur, totalise depuis le début de l’année moins de 7.000 cas, et 112 décès ont été formellement attribués au Covid-19. Mais ces dernières semaines, le nombre de nouveaux cas est repassé au-delà des 100 par jour, soit le plus haut niveau enregistré depuis juillet.

8h30 : Le Royaume-Uni a commencé à déployer le vaccin Pfizer-BioNtech

C’est le premier pays occidental à avoir autorisé un vaccin contre le coronavirus. Et la campagne « historique » de vaccination, selon les mots du ministre de la Santé Matt Hancock, qui a désigné ce premier jour de la campagne de vaccination comme le « V day », jour de la victoire. Le Royaume-Uni vaccine en premier les résidents et employés des Ehpad. Viendront ensuite les soignants du pays et les plus de 80 ans. « Mais la vaccination de masse prendra du temps », a mis en garde Boris Johnson, appelant à continuer à respecter les restrictions en place.

Bonjour à tous et bienvenue dans ce live. Vous voulez savoir où en est l'épidémie de coronavirus en France et dans le monde ? C'est à suivre ici tout au long de la journée !