Coronavirus : Le vaccin de Sanofi-GSK sera vendu moins de 10 euros

EPIDEMIE Le laboratoire français Sanofi s’est engagé à produire un milliard de doses de vaccins en 2021

20 Minutes avec AFP

— 

Image d'illustration d'un vaccin.
Image d'illustration d'un vaccin. — Damian Dovarganes/AP/SIPA

« Moins cher qu’un paquet de cigarettes. » Le vaccin contre le coronavirus développé par les laboratoires Sanofi et GSK sera vendu moins de dix euros, a affirmé ce jeudi le vice-président de la branche vaccins du laboratoire français Sanofi, Thomas Triomphe.

La question de l’accessibilité est « tout en haut de nos priorités, juste après l’innocuité et l’efficacité du produit », a-t-il commenté lors d’une table ronde organisée par le magazine Challenges. Sanofi développe actuellement deux types de vaccins contre le Covid-19. Le projet le plus avancé, avec son partenaire britannique GSK, est actuellement en phase 2 d’essais cliniques, et la dernière phase sur les humains devrait être lancée dans les prochaines semaines.

Plus d’infos après la phase 3

Sanofi, qui s’est engagé à produire un milliard de doses de vaccins en 2021, veut proposer son vaccin « dès le début avec une accessibilité forte, donc une capacité à être payée par l’ensemble des différents acteurs économiques », a souligné Thomas Triomphe.

« Un vaccin contre le Covid-19 dès le premier jour coûtera bien moins cher qu’un paquet de cigarettes », a-t-il dit. Ce prix, « inférieur à dix euros » pour les pays développés, « sera communiqué lorsque l’on aura les résultats de phase 1, phase 2, puisqu’il nous faut la finalisation de la dose utilisée pour pouvoir aller en phase 3 », a-t-il expliqué.

Entre 2,50 euros et… 40 dollars

Comme d’autres laboratoires, Sanofi collabore par ailleurs avec le dispositif d’achat et de répartition des vaccins Covax, destiné à assurer un approvisionnement en vaccins aux pays en voie de développement. « On s’est engagé à fournir plus de 200 millions de doses au dispositif Covax. Ce sera avec un prix spécifique et préférentiel pour les pays de par le monde pour pouvoir s’assurer que l’ensemble des continents à travers le monde puissent avoir accès à la vaccination », a souligné Thomas Triomphe.

Les prix des différents candidats-vaccins contre le Covid-19 ne sont pas tous connus. Le britannique AstraZeneca, qui collabore avec l’université d’Oxford, a, lui, déjà annoncé qu’il fournirait son vaccin à prix coûtant, soit environ 2,50 euros la dose.

L’américain Pfizer et son partenaire allemand BioNTech, ont, eux, évoqué le prix de 40 dollars par traitement. De son côté, la biotech américaine Moderna a fixé un plafond de 37 dollars la dose pour les pays développés. Avec toutefois des prix plus bas qui pourront être négociés avec Covax pour les pays en développement.