Coronavirus : Les tests PCR continuent de chuter, partiellement compensés par les tests antigéniques

EPIDEMIE Plus rapides, les tests antigéniques permettent d'obtenir un résultat en 15 à 30 minutes mais sont réservés à certains patients symptomatiques

20 Minutes avec AFP

— 

Un test antigénique contre le coronavirus.
Un test antigénique contre le coronavirus. — AFP

Finis les embouteillages devant les laboratoires d’analyse. En trois semaines, le nombre de tests virologiques du Covid-19 réalisés en France a chuté de moitié, selon des données officielles publiées ce jeudi. Une baisse en partie « compensée par la montée en charge des tests antigéniques », plus rapides.

Entre le 23 et le 29 novembre, environ 1,1 million de tests virologiques (RT-PCR) ont été effectués, contre 1,4 million la semaine précédente et 2,3 millions début novembre, indique la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees). « En trois semaines, dans un contexte de confinement, le nombre de tests RT-PCR a ainsi été divisé par deux », constate ce service dépendant du ministère de la Santé.

200.000 tests antigéniques par semaine

Toutefois, « cette baisse a été en partie compensée par la montée en charge des tests antigéniques, dont le nombre approcherait les 200.000 sur la dernière semaine de novembre », ajoute la Drees.

Du fait de ce volume réduit, les délais d’obtention des résultats des tests PCR « se sont encore réduits et atteignent les niveaux les plus favorables observés depuis juin dernier » : « entre le 23 et le 29 novembre, 71 % des tests RT-PCR validés ont été prélevés dans les 24 h qui précèdent (contre 66 % la semaine du 16 au 22 novembre) ». La part des tests validés en moins de 48 h augmente aussi légèrement, à 95 % contre 93 % la semaine précédente.