Coronavirus : 340 malades décédés en 24h, 13.500 nouveaux cas de Covid-19 dépistés

EPIDEMIE Revivez avec nous les informations liées au coronavirus de ce jeudi 26 décembre

Fabrice Pouliquen et Rachel Garrat-Valcarcel

— 

Un médecin italien dans un hopital, illustration
Un médecin italien dans un hopital, illustration — Matteo Biatta/SINTESI/SIPA
  • Le dernier bilan de Santé publique France fait état de 13.500 nouveaux cas de coronavirus en 24 heures. Depuis le début de l’épidémie, 50.957 décès sont à déplorer, dont 340 en 24 heures à l’hôpital.
  • Le Premier ministre a détaillé ce jeudi à la mi-journée les mesures d’allégement du confinement exposées par Emmanuel Macron mardi soir.
  • Concernant la vaccination, les informations complémentaires seront dévoilées la semaine prochaine.

C’est la fin de ce live, merci de l’avoir suivi avec nous ! On se retrouve dès demain matin pour expliquer, raconter et décrypter les infos liées à l’épidémie de coronavirus. Bonne soirée !

20h03 : 340 décès en 24h, 13.500 nouveaux cas

13.563 nouveaux cas de coronavirus ont été diagnostiqués en 24 heures (11.930 cas confirmés par RT-PCR et 1.633 cas confirmés par test antigénique), selon le dernier bilan de Santé publique France. Depuis le début de l’épidémie, 50.957 décès sont à déplorer : ces dernières 24 heures, 340 malades sont décédés à l’hôpital. Le taux de positivité des tests baisse toujours à 12,2 %.

19h17 : L’aide de 900 euros aux saisonniers, vrai coup de pouce ou « effet d’annonce » ?

Le gouvernement a annoncé ce jeudi une aide pour les travailleurs précaires, saisonniers, intermittents ou extras avec une « garantie de ressource de 900 euros par mois » jusqu’en février 2021. Qu’en est-il réellement sur le terrain ? Delphine Bancaud vous explique tout dans l’article ci-dessous.

 

18h50 : La Suède pense atteindre mi-décembre le pic de sa deuxième vague

La Suède, confrontée depuis un mois à une forte remontée des cas et des décès de Covid-19, pense atteindre son pic autour de la mi-décembre, selon des nouvelles projections sanitaires officielles publiées jeudi. Plus de 230 décès ont été recensés depuis une semaine dans le pays scandinave, dont 67 jeudi, portant son bilan total à 6.622 morts.

Mais le niveau et la date exacte de ce pic dépendront « de façon considérable de la façon dont nous continuerons à garder nos distances les uns des autres », a affirmé lors d’une conférence de presse Anders Tegnell, épidémiologiste en chef et architecte de la stratégie de la Suède. Face à la remontée des cas, le pays a durci ses restrictions ces derniers jours, interdisant notamment la vente d’alcool après 22h et les rassemblements publics de plus de 8 personnes.

17h44: Le vaccin d'AstraZeneca nécessite une «étude supplémentaire»

Le vaccin contre la maladie Covid-19 développé par le laboratoire britannique AstraZeneca et l'université d'Oxford nécessite «une étude supplémentaire», a indiqué jeudi le directeur général du groupe, après des critiques concernant la fiabilité annoncée.

«Maintenant que nous avons trouvé ce qui semble être une meilleure efficacité, nous devons la valider, donc nous devons faire une étude supplémentaire», a déclaré Pascal Soriot dans une interview à l'agence Bloomberg.

Encore incertaine il y a quelques semaines, la perspective d'un vaccin s'est concrétisée ces deux dernières semaines avec une pluie d'annonces de laboratoires concernant leur efficacité: Pfizer et BioNTech ont dégainé les premiers, suivis par Moderna et AstraZeneca/Université d'Oxford.

17h28 : Quelles questions posent l’ouverture exceptionnelle des commerces le dimanche ?

Jean Castex l’a dit lors de sa conférence en fin de matinée : le gouvernement souhaite faciliter l’ouverture des commerces et des services le dimanche. Notre journaliste Nicolas Raffin balaie les questions que cela pose. A lire ici.

17h25 : Hausse tout de même du trafic aérien ces sept derniers jours aux Etats-Unis

Près de sept millions de personnes ont tout de même pris l’avion aux Etats-Unis sur les sept derniers jours pour fêter Thanksgiving en famille, d’après les données de l’agence TSA, chargée des contrôles de sécurité dans les aéroports, indique l’AFP. Soit une hausse de 22 % par rapport à la semaine précédente. Ce mercredi, en revanche,

l’aéroport de Los Angeles était quasi désert, constatait l’AFP.

17h15 : Joe Biden appelle les Américains à rester à la maison pour Thanksgiving

C’est le rendez-vous majeur de l’année aux Etats-Unis. Les Américains célèbrent jeudi Thanksgiving, pour remercier Dieu des bonheurs reçus pendant l’année. Il se tiendra cette année alors que le pays a enregistré mercredi près de 200.000 nouveaux cas de coronavirus et plus de 2.400 décès, un bilan qui n’avait pas atteint depuis plus de six mois.

Ces derniers jours, les autorités sanitaires ont multiplié les appels à ne pas voyager en cette période et à passer Thanksgiving chez soi pour ne pas propager le virus. Un message rappelé il y a deux encore par le président élu Joe Biden. « Cette année, nous resterons dans le Delaware, explique-t-il, dans une vidéo postée sur Twitter, alors que la coutume, dans la famille Biden, au sens élargi, est de se retrouver sur l’île de Nantucket (Massachusetts) ». « Un sacrifice personnel que chaque famille américaine peut faire et devrait faire pour sauver la vie d’autres personnes », compète-t-il.

 

16h32: En Allemagne, une grève des salariés d’Amazon sur fond de Covid-19

Environ 2.500 salariés allemands du géant américain Amazon se sont mis en grève jeudi à l'occasion des soldes du «Black Friday» pour demander de meilleures conditions de travail, à l'appel du syndicat Ver.di. Ce dernier estimait «environ 2.500» le nombre de grévistes dans toute l'Allemagne.

Ver.di appelle depuis plusieurs années Amazon à reconnaître les conventions collectives régionales s'appliquant au commerce de détail et à la vente par correspondance, ce que le groupe s'est toujours refusé de faire. Le syndicat demande aussi au géant américain d'adopter un accord pour «assurer une meilleure protection de la santé et de la sécurité des travailleurs». Selon Ver.di, «les mesures de protection sanitaire» contre la pandémie de Covid-19 «ne sont pas respectées» dans certains centres Amazon du pays. Le syndicat affirme que deux foyers de Covid-19, à Graben et Augsburg, ont conduit récemment à l'infection de plus d'un millier de salariés.

16h22 : L’Autriche met en garde contre les effets « désastreux » de l’interdiction des séjours de ski

L’Autriche rejette la proposition allemande d’interdire les séjours de ski, à l’échelle européenne, jusqu’au 10 janvier, alors qu’elle est l’une des plus dépendantes du tourisme hivernal sur le continent. « Ce serait absolument catastrophique non seulement pour nous, mais pour le pays tout entier », a déclaré à l’AFP le député conservateur Franz Hörl, directeur de l’Association des exploitants de remontées mécaniques.

L’interdiction proposée par l’Allemagne pourrait menacer environ un tiers des revenus annuels de l’industrie des sports d’hiver dans les 250 stations du pays alpin, qui réalisent une grande partie de leurs bénéfices pendant les fêtes de fin d’année. Selon le ministre conservateur des Finances, le maintien à l’arrêt des infrastructures entraînerait une perte de deux milliards d’euros. « Si l’UE veut vraiment cela, alors elle devra payer », a estimé Gernot Blümel, laissant entendre que son pays réclamerait des indemnisations.

16h05: Les chasseurs et pêcheurs vont aussi profiter d’un confinement allégé

Dans le nouveau cadre - sorties possibles pendant trois heures dans un rayon de 20 kilomètres du domicile -, «les activités sportives individuelles de plein air seront possibles» et «il sera également autorisé dans ces mêmes limites de chasser et de pêcher», a précisé Jean Castex, jeudi en fin de matinée, lors de sa conférence de presse sur les nouvelles mesures face à l'épidémie de Covid-19.

Pour le reste, la chasse en groupe restera interdite, sauf dérogations préfectorales accordées notamment pour la chasse visant à réguler les populations de grand gibier ou pour les animaux classés «nuisibles» en raison des dégâts aux cultures, a précisé le secrétariat d'Etat chargé de la biodiversité.

15h45: Les Londoniens vont confier leurs rêves pour documenter la pandémie

Recueillir les rêves des Londoniens liés au nouveau coronavirus: c'est le projet insolite du Museum of London, qui voit ces contenus comme autant de témoignages de l'impact mental de la pandémie, mais aussi une manière de faire bouger les lignes des collections muséales.

«Le Covid-19 a entraîné de nombreux changements dans la vie des Londoniens, pas seulement au jour le jour, mais aussi dans notre relation au sommeil et au rêve», affectés par l'anxiété et le stress, souligne jeudi le Museum of London.

En février 2021, les participants seront invités à partager leurs rêves lors d'un entretien par visioconférence mené par une équipe de professionnels en matière psychosociale. Il s'agit de «recueillir les rêves sous forme d'histoires orales (...), mais aussi d'explorer l'éclairage que les rêves peuvent offrir en termes de santé mentale et de mécanismes pour affronter des stress extérieurs, particulièrement en temps de crise», explique le musée. 

15h30 : Manifestation toujours en cours à Marseille, dans une ambiance « assez tendue »

Mathilde Ceilles, l’une de nos journalistes à Marseille, couvre la manifestation sur place. Le cortège s’avance vers la préfecture dans une ambiance assez tendue, indique-t-elle. De Lyon aux Hautes Pyrénées en passant par la Corse, les manifestants – des restaurateurs, cafetiers ou gérants de discothèques, viennent de tout le quart sud-est du pays. Ils dénoncent une décision « parisienne » qui ne prend pas les spécificités locales, notamment le soleil qui permet d’ouvrir des terrasses.

A suivre sur son compte Twitter.

 

15h25 : Manifestations des restaurateurs et cafetiers à Marseille contre la fermeture de leurs établissements

 

15h15 : Dans les Alpes-Maritimes, les stations de ski réclament leur ouverture pour les skieurs locaux testés

C’est la solution que portent plusieurs maires du département et du président de Métropole Nice Côte d’Azur, Christian Estrosi. Ce dernier attend une réponse du gouvernement d’ici lundi. Plus de précision dans l article ci-dessous :

 

15h09 : Les infirmières scolaires, « surchargées » par l’épidémie de Covid-19, tirent la sonnette d’alarme

Les infirmières de l’Education nationale et de l’Enseignement supérieur se sont mobilisées virtuellement jeudi, à l’appel du syndicat majoritaire d’infirmiers de l’éducation Snics-FSU, pour alerter sur leurs conditions de travail qu’elles estiment « très difficiles depuis le début de l’épidémie de coronavirus ».

Réunions à répétition, gestion des suspicions et des cas Covid des élèves, tracing des cas contacts avec les chefs d’établissements… Elles se disent « de plus en plus sollicitées dans le cadre de l’épidémie de Covid, au détriment de leur travail d’écoute auprès des élèves dont le mal-être s’exprime de plus en plus », explique à l’AFP Saphia Guereschi, secrétaire générale du Snics-FSU.

L’Education nationale et l’Enseignement supérieur comptent 7.700 infirmières scolaires (96 % du personnel sont des femmes) pour 62.000 établissements. « Cela fait longtemps que nous manquons de moyens mais la goutte d’eau a été de nous demander de faire passer les tests antigéniques dans les établissements scolaires, et là c’en est trop, nous disons stop », dénonce Saphia Guereschi.


 

14h46 : Le coronavirus détecté dans un élevage de visons en Lituanie

Les autorités lituaniennes ont annoncé jeudi avoir détecté la présence du nouveau coronavirus dans les visons d’un élevage du centre du pays. Une personne travaillant dans cet élevage a aussi été testée positive au coronavirus, a indiqué l’agence vétérinaire de ce pays balte. Des dizaines de visons vont être tués mais aucun abattage massif n’est prévu pour le moment, selon les services vétérinaires.

La Lituanie compte 86 fermes d’élevage pour un total de quelque 1,6 million de visons. Elle a commencé à effectuer des tests dans ces fermes ce mois-ci après que des cas de coronavirus ont été rapportés dans des élevages sur le continent.

Pour rappel, le Danemark a abattu les deux tiers de son cheptel de 15 à 17 millions de visons, l’Irlande s’apprête également à procéder à un abattage massif.

Ce petit mammifère élevé pour sa fourrure est le seul animal connu à ce jour qui peut de façon prouvée être infecté par le nouveau coronavirus et recontaminer l’homme.

14h43: Un projet de loi sur l'isolement sur les personnes malades dans les cartons

C’est l’une des points brièvement abordés ce jeudi en fin de matinée parJean Castex et dont les détails seront pour plus tard. Celui de la préparation d’un projet de loi sur la mise à l'isolement des personnes malades du coronavirus, afin de renforcer un «accompagnement le plus individualisé possible». «Notre intention est d'améliorer encore, à chaque étape, la pleine efficacité de la stratégie du test, du traçage et de l'isolement des personnes», a dit Jean Castex, soulignant que «la question de l'effectivité de l'isolement fait partie de la panoplie de ces mesures».

Le groupe de députés « Agir ensemble », allié de la majorité à l’Assemblée nationale, a déjà déposé un texte mercredi. « Nous voulons avoir notre propre texte, que la représentation nationale en débatte", a indiqué Jean Castex, sans donner plus de précisions sur le calendrier.

14h30: Pendant ce temps-là, la Grèce prolonge le confinement

La Grèce a annoncé jeudi le prolongement du confinement jusqu'au 7 décembre, et non plus jusqu’au 30 novembre, pour combattre la deuxième vague du Covid-19, car «la charge épidémiologique reste élevée», a indiqué le porte-parole du gouvernement Stelios Petsas. Cette deuxième vague est, pour ce pays, plus virulente que la première, au printemps dernier.

Outre le bond des infections ces dernières semaines en Grèce, c'est surtout la hausse du nombre de patients gravement atteints qui préoccupe experts et autorités. Il y a un mois, le pays ne comptait que 87 patients en soins intensifs alors que leur nombre a dépassé les 500 vendredi dernier. De 667 le 20 octobre, les contaminations quotidiennes évoluent désormais entre 2.500 et 3.000.

14h10: Les stations de ski très remontées par les annonces de Jean Castex

« Nous avons estimé que la circulation épidémique et la situation des hôpitaux dans les régions concernées ne permettent pas d’envisager une réouverture pour les vacances de Noël », a annoncé Jean Castex, ce jeudi matin, lors de sa conférence détaillant les étapes du déconfinement à venir. « C'est une aberration car c'est une activité de plein air! ", réagit, à l’AFP, Alexandre Maulin, président de Domaines skiables de France.

«Conscients que la situation sanitaire est une priorité, nous cherchions des solutions pour des orientations vers le privé, pour ne pas saturer l'hôpital public, et tout notre travail a été balayé d'un revers de main mardi soir (par le président de la République) et confirmé ce jeudi matin», déplore-t-il. «Pourquoi prendre la décision maintenant si on peut attendre 10 jours ? Pourquoi une annonce nationale au lieu de faire du local en affinant les capacités hospitalières publiques et privées ?», demande-t-il encore

«Quand on est 400 dans un métro parisien on ne se contamine pas mais à quatre sur une remontée mécanique on se contaminerait ?», a relevé, de son côté, Jean-Luc Boch, maire de La Plagne (Savoie) ; jugeant la décision du gouvernement «totalement incompréhensible».

14h03 : La jauge dans les lieux de cultes est « irréaliste », selon les évêques

Ceux qui réclament notamment le retour de la messe n’ont pas obtenu gain de cause. Jean Castex a confirmé que la jauge pour les offices religieux serait « (de) 30 personnes » maximum à partir de samedi, en ajoutant qu’elle évoluerait « progressivement » en tenant compte de la « capacité globale d’accueil » du lieu.

30 personnes max ? Une « mesure irréaliste et inapplicable », a jugé dans la foulée la Conférence des évêques de France via communiqué. « Traiter ainsi les religions, c’est considérer comme accessoire la foi de millions de croyants », a-t-elle dit.

« Les lieux de culte ont été en France comme ailleurs des lieux de contamination », a justifié le Premier ministre lors de sa conférence de presse.

13h30 : Et pour la réouverture des casinos ? Réponse dans quelques jours

Durant sa conférence de presse, le Premier ministre, Jean Castex, a notamment évoqué le sort des casinos, « (Ils) ne vont pas rouvrir samedi, ça fait partie des sujets pour lesquels nous travaillons pour l’échéance du 15 décembre », a déclaré le chef du gouvernement. Une réponse sera apportée « dans les prochains jours ». 

Les quelque 200 établissements du pays sont à l’arrêt depuis fin octobre.

13h04 : L’Etat vole au secours de la compagnie aérienne Corsair

Le gouvernement annonce que le gouvernement va accompagner un plan de reprise de la compagnie aérienne Corsair, en lui accordant des prêts et pour garantir la pérennité de plus de 1.000 emplois.

Un accord avec la compagnie et un consortium d’investisseurs antillais a été conclu mercredi, sans que le montant de l’aide ne soit évoqué.

Selon La Tribune, le plan de sauvetage s’élève à 297 millions d’euros, et 141 millions seraient apportés par l’Etat.

12h40 : Les négociations sur le télétravail se poursuivent, la CGT pas d’accord

Le négociateur du Medef, Hubert Mongon, annonce que la CFDT, FO, la CFE-CGC et la CFTC ont émis un « avis favorable » sur la dernière version du projet d’accord national interprofessionnel (ANI) sur le télétravail, soumis ce jeudi par le patronat. « Le texte a reçu l’assentiment de la CPME et de l’U2P », a-t-il ajouté. Mais la CGT reste opposée.

Dans le texte figurent notamment le double volontariat (de l’employeur et du salarié), la réversibilité - qui permet à un salarié de revenir sur son lieu de travail si le télétravail ne lui convient pas –, ou encore le droit à la formation.

12h19 : C’est la fin de la conférence de presse du Premier ministre et du gouvernement

12h11 : « La vaccination n’ira pas de pair avec l’abandon des gestes barrières », dit Véran

Il faudra attendre de savoir combien de temps immunise le vaccin, et ça on est loin de le savoir.

12h07 : Attention, les spectacles devront se terminer avant 21h00 à partir de la mise en place du couvre-feu

C’est ensuite pour rentrer chez soi que le ticket d’entrée fait foi.

12h04 : Au mieux une autorisation exceptionnelle pour des vaccins fin décembre par l’Agence européenne du médicament, annonce Véran, qui affirme que la France se prépare, mais sans vraiment de précision

Mais il annonce une présentation des enjeux « en toute transparence » pour les Français.

11h59 : Bientôt un protocole pour les entreprises et collectivités qui voudraient rentrer dans une démarche de tests de masse, annonce Véran

11h55 : Pas de précision non plus sur une réouverture même partielle des universités, réunion dans les jours à venir avec la Conférence des présidents d’université

11h54 : Castex pas encore en mesure de donner des recommandations précises pour Noël et le réveillon du Nouvel An

11h52 : « Une vie normale pas pour tout de suite », a prévenu Jean Castex aussi avant de laisser la place aux questions

11h51 : Jean Castex va maintenant répondre aux questions des journalistes

11h47 : La garantie jeunes étendue en 2021 à 200.000 bénéficiaires

11h45 : Castex annonce la création de 20.000 jobs pour les étudiants précaires

Doublement des aides d’urgence versées par les Crous.

11h42 : Borne rappelle que l’activité économique ne s’est pas arrêtée autant qu’au printemps, notant que le nombre d’offre d’emploi n’a pas baissé

11h41 : Elisabeth Borne, ministre du Travail, prend la parole

11h41 : Pour les saisonniers et saisonnières

Une garantie de ressources de 900 euros par mois jusqu’en février 2021. Il faudra avoir travaillé au moins 60 % du temps en 2019.

11h39 : Une aide de 20 % du chiffre d’affaires réalisé sur la même période en 2019 pour les entreprises fermées administrativement, ou 10.000 euros

11h37 : Castex annonce encore un renforcement des aides économiques aux secteurs les plus touchés

11h37 : « Nous faisons face à une crise économique et sociale d’une ampleur inédite »

11h37 : Il est néanmoins impératif de limiter les rassemblements pendant les fêtes, prévient Castex

11h36 : Couvre-feu levé à titre dérogatoire les 24 et 31 décembre

11h35 : Pas de réouverture des stations de ski pour la période de Noël

Notamment à cause de la saturation des hôpitaux en Auvergne-Rhône-Alpes. Il sera néanmoins possible d’aller dans les stations de ski, mais les remontées mécaniques seront fermées.

11h33 : Déplacements libres entre les régions métropolitaines dès le 15 décembres, critères inchangés pour les outre-mer, annonce Castex

11h31 : A partir de la réouverture des théâtres et des cinémas le 15 décembre, une sortie de salle après 21h00 pourra être justifiée avec son billet d’entrée

11h30 : Roselyne Bachelot prend la parole

11h28 : Confirmation d’une « réouverture progressive » des lieux de cultes

30 personnes par lieu de culte à partir de samedi, puis évolution à venir en fonction de la capacité globale d’accueil du lieu.

11h28 : Jean Castex confirme aussi que les activités extrascolaires vont reprendre en plein air dès samedi, en intérieur le 15 décembre

11h26 : La limite des 1 km/1 heures va passer à 20 km/3 heures, confirme Jean Castex

Mais attention, ça ne permet pas les visites à des amis ou à la famille.

11h25 : « Nous allons très fortement accompagner les professionnels de ce secteur », dit Castex

11h24 : Jean Castex justifie par le fait que l’application des gestes barrières y est plus difficile, d’après des études

11h24 : Castex confirme la fermeture des bars et restaurants au moins jusqu’au 20 janvier

11h23 : Les auto-écoles pourront rouvrir dès le 28 novembre pour la préparation des épreuves pratiques du permis de conduire, annonce Castex

11h20 : Un protocole sanitaire renforcé et simple est annoncé

Jauge à 8 mètres carrés par client, les salariés ne sont pas comptabilisés. Un couple ou une personne avec enfant compte pour une personne. Les commerces de plus de 400 m2 devront prévoir un système de comptage. Il est recommandé d’avoir un sens unique de circulation et de ventiler le magasin.

11h19 : Alain Griset, ministre délégué aux PME prend la parole pour parler commerces

11h18 : « Les cinq semaines à venir seront décisives », prévient Castex

11h17 : « On peut dire que ça va mieux et à tous les niveaux (…) La pression sanitaire reste forte et la seconde vague n’est pas terminée. Il ne faut pas relâcher nos efforts »

C’est fini pour Olivier Véran.

11h16 : « Hier il y avait une hospitalisation toutes les minutes et une entrée en réanimation toutes les six minutes »

11h15 : « A ce stade la France est le pays d’Europe où la baisse de la pression épidémique est la plus élevée »

11h14 : « Aucun pays d’Europe n’est épargné », dit Véran pour faire un point continental

 

11h12 : Véran confirme une baisse rapide de la pression épidémique

« A ce rythme, l’objectif des 5.000 cas par jour pourrait être atteint dès la fin de la deuxième semaine de décembre. »

11h11 : Olivier Véran, ministre de la Santé, prend la parole

11h10 : Le télétravail reste de la règle et « doit être le plus massif possible » pendant cette période, dit Castex

11h09 : Samedi 28 novembre les attestations resteront obligatoires pour toutes les sorties du domicile, le 15 décembre elles ne seront plus obligatoires que le soit et si tout se passe bien le couvre feu pourrait être levé le 20 janvier

11h08 : « Il est prématuré de parler de déconfinement »

11h08 : « Ces chiffres restent encore fragiles. La situation cette fin novembre est différence se celle de mai dernier lors de la sortie du premier confinement. La situation hivernale et la perspective des fêtes de fin d’année sont deux facteurs de risque »

11h06 : 17.000 cas par jour en moyenne sur les sept derniers jours, contre 45.000 au moment du début du reconfinement, dit Castex

Il note aussi que le R0 est faible : 0,65 seulement, donc l’épidémie régresse.

11h06 : « Les premiers résultats sont là, les efforts paient », dit Castex

11h05 : Castex dit comprendre « sincèrement la lassitude du peuple français » face à une épidémie qui se prolonge mais « ces mesures étaient nécessaires »

11h04 : Jean Castex rappelle les raisons du second confinement, à cause de la deuxième vague épidémique

11h00 : Jean Castex prend la parole

10h39 : Jean Castex pas seul à 11h

Le Premier ministre sera entouré, lors de son point presse, de quatre membres du gouvernement, Olivier Véran (Santé), Alain Griset (PME), Roselyne Bachelot (Culture) et Elisabeth Borne (Travail).

Le ministre de la Santé devrait revenir sur la campagne « massive » de vaccination qui doit démarrer fin décembre/début janvier, enjeu crucial pour l’exécutif, après les ratés sur les masques et les tests. Elisabeth Borne, pour sa part, devrait apporter davantage de précisions sur les aides promises par le chef de l’Etat, notamment pour les jeunes. Dans les Echos, la ministre du Travail annonce une « aide exceptionnelle » pour les travailleurs précaires qui travaillaient « significativement » avant la crise du Covid-19, qui devrait concerner environ 300.000 personnes.

10h35 : Qu’attendre alors de la prise de parole de Jean Castex à 11h ?
Si Emmanuel Macron a annoncé les grandes lignes du desserement, les interrogations restent nombreuses et de nombreux secteurs.
Les auto-écoles ou les agences immobilières, sont toujours dans l’attente de directives. D’autres misent encore sur un assouplissement des restrictions. La Conférence des évêques de France assure que la limitation à 30 personnes maximum par office religieux, y compris dans les cathédrales, va être revue. François Bayrou, patron du MoDem, allié de la majorité, a plaidé jeudi pour une jauge de 8 m2 pour une personne, comme dans les commerces.
Les stations de ski, prises de court par les annonces présidentielles semblant exclure une réouverture pour Noël, espèrent aussi encore pouvoir infléchir la position du gouvernement. Mais un arbitrage définitif n’est pas attendu jeudi. Le Premier ministre devrait également clarifier la situation pour le sport amateur. Emmanuel Macron a seulement évoqué la reprise des « activités extra-scolaires » en plein air à partir de samedi et en salle à partir du 15 décembre.

10h30 : Les grandes lignes du desserrement sont connues

Petit rappel avant la prise de parole du Premier ministre à 11h ce jeudi. Mardi soir, Emmanuel Macron a annoncé les grandes lignes du desserrement prévu en trois étapes. Les petits commerces pourront rouvrir samedi avec un protocole sanitaire renforcé. Les offices religieux seront de nouveau permis et il sera possible de se déplacer, avec une attestation, dans un rayon de 20 km autour de son domicile, pendant trois heures.

A condition que la situation sanitaire continue à s’améliorer, les salles de cinéma, les théâtres et les musées pourront rouvrir à leur tour le 15 décembre lorsqu’un couvre-feu national nocturne remplacera le confinement en vigueur depuis le 29 octobre. Enfin, à partir du 20 janvier, après des fêtes de fin d’année sous haute surveillance, les restaurants – mais pas les bars – pourront accueillir à nouveau des clients, là aussi si tout va bien.

 

10h16: Le nombre de tests de dépistage réalisés continue à baisser fortement

Le nombre de tests de dépistage virologiques du Covid-19 réalisés en France baisse fortement pour la deuxième semaine consécutive, selon des données officielles publiées jeudi. Entre le 16 et le 22 novembre, environ 1,4 million de de tests virologiques (RT-PCR) ont été effectués, contre 1,8 million la semaine précédente et 2,3 millions début novembre, indique la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees).

«Le nombre de tests revient au niveau observé à la mi-octobre, ou encore à la fin septembre», souligne la Drees.

Du fait de ce volume réduit, les délais d'obtention des résultats «se raccourcissent nettement»: «66% des tests RT-PCR validés la semaine dernière ont été prélevés dans les 24h qui précèdent (contre 52% la semaine du 9 au 15 novembre), un niveau qui n'avait pas été atteint depuis la mi-juin», souligne la Drees. La part de tests validés en moins de 48h augmente également: 93% contre 84% la semaine précédente.

10h : Pas de retour à la normale avant l’automne 2021 pour le professeur Arnaud Fontanet

L’épidémiologiste était l’invité de BFMTV ce jeudi matin. Avec l’arrivée des vaccins, Arnaud Fontanet a « bon espoir » qu’on reprenne le contrôle de l’épidémie. « Si on arrive à vacciner 80 ou 90 % des Français, […] on aura une couverture telle qu’on peut tout à fait logiquement penser qu’on reviendrait à une vie normale »… Avant de préciser « A l’automne 2021 seulement » et de souligner que cet objectif d’arriver à ce que 80 ou 90 % des Français soient vaccinés est « extrêmement ambitieux ».

 

9h54 :… Et une confiance en l’avenir écornée

L’Insee mentionne deux autres mauvais signes encore dans son rapport publié ce jeudi. « La part des ménages estimant qu’il est opportun d’épargner augmente à nouveau », alors que les Français devraient accumuler cette année environ 100 milliards d’euros d’épargne supplémentaire, soit l’équivalent des dépenses prévues pour le plan de relance. Par ailleurs, près de deux tiers des Français (65 %) estiment que leur niveau de vie va baisser, contre seulement 56 % en octobre et 46 % en septembre.

9h50 : Le moral des ménages en France au plus bas selon l’Insee...

Le moral des ménages en France est ainsi tombé en novembre à son plus bas niveau depuis la crise des gilets jaunes en décembre 2018, indique l’Insee qui publie ce jeudi un nouveau rapport sur son indicateur synthétique qui reflète la confiance des Français.«En novembre, les ménages sont beaucoup moins optimistes sur leur situation financière future» et «la proportion de ménages estimant qu’il est opportun de faire des achats importants baisse fortement», détaille l’Insee. Par rapport à octobre, l’indicateur synthétique qui reflète la confiance des ménages perd quatre points et tombe à 90, la moyenne de longue période étant de 100.

9h38 : Les autocars Flixbus reprendront du service le 17 décembre

La compagnie allemande d’autocars interurbains FlixBus annonce qu’elle reprendrait ses liaisons en France à partir de jeudi 17 décembre, à deux jours des vacances de Noël pour lesquelles le confinement devrait être levé.

Cette décision suit les annonces du président Emmanuel Macron, qui a fixé mardi soir la levée du confinement au 15 décembre si la situation sanitaire le permet. « C’est toujours sous conditions, mais on part du principe qu’après cette annonce c’est un feu vert qui est donné aux Français pour pouvoir organiser leurs déplacements pour les vacances et pour les fêtes », a indiqué à l’AFP le directeur général pour la France de FlixBus, Yvan Lefranc-Morin. Les billets sont déjà en vente sur le site de FlixBus, et les prix n’ont pas augmenté, assure-t-il.

9h35 : Les restrictions imposées aux lieux de culte à New York interdites par la Cour suprême

Pour contrer l’épidémie de coronavirus, le gouverneur de New York, Andrew Cuomo, avait limité à dix le nombre de personnes pouvant se réunir dans des lieux de culte dans des « zones rouges » où le virus circule beaucoup. La Cour suprême américaine à interdit mercredi cette mesure dans une décision vue comme une défense de la liberté de culte.

Les services religieux ne doivent pas être traités différemment des rassemblements non religieux autorisés, a estimé ce jugement non signé, dans laquelle la nouvelle juge Amy Coney Barrett a fait pencher la balance du côté des conservateurs. La Cour s’exprimait sur deux demandes, du diocèse catholique romain de Brooklyn, ainsi que de deux synagogues.

9h23: L’Allemagne pour l’interdiction des séjours de ski en Europe 

Alors que le reste de l’Europe allège les restrictions antivirus, Berlin les maintient jusqu'au début du mois de janvier. Bars, restaurants, lieux culturels ou encore clubs de sports devraient ainsi rester fermés pendant encore plus d'un mois. L'accès aux magasins sera également restreint.

Angela Merkel invite par ailleurs les Allemands à ne pas partir à l'étranger durant les vacances de Noël, en particulier au ski. Le gouvernement fédéral et les régions vont ainsi demander à l'Union européenne d'interdire jusqu'au 10 janvier les séjours de ski pour éviter la propagation du virus.

9h15 : Après les annonces de Macron, l’explication de texte de Castex

Le rituel est désormais bien rôdé : d’abord une allocution d’Emmanuel Macron, suivie mardi soir par près de 30 millions de Français, pour dévoiler les termes d’un allégement du confinement et « fixer un cap ». Charge ensuite aux ministres de préciser « les mesures de réouvertures et les protocoles qui prévaudront ».

Pour rappel, les grandes lignes du plan de l’exécutif sont connues. Le desserrement se fera en trois étapes. Après des semaines de polémique, les petits commerces pourront rouvrir samedi avec un protocole sanitaire renforcé, les accès aux lieux de culte seront de nouveau permis et il sera possible de se déplacer, avec une attestation, dans un rayon de 20 km autour de son domicile, pendant trois heures.

Bonjour à tous,

Et bienvenue dans ce live. Au programme : encore et toujours la Covid-19. La matinée sera marquée par l’intervention du Premier ministre qui viendra détailler ce déconfinement en trois temps annoncé mardi par Emmanuelle Macron. Pour retrouver les événements de ce mercredi, c'est par ici.