Coronavirus: Attendu pour fin décembre, le vaccin ne sera pas obligatoire, annonce Macron

PANDEMIE Le président a annoncé les prochaines étapes du confinement allégé lors d’une allocution ce mardi soir

J.B. avec AFP

— 

Illustration d'un futur vaccin contre le Covid.
Illustration d'un futur vaccin contre le Covid. — John Nacion/STAR MAX/IPx

Pas question de braquer une population déjà réticente sur la question. Lors de son allocution mardi soir sur la suite du nouveau confinement mis en place en France, Emmanuel Macron a donné des informations sur la campagne de vaccination qui se profile pour tenter d’endiguer l’épidémie de coronavirus.

Première information, et d’importance : le président refuse de rendre la vaccination obligatoire dans le pays. Elle devra se faire « de manière claire et transparente », a-t-il ajouté.

Le lancement attendu pour la fin de l’année

Et côté timing ? La campagne débutera « dès fin décembre, début janvier » pour « les personnes les plus fragiles ». Une seconde génération (de vaccins) « arrivera au printemps », a indiqué le chef de l’Etat, ajoutant que la France, avec l’Union européenne, avait « sécurisé le nombre de doses » nécessaires.