Coronavirus à Marseille : Des étudiants infirmiers manifestent contre la suspension de leur formation

EPIDEMIE Environ 150 étudiants infirmiers ont manifesté ce mardi à Marseille contre une décision de l’ARS de suspendre leur cursus afin de pallier le manque de personnel face au Covid-19

20 Minutes avec AFP
— 
Une infirmière à la Timone
Une infirmière à la Timone — Daniel Cole/AP/SIPA

Ils disent « Non à une promo Covid ». Quelque 150 étudiants infirmiers de Provence-Alpes-Côte-d'Azur ont manifesté mardi à  Marseille pour réclamer le maintien de leur formation, suspendue par l’Agence régionale de santé pour qu’ils puissent renforcer les équipes médicales mobilisées contre l’épidémie de coronavirus​.

Un arrêté suspendant la formation des étudiants infirmiers de deuxième année jusqu’au 13 décembre a été pris, à la demande du directeur de l’Agence régionale de santé, pour répondre « aux besoins exprimés par les établissements sanitaires et médico-sociaux de la région », a expliqué l’ARS.

« Étudiants à moitié formés, patients à moitié soignés »

Il s’agit de répondre à la « situation préoccupante et tendue des établissements » en termes de « besoins en ressources humaines », a-t-elle ajouté, précisant que les recrutements en CDD ou vacation d’étudiants infirmiers en tant qu’aides-soignants se feraient sur la base du volontariat.

Mais, pour les intéressés qui ont manifesté leur colère en blouses blanches devant le siège de l’ARS, les études ne doivent pas pâtir de cette situation. « Étudiants à moitié formés, patients à moitié soignés », « Promo 2019-2022 en péril » proclamaient des pancartes brandies par des manifestants, inquiets pour leur avenir professionnel. « Nous demandons que l’arrêté soit abrogé, que l’on puisse immédiatement retourner en cours », a lancé au mégaphone une étudiante sous les applaudissements.