Coronavirus : Le vaccin de Pfizer et BioNTech en partie produit par le français Delpharm

TRAITEMENT Le groupe de sous-traitance pharmaceutique « doit commencer la fabrication en avril prochain et produira plusieurs dizaines de millions de doses » dans son usine normande

20 Minutes avec AFP

— 

Un vaccin (illustration).
Un vaccin (illustration). — Frederic Sierakowski / Isopix

Cocorico dans la lutte contre le Covid-19 : un laboratoire français va faire partie de l’aventure du médiatique vaccin de Pfizer et BioNTech. Delpharm va en effet produire une partie de ces vaccins. Le groupe de sous-traitance pharmaceutique a annoncé mercredi qu’il allait créer « 40 à 60 » emplois à cette occasion dans son usine normande de Saint-Rémy-sur-Avre.

« Delpharm doit commencer la fabrication en avril prochain et produira plusieurs dizaines de millions de doses », a précisé le laboratoire dans un communiqué. « C’est une fierté […] d’être la première société sélectionnée pour produire en France ce vaccin », s’est réjoui Stéphane Lepeu, directeur général délégué de l’entreprise. Plus tôt mercredi, l’américain Pfizer et l’allemand BioNTech avaient révisé à la hausse, à 95 %, l’efficacité de leur vaccin, après une première annonce le 9 novembre sur un taux de plus de 90 %.

Un chiffre d’affaires annuel de 800 millions d’euros

Détenu par sa direction, Delpharm, qui emploie 4.700 personnes sur 17 sites de production, est un sous-traitant pour de grandes entreprises pharmaceutiques. Il revendique fabriquer plus de 900 millions de boîtes de médicaments par an, pour un chiffre d’affaires de 800 millions d’euros.