Coronavirus : La répression des fraudes alerte contre les gels hydroalcooliques inefficaces

GESTES BARRIERES Certains produits, y compris ceux vendus en pharmacie, ne contiennent pas les 60 % d’alcool nécessaires pour être efficaces contre les virus

R. G.-V.
— 
Coronavirus : La répression des fraudes alerte contre les gels hydroalcooliques inefficaces — 20 Minutes

Les gestes barrières ne ferment pas toujours la porte au coronavirus, mais ce n’est pas forcément de votre faute. Depuis près d’un an maintenant, le gel hydroalcoolique est rentré dans notre quotidien : des petites frictions régulières sur les mains, quand on ne peut pas se les laver avec de l’eau et du savon, sont censées réduire les risques de transmettre le coronavirus. Seulement, la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes), qui n’a pas arrêté ses contrôles depuis le premier confinement, note que certains produits sur le marché ne sont pas à la hauteur de l’enjeu.

En effet, comme le révèle France Info, pour être efficace, un gel hydroalcoolique doit contenir au moins 60 % d’alcool. D’après la DGCCRF, environ 13 % des références ne répondent pas ce critère clé. Y compris des gels vendus dans des pharmacies. En l’espèce, ces produits sont carrément dangereux pour les consommateurs et consommatrices puisqu'en les utilisant on croit être protégé alors qu’on ne l’est pas. Cela peut donc participer à la diffusion du Covid-19.

Il faut dire que depuis le début de la crise sanitaire de très nombreux industriels se sont mis à fabriquer des gels hydroalcooliques. Dans une intention sans doute noble au départ : souvenons-nous qu’à partir de mars, il a souvent été impossible de trouver des fioles pendant de longues semaines. A l’époque, la DGCCRF avait axé ses contrôles sur le respect des prix, qui s’étaient évidemment envolés pour ce bien en pénurie. Aujourd’hui, la répression des fraudes affirme que les prix respectent globalement le seuil maximum. Mais c’est donc la bataille de la qualité des produits qui s’engage désormais.