Coronavirus : Attestation, vacances de Noël, confinement… Qu’a annoncé Jean Castex ?

EPIDEMIE Quinze jours après le début du deuxième confinement, le Premier ministre s'est exprimé sur son bilan et sur ce qui attend les Français

L.Br. avec AFP

— 

Coronavirus : « Il serait irresponsable de lever ou d’alléger le dispositif de confinement dès maintenant », estime Jean Castex — 20 Minutes
  • Jean Castex a annoncé ce jeudi « le maintien inchangé des règles du confinement au moins pour les 15 prochains jours », si la baisse des chiffres se confirme.
  • Le Premier ministre a indiqué que de « premières mesures d’allégement » du reconfinement pourraient toutefois intervenir au 1er décembre.
  • Dans les hôpitaux, le pic du mois d’avril a été franchi, au-delà de la barre des 32.000 hospitalisations.

Quinze jours de confinement et un premier bilan des mesures. Jean Castex, accompagné de plusieurs ministres du gouvernement, a dessiné les contours de ce qui attend les Français pour la fin de l’année. 20 Minutes a compilé pour vous les annonces du Premier ministre.

Pour quinze jours encore, rien ne change. Le Premier ministre a annoncé « le maintien des règles du confinement au moins pour les 15 prochains jours », estimant que la récente tendance à la baisse du nombre de cas positifs était « fragile » et « à confirmer ». « Il serait irresponsable de lever et même d’alléger le dispositif » de confinement pour l’instant, a ajouté Jean Castex, appelant à la « prudence » en attendant de voir si ces résultats se confirment.

Le 1er décembre, date possible d’un allégement… limité

De « premières mesures d’allégement » du reconfinement pourraient intervenir au 1er décembre si la situation sanitaire s’améliore mais elles seraient « strictement limitées aux commerces que nous avons dû fermer », a affirmé jeudi le chef du gouvernement. « Leur réouverture ne pourrait s’envisager que sur la base d’un protocole renforcé. » Les bars, restaurants et salles de sport ne seront pas concernés.

Des fêtes de fin d’année en petit comité

Jean Castex souhaite « pouvoir permettre un nouvel allégement » pour les fêtes de fin d’année. « Notre objectif est de pouvoir permettre un nouvel allégement au moment des vacances de Noël », pour que les Français « puissent passer des fêtes de fin d’année en famille », a-t-il expliqué. Mais elles ne pourront « pas se tenir de la même manière que d’habitude ». « Il ne serait pas raisonnable d’espérer pouvoir organiser de grandes fêtes à plusieurs dizaines de personnes, notamment pour le réveillon du 31 décembre », a-t-il prévenu.

L’attestation toujours nécessaire après le 1er décembre

Une attestation pour se déplacer sera toujours nécessaire au-delà du 1er décembre, même si une amélioration des indicateurs de l’épidémie de coronavirus permet un allégement du confinement.

Le nombre de lits en réanimation revu à la hausse

Selon le ministre de la Santé Olivier Véran, 7.700 lits de réanimation sont désormais disponibles alors que le nombre de malades du Covid en réanimation et soins intensifs est toujours en hausse. La capacité totale avait déjà été portée de 5.000 en temps normal à 6.400 lits. Pour soulager certains hôpitaux des zones les plus touchées, plus de 120 évacuations sanitaires ont été réalisées.

Des mesures de soutien pour l’emploi et l’économie

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé jeudi une prolongation « exceptionnelle » des droits à l’assurance-chômage pour les chômeurs en fin de droits « le temps du confinement », comme au printemps. « Pour les demandeurs d’emploi qui arrivent en fin de droits, tout doit être fait pour éviter le risque de bascule dans la précarité. C’est pourquoi j’ai demandé à la ministre du Travail de proposer aux partenaires sociaux […] de reconduire le dispositif de prolongation exceptionnelle des droits à l’assurance chômage pour les chômeurs qui sont aujourd’hui en fin de droits et ce le temps du confinement », a déclaré le Premier ministre.

Bruno Le Maire a pour sa part annoncé une incitation fiscale renforcée pour alléger les loyers des commerces. Les bailleurs qui renonceront à leur loyer du mois de novembre pour un commerçant bénéficieront d’un crédit d’impôt de 50 %, et non de 30 % comme prévu jusqu’ici, a annoncé jeudi le ministre de l’Economie. Si le loyer est dû par un grand magasin de 250 à 5.000 salariés, le crédit d’impôt sera d’un tiers du montant du loyer, a précisé le ministre.

Campagnes de dépistage en entreprises et pour le personnel éducatif

Olivier Véran a annoncé le lancement de campagnes de dépistage grâce aux nouveaux tests antigéniques, aux résultats plus rapides, dans les entreprises et pour le personnel des écoles. Selon le ministre de l’Education nationale, 1,2 million de ces tests vont être mis à disposition des établissements scolaires.

Des recrutements étudiants

Près de 1.600 étudiants seront recrutés, de novembre à janvier, pour accompagner dans les universités « les étudiants de première année » et les étudiants « les plus en difficulté », soit deux référents étudiants dans chacune des 800 cités universitaires.