Coronavirus : Airbnb a « bloqué plus de 30.500 » réservations pour éviter des fêtes clandestines

EPIDEMIE 900 annonces ont aussi été supprimées ou suspendues après avoir fait l’objet de plaintes ou de violations

20 Minutes avec AFP

— 

La plateforme de locations touristiques Airbnb annonce avoir
La plateforme de locations touristiques Airbnb annonce avoir — Pixabay / StockSnap

Pour « éviter les comportements inappropriés », ainsi que l’organisation de fêtes clandestines en pleine crise sanitaire, Airbnb dit avoir « bloqué plus de 30.500 demandes de réservations en France entre mi-août et mi-septembre ». Cette action est intervenue juste après que la plateforme de locations touristiques a restreint la possibilité pour les voyageurs âgés de moins de 25 ans, de louer un logement entier près de leur domicile.

Airbnb invite désormais à Paris les maires d’arrondissements à lui signaler des « comportements inappropriés ». « Près de 900 annonces » ont aussi été « supprimées ou suspendues » début novembre après avoir « fait l’objet de plaintes ou de violations » de sa politique « relative aux fêtes et aux événements non-autorisés », qu’elle interdit explicitement depuis le 20 août, indique un communiqué jeudi.

Une adresse pour signaler des comportements inappropriés

Ces restrictions ont d’abord été mises en place aux Etats-Unis et au Canada, avant d’être étendues à l’Espagne, la France et le Royaume-Uni, a précisé une porte-parole. Toutefois ces réservations venant de jeunes utilisateurs n’étaient pas bloquées si ces derniers disposaient d'« au moins trois commentaires positifs » après avoir loué via Airbnb.

Et dans la capitale, une « adresse de contact dédiée » a été « créée pour permettre aux maires d’arrondissement de signaler des comportements inappropriés », annonce la plateforme. Celle-ci s’ajoute au « service d’assistance dédié au voisinage » créé par Airbnb il y a « plusieurs années », permettant d’alerter ses équipes, précise-t-elle jeudi.

Capacité d’accueil des logements limitée à 16 personnes

Le 20 août la plateforme avait annoncé interdire « toutes les fêtes et événements » pour les réservations « jusqu’à nouvel ordre », et limiter à 16 personnes la capacité d’accueil des logements proposés à la location. Airbnb avait alors précisé que le règlement intérieur de 73 % des logements disponibles sur sa plateforme dans le monde interdisait déjà les fêtes et estimé qu’une « large majorité des voyageurs » avaient un « comportement responsable » et respectaient ce règlement et le voisinage.

« Nous sommes déterminés à supprimer l’accès à Airbnb des personnes qui ne respectent pas les règles de notre communauté », a déclaré Patrick Robinson, directeur des affaires publiques Europe d’Airbnb, cité par le communiqué. « Alors que la France fait face à un nouveau confinement, notre priorité est de faire le nécessaire pour assurer la sécurité de toutes et tous », a-t-il ajouté.