Coronavirus en Pays-de-la-Loire : Les hôpitaux se remplissent mais les contaminations ralentissent

EPIDEMIE Le taux d'incidence et le taux de positivité diminuent légèrement, selon les derniers chiffres publiés par l’ARS

Frédéric Brenon
— 
Un malade du Covid-19 pris en charge au CHU de Nantes (illustration).
Un malade du Covid-19 pris en charge au CHU de Nantes (illustration). — L.Venance/AFP
  • Pour la première fois depuis la fin août, le taux d’incidence du Covid-19 en Pays-de-la-Loire baisse. Il demeure toutefois à un niveau préoccupant.
  • Les hospitalisations et les décès, en revanche, continuent de croître.

Une éclaircie dans la grisaille. Pour la première fois depuis la fin août, les contaminations du coronavirus en Pays-de-la-Loire semblent ralentir, selon les derniers chiffres d'épidémiologie publiés ce mardi soir par l'agence régionale de santé (ARS) des Pays-de-la-Loire. Le taux d’incidence régional, qui mesure le nombre de nouveaux cas positifs par rapport à la taille de la population, apparaît en effet en légère diminution depuis vendredi dernier (date du dernier bulletin épidémiologique) : il passe ainsi de 340 pour 100.000 habitants à 321 pour 100.000 habitants. Même évolution si l’on regarde seulement la tranche d’âge des plus de 65 ans (de 362 à 296).

Ce ralentissement se répète dans chaque département. Y compris le Maine-et-Loire, territoire le plus touché, dont le taux d’incidence repasse sous la barre symbolique des 400 pour atteindre 378. En comparaison, le taux d’incidence national, lui-même en léger recul, s’élève à 429 pour 100.000 habitants.

58 décès supplémentaires en quatre jours

Un autre indicateur pointe à la baisse, celui du taux de positivité parmi les personnes testées. Le taux de positivité régional régresse ainsi en quatre jours de 16,7 % à 15,9 %. Même observation en Loire-Atlantique, Maine-et-Loire et Vendée. S’agit-il donc des premiers effets du confinement ? Le prochain bulletin épidémiologique de l'ARS, attendu vendredi, permettra de vérifier si la tendance se confirme.

En attendant, les malades du Covid-19 sont de plus en plus nombreux dans les hôpitaux des Pays-de-la-Loire. Plus d’un millier de patients sont actuellement hospitalisés, dont 127 de plus depuis vendredi. Les lits en réanimation sont, également, de plus en plus occupés : 162 ce mardi contre 143 il y a quatre jours. Et c’est une nouvelle fois en Maine-et-Loire que les services de soins sont les plus tendus.

Quant aux décès, ils continuent d’augmenter : 58 personnes atteintes du coronavirus ont perdu la vie depuis vendredi en Pays-de-la-Loire. L'ARS comptabilise environ 13 morts par jour désormais, une moyenne supérieure au pic de mortalité du printemps (11 morts).