Canada : Découverte d’un premier cas de grippe porcine chez un humain

VIRUS Après avoir éprouvé des symptômes grippaux, le patient a rapidement récupéré

20 Minutes avec AFP

— 

Un élevage de porcs (illustration).
Un élevage de porcs (illustration). — Natalia Fedosenko/TASS/Sipa USA/

Alors que le monde fait face à la pandémie de Covid-19, une mauvaise nouvelle vient d’apparaître sur le front de la lutte contre la propagation des virus. Un cas de grippe porcine a été détecté pour la première fois au Canada chez un humain, qui a contracté un rare sous-type de virus H1N2, ont annoncé mercredi les autorités sanitaires canadiennes.

Une variante tout de même rare

Le virus a été détecté à la mi-octobre chez un patient de la province de l’Alberta, dans l’ouest du pays, qui éprouvait des symptômes grippaux. Bonne nouvelle tout de même : il a depuis rapidement récupéré, ont souligné les autorités locales. « La variante de ce virus grippal de type A [H1N2] est rare, avec seulement 27 cas recensés dans le monde depuis 2005, et aucun au Canada avant celui-ci », ont-elles indiqué.

« Il s’agit d’un type rare de grippe chez les humains, contracté à la suite d’une exposition à des porcs infectés », a déclaré de son côté Theresa Tam, responsable de Santé publique Canada. « Elle n’est pas connue comme se propageant facilement d’humain à humain », a-t-elle précisé. « Nous prenons cela au sérieux », ont pour leur part souligné les autorités de l’Alberta. Mais « rien ne permet de croire pour l’instant que le virus s’est propagé », ont-elles ajouté, évoquant un possible « cas isolé ».

Une enquête de santé publique est en cours pour établir l’origine du virus et s’assurer qu’il n’y a pas eu de propagation. Précision importante : il n’y a aucun risque de contracter la maladie en mangeant du porc, selon les autorités.