Coronavirus EN DIRECT : « Vous allez souffrir, je le sais, c'est comme ça…», concède Jean Castex aux soignants

EPIDEMIE Revivez avec nous les dernières informations sur l’évolution de l’épidémie de coronavirus 

Delphine Bancaud

— 

Le Premier ministre, Jean Castex, à l'issue d'une conférence de presse.
Le Premier ministre, Jean Castex, à l'issue d'une conférence de presse. — AFP / POOL

L’ESSENTIEL

  • Selon les derniers chiffres de Santé Publique France, le nombre de personnes en réa est de 3.869, avec 469 nouvelles admissions en 24 heures.
  • Le nombre de nouvelles contaminations s’établit à 36.330 ce mardi pour les dernières 24 heures, et le nombre de nouveaux décès est de 430.
  • Hongrie, Grèce, Turquie, Pays-Bas… Toute l’Europe est peu à peu en train de se reconfiner.

A LIRE AUSSI

A VOIR

 

23h38 : Ce live sur l’épidémie de coronavirus et le confinement s’achève, on se quitte là pour aujourd’hui

Merci de nous avoir suivi. Dormez bien (ou filez sur notre live sur la présidentielle américaine, si vous n’y étiez pas déjà…). Et surtout, prenez soin de vous (et des autres) !

23h18 : L’Assemblée prolonge l’état d’urgence sanitaire, mais uniquement jusqu’à mi-décembre

L’Assemblée nationale a certes voté ce mardi soir une prolongation de l'état d'urgence sanitaire. Mais jusqu’au 14 décembre seulement, et ce contre l’avis du gouvernement, qui la souhaitait jusqu’à la mi-février. La faute aux  députés LREM, qui n’étaient pas suffisamment nombreux en séance.

Ce qui a fait le jeu des oppositions. D’où la pique de Philippe Gosselin (LR) après le vote : « La majorité est incapable d’être rassemblée sur un texte sur l’urgence à 21h ».

22h33 : La Hongrie retourne à son tour en état d’urgence

« Nous devons laisser de côté les débats politiques, il faut des actions rapides et des mesures prises à temps ». Le Premier ministre hongrois Viktor Orban réintroduit l’état d’urgence dans le pays et impose un couvre-feu à partir de ce mardi minuit pour faire face à la hausse des cas de Covid-19. Orban a indiqué qu’il allait demander au Parlement de voter cet état d’urgence pour une période de 90 jours.

La Hongrie a connu ce mardi un nombre record de 84 décès, pour un total de 1.973 morts depuis le début de la pandémie

22h13 : Non, il n’y a pas de « camps de quarantaine » en Nouvelle-Zélande

Une présentatrice de Fox News a dénoncé des « camps de quarantaine » en Nouvelle-Zélande face au coronavirus. C’est bien heureusement faux, comme nous l’explique l’équipe 20 Minutes Fake off.

Certes, le pays impose une quarantaine aux malades du Covid-19 venant de l’étranger, mais celle-ci se déroule dans des hôtels :

 

21h47 : En attendant le nouveau conseil de défense mercredi matin…

Les semaines se suivent et se ressemblent. Un nouveau conseil de défense consacré à la crise sanitaire aura lieu mercredi matin à l’Elysée. Un rendez-vous qui ne donne habituellement pas lieu à une communication de la part du gouvernement.

Ce conseil de défense intervient alors que la situation se dégrade, avec désormais près de 3.900 personnes atteintes du Covid-19 hospitalisés en réanimation ou en soins intensifs, et une grogne qui monte face au reconfinement, de la part de lycéens et de petits commerçants.

21h28 : Attendu mais inquiétant, la zone euro craint une récession avec la deuxième vague

Les ministres de l’Economie de la zone euro craignent une récession liée à la deuxième vague de coronavirus. « Le durcissement des mesures de restrictions aura bien sûr un impact sur l’activité économique », a déclaré le commissaire européen à l’Economie, Paolo Gentiloni.

Mais lueur d’espoir : la chute pourrait être moins forte que lors de la première vague. « Il y a des raisons de croire que l’impact pourrait être plus petit qu’au printemps. Par exemple, les entreprises et les salariés sont mieux préparés au télétravail ».

20h54 : « Vous allez souffrir, je le sais », concède Jean Castex aux soignants

En visite ce mardi au Centre hospitalier Sud Francilien de Corbeil-Essonnes (Essonne), le Premier ministre a fait preuve de franchise face au personnel soignant, épuisé et confronté à la deuxième vague de coronavirus.

« Vous allez souffrir, je le sais, c’est comme ça », a notamment reconnu Jean Castex. Et d’ajouter : « On assume. On essaie de prendre de bonnes décisions. Il y a longtemps que j’ai compris qu’en fermant des bars, c’est difficile d’être populaire. Mais l’objectif c’est de sauver un maximum de vies ».

20h30 : Plus de 36.330 nouveaux cas de contamination

Autre indicateur de Santé Publique France scruté de près, le nombre de nouvelles contaminations. Il s’établit à 36.330 ce mardi pour les dernières 24 heures.

Le taux de positivité des tests, lui, est stable à 20,6 %.

20h14 : Plus de 400 décès en 24 heures en France

Toujours selon Santé Publique France, 430 décès ont été recensés en 24 heures en France. Lundi, les chiffres quotidiens avaient fait état de 418 morts.

Le virus a causé au total la mort de 38.289 personnes dans le pays depuis le début de l’épidémie, dont 26.210 en milieu hospitalier.

20h11 : Le procès des attentats de janvier 2015 suspendu jusqu’au 12 novembre

En pause depuis lundi alors que trois accusés ont été testés positifs au Covid-19, il ne reprendra pas avant le 12 novembre, indiquent des sources proches du dossier.

Trois des dix accusés ont été testés positifs durant le week-end. De nouveaux résultats sont attendus jeudi.

 

20h00 : En Turquie aussi, les restrictions se durcissent

Les restaurants, les lieux culturels et la plupart des commerces vont devoir fermer le soir à 22h dans le pays pour endiguer la vague de Covid, a annoncé le président Recep Tayyip Erdogan.

Salles de mariage, piscines, théâtres, cinémas, salles de concert, salons de coiffure, boulangeries ou pâtisseries… De nombreux lieux sont concernés. Mais la livraison de repas peut continuer.

19h49 : Près de 3.900 malades du Covid en réa en France

Selon les derniers chiffres de Santé Publique France, le nombre de personnes en réa est de 3.869, avec 469 nouvelles admissions en 24 heures.

Le nombre de personnes hospitalisées est lui de 26.242, contre 25.120 la veille (+1.122). Les hôpitaux ont accueilli sur les dernières 24 heures 3.311 nouveaux malades du Covid.

19h32 : On fait le point sur l’obligation de télétravailler

Certaines entreprises n’ont pas forcément joué le jeu du télétravail. Notre journaliste économie, Nicolas Raffin, vous explique tout.

 

19h25 : Durcissement du confinement aux Pays-Bas

Les musées, cinémas et zoos vont être fermés, a annoncé ce mardi le Premier ministre.

19h20 : Nadine Morano fustige les conditions du nouveau confinement

 

19h15 : Les loisirs nautiques et la navigation de plaisance interdits en Méditérranée

Les loisirs nautiques et la navigation de plaisance sont interdits jusqu’à la fin du confinement dans le but de restreindre les déplacements en mer Méditerranée, selon un arrêté publié par la préfecture maritime de Toulon.

Et ce pour prévenir le « risque de diffusion par la voie marine » du Covid-19 et ne pas encombrer les services médicaux, est-il écrit dans l’arrêté.

19h10 : Que s'est-il passé au lycée Colbert, à Paris ? 

Plusieurs lycées ont été bloqués en signe de protestation contre le protocole sanitaire en vigueur pour freiner le Covid-19. Au lycée Colbert, dans le 10e arrondissement de Paris, des heurts ont éclaté entre de jeunes manifestants et les forces de l’ordre. Notre journaliste Laure Cometti s'est rendue sur place : 

18h59 : De nouvelles plaintes contre Véran, Buzyn et Philippe

Quatre nouvelles plaintes visant Edouard Philippe, Olivier Véran et Agnès Buzyn concernant la gestion de la crise sanitaire ont été jugées recevables par la Cour de justice de la République. Une info 20Minutes via notre journaliste Vincent Vantighem :

18h50 : L’UE va se réunir à nouveau pour discuter du Covid

Le Conseil européen annonce que les chefs d’Etat et de gouvernement de l’UE se retrouveront le 19 novembre prochain pour un nouveau sommet sur l’épidémie de Covid-19​. Il se déroulera en visio, trois semaines après leur dernier échange sur le sujet. 

Les dirigeants européens ont récemment indiqué vouloir s’entretenir régulièrement sur l’épidémie, au moment où le continent affronte une très forte seconde vague de contaminations. L’épidémie a fait au moins 1,2 million de morts dans le monde. Et l’Europe est la région où elle progresse le plus vite…

18h35 : Fabien Roussel réclame un confinement « strict, dur, ferme »

Le leader des communistes, interrogé sur LCP, va à l’encontre des demandes de réouverture des petits commerces. « Ma grande préoccupation, c’est que d’ici 10, 15 jours, nos hôpitaux ne seront plus en capacité de soigner toutes les personnes en train d’être contaminées maintenant », estime le député du Nord.

« Il y a encore beaucoup trop de gens qui travaillent, qui prennent des risques d’attraper ce virus », ajoute-il. Conclusion : il faut un reconfinement « strict, dur, ferme ».

18h11 : Hydroxychloroquine toujours, Didier Raoult saisit la justice

Le directeur de l’IHU indique dans une vidéo qu’il compte saisir le conseil d’Etat. Son but : pouvoir utiliser largement l’hydroxychloroquine pour lutter contre le coronavirus. Notre journaliste Mathilde Ceilles nous en dit plus :

17h52 : Des centres de dépistages sur des parvis de gares

La SNCF a annoncé mardi l’installation de centres de dépistages du covid-19 sur des parvis de gares, en commençant par Paris, Bordeaux, Marseille et Rennes, afin de contribuer à la multiplication des sites de test dans des lieux de passage.

Des boxes de dépistage appelés « MobilTest » ouvriront leurs portes jeudi, et pour au moins six mois, sur les parvis des gares de Lyon et de l’Est à Paris, puis à partir du 12 novembre à Bordeaux et Marseille, et sans doute une semaine plus tard à Rennes.

17h35 : L’arrêté municipal autorisant l’ouverture des petits commerces à Colmar suspendu par la justice

Le tribunal administratif de Strasbourg a suspendu mardi l’arrêté pris par le maire de Colmar, Eric Straumann (LR), qui autorisait la réouverture dans sa ville des commerces non alimentaires malgré les restrictions imposées par le gouvernement face à la crise sanitaire.

Dans sa décision, le juge administratif a estimé que cet arrêté municipal « méconnaît » les dispositions prises par le gouvernement dans le décret du 29 octobre relatif au reconfinement, et pourrait « compromettre la cohérence, l’efficacité et la lisibilité » de ces mesures. Quelques dizaines de maires ont pris des arrêtés similaires, sur lesquels la justice administrative doit statuer dans les prochains jours.

17h26 : Le président algérien, Abdelmadjid Tebboune, infecté par le coronavirus

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune, hospitalisé depuis plusieurs jours en Allemagne, a été contaminé par le coronavirus, a annoncé mardi la présidence algérienne dans un communiqué.

Abdelmadjid Tebboune, 74 ans, « continue de recevoir un traitement dans un hôpital spécialisé allemand, après avoir été infecté par le nouveau coronavirus », a indiqué le communiqué.

17h12 : 182 détenus positifs en France

Un total de 182 détenus et 451 agents pénitentiaires sont actuellement positifs au Covid-19, selon un bilan hebdomadaire communiqué mardi par la Direction de l’administration pénitentiaire (DAP).

La maison d’arrêt de Fresnes (Val-de-Marne) est l’un des établissements les plus touchés, avec 21 cas et près de 500 détenus placés à l’isolement. La prison de Longuenesse (Pas-de-Calais) compte 13 cas. La maison d’arrêt de la Santé, à Paris, dénombre six cas, et celle de Fleury-Mérogis, la plus grande d’Europe, trois cas, a précisé l’administration pénitentiaire.

Notre journaliste Hélène Sergent s'est d'ailleurs récemment penchée sur la question : 

17h02 : Le reconfinement pousse les auto-écoles dans la rue

On peut passer le permis mais les leçons de conduite sont interdites : la nouvelle donne du reconfinement a poussé dans la rue les auto-écoles, qui demandent à ce qu’on les laisse préparer leurs élèves à l’examen.

A Prouvy (Nord), le centre d’examen du permis de conduire était bloqué mardi pour la deuxième journée consécutive par des gérants d’auto-écoles. D’autres centres d’examen ont aussi été bloqués les jours précédents.

 

16h50 : Castex déplore qu’on appelle les maires « à violer les lois de la République » pour rouvrir les commerces

Jean Castex a déploré mardi que certains élus appellent les maires à « violer les règles de la République » en prenant des arrêtés pour rouvrir les commerces pendant le reconfinement décidé pour combattre l’épidémie de coronavirus.

« Quand la République est confrontée à la plus grave crise sanitaire qu’elle ait subie depuis des décennies, on n’appelle pas les maires, serviteurs de la République, à violer les lois de la République. Ça n’est pas possible », s’est insurgé le Premier ministre lors de la séance des questions au gouvernement à l’Assemblée nationale.

 

16h45 : Le point en images sur ce qui s'est passé dans quelques lycées parisiens ce matin

Une vidéo signée Paul Blin, un de nos talentueux journalistes vidéo. 

 

16h35 : Les jeunes de Wuhan retournent en boîte, incroyable mais vrai

Un reporter de France 2 les a filmé.

 

16h18 : Castex et Véran se rendent dans un hôpital de l’Essonne cet après-midi

Le Premier ministre, qui sera accompagné du ministre de la Santé, Olivier Véran, est attendu vers 18h au Centre hospitalier Sud Francilien de Corbeil-Essonnes (Essonne). Il doit se rendre aux urgences, dans les services de réanimation, puis participer à une table-ronde pour échanger avec des aide-soignants, infirmiers, cadres de santé et administratifs, ainsi que des médecins.

16h10 : Des aides financières pour la recherche d’emploi

C’est que rappelle Pôle emploi ce mardi sur Twitter.

 

16h : Droit de retrait chez GiFi Aubervilliers après des agressions de clients mécontents

Cinq employés du magasin Gifi d'Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) exerçaient leur droit de retrait depuis lundi après plusieurs agressions pendant le week-end de clients mécontents de ne pouvoir accéder à tous les articles du magasin, en raison des directives du gouvernement, a-t-on appris mardi de sources concordantes.

15h56 : Le taux de mortalité était de 31 % en réanimation entre février et mai

Le taux de mortalité des malades en réanimation entre fin février et début mai a atteint 31 %, selon une étude portant sur plus de 4.000 patients, essentiellement en France, qui note aussi que la mortalité a diminué pendant le temps de l’étude.

A 90 jours, 1.298 patients sur 4.244 admis en réanimation entre le 25 février et le 4 mai n’avaient pas survécu, précise l’étude rendue publique mardi, qui a notamment impliqué l’Assistance-Publique/Hôpitaux de Paris (AP-HP) et des équipes de l’Inserm.

Les auteurs notent aussi que « la mortalité était plus élevée chez les patients les plus âgés, les diabétiques, les obèses », les personnes immuno-déprimées, ceux qui avaient les atteintes respiratoires les plus graves et ceux qui avaient connu un délai court entre les premiers symptômes et l’admission en réanimation.

15h45 : Passe d'armes entre Blanquer et Mélenchon à l'Assemblée

Le ministre de l'Education a répondu vivement aux critiques du patron de LFI, ce mardi à l'Assemblée.

 

15h35 : Le défi des déjeuners à la cantine avec les nouvelles consignes sanitaires

Distance d’un mètre entre les enfants, repas pris uniquement avec les élèves de sa classe… Depuis la rentrée de lundi, la cantine scolaire est organisée selon un protocole sanitaire renforcé. Mais qui se met difficilement en place, comme l’a constaté notre journaliste marseillaise, Mathilde Ceilles.

 

15h25 : les collectes de sang maintenues

« Comme pendant le premier confinement, la collecte de sang est autorisée par les autorités sanitaires », indique l’EFS (Etablissement français du sang) dans un communiqué publié ce mardi. "Les Maisons du don ouvertes durant toute cette nouvelle période de confinement. Les déplacements des citoyens pour se rendre dans un lieu de don sont autorisés sous réserve qu’ils remplissent l’attestation officielle de déplacement dérogatoire, au motif de l’assistance aux personnes vulnérables (quatrième case), précise l’EFS.

15h13 : Mélenchon étrille le Conseil de défense

Le patron des Insoumis, Jean-Luc Mélenchon, estime que le Conseil de défense est un « comité secret » autour d'Emmanuel Macron pour « se protéger judiciairement » et « mettre tout le monde à l'abri ».  

« Il ne rend compte à personne et n'informe personne des décisions qu'il a prises » et « les personnes qui le composent sont donc placées hors de tout recours devant la Haute cour de justice (la Cour de justice de la République) », selon Jean-Luc Mélenchon.

15h00 : Non, Disneyland Paris n’a pas fait fuiter la date du déconfinement en France

Disneyland Paris a annoncé la réouverture du parc d’attractions pour le 19 décembre prochain sur Twitter et Facebook. Le parc d'attraction serait-il dans le secret des dieux ? Notre collègue Tom Hollmann nous explique pourquoi il n'y a pas de raison de le croire dans cet article de la rubrique Fake off. 

14h55 : Le tennisman Moutet positif au Covid-19

Le jeune Français Corentin Moutet (75e) a été testé positif au Covid-19 et est par conséquent écarté du Masters 1000 de Paris, où il s’était hissé au deuxième tour, a annoncé l’ATP mardi.

 

14h43 : Réunion conclusive le 23 novembre sur le télétravail entre patronat et syndicats

Patronat et syndicats ont entamé mardi la négociation sur le télétravail, programmant une réunion conclusive le 23 novembre, qui pourrait donner naissance à un accord national encadrant la charge de travail, les frais professionnels ou la formation des managers.

Au vu de la généralisation du télétravail, les représentants du Medef, de la confédération des PME (CPME), de l’U2P (entreprises de proximité), de la CFDT, la CGT, Force ouvrière, la CFE-CGC et la CFTC ont convenu de resserrer le calendrier, fixant la réunion conclusive au 23 novembre, alors qu’auparavant ils avaient prévu à cette date la deuxième réunion. D’ici là, trois réunions sont programmées les 10, 13 et 17 novembre.

14h35 : Des repas chauds pour réchauffer le cœur de nos chauffeurs

Les entreprises du transport routier de marchandises et de la logistique exigent mardi des « conditions dignes de travail » pour les chauffeurs, en particulier la possibilité de prendre des « repas chauds à table » sur leur trajet.

« Fermetures des aires de repos, impossibilité d’accéder aux sanitaires et aux douches, absence de point de restauration » : les « difficultés s’accumulent » pour les routiers, affirment dans un communiqué commun cinq organisations professionnelles.

Celles-ci, FNTR, TLF, OTRE, Unostra et Chambre syndicale du déménagement, « exigent que les points de restauration puissent accueillir à table les conducteurs pour leur servir des repas chauds, c’est le minimum que la nation leur doit ». « Sans eux, l’approvisionnement des 67 millions de Français est impossible », insistent-elles.

14h30 : Instituts de beauté et parfumeries demandent à rouvrir le 13 novembre

Les professionnels de l'esthétique et des cosmétiques, dont les instituts et parfumeries sont fermés car considérés comme «non-essentiels», réclament au gouvernement de pouvoir rouvrir d'ici quinze jours, dénonçant les dégâts économiques et sociaux pour une filière beauté «qui n'a plus de débouchés».

14h16 : Le Téléthon, parrainé par Matt Pokora, limité par le Covid-19

Covid-19 oblige, les 20.000 animations habituellement organisées dans toute la France en décembre pour le Téléthon ne pourront avoir lieu cette année, ont indiqué mardi les organisateurs, qui comptent sur les téléspectateurs et les internautes pour faire grimper malgré tout le compteur.

Le 34e Téléthon, les 4 et 5 décembre, se limitera donc à sa retransmission sur les chaînes de France Télévisions et à des défis sur internet, sans les manifestations bénévoles qui symbolisent cet événement populaire annuel, ont annoncé le groupe de télévision public et l'association AFM-Téléthon, lors d'une conférence de presse en ligne.

14h03 : De nouvelles restrictions en Autriche également 

En Autriche, où un attentat a frappé Vienne lundi soir, faisant quatre morts, de nouvelles restrictions sont devenues effectives mardi, jusqu'à fin novembre.Il est désormais interdit de sortir entre 20h et 6h, et les réunions privées sont limitées à deux foyers maximum. Outre la fermeture des musées, théâtres, cinémas et piscines, l'ensemble des événements sont annulés, y compris les mariages et marchés de Noël.

Les écoles et les crèches resteront ouvertes dans le pays mais dans la capitale, en raison de l'attentat, les parents pourront garder les enfants à la maison.

Le pays de 8,8 millions d'habitants, relativement épargné par la première vague, enregistre plus de 5.000 cas quotidiens contre 1.000 début octobre, pour 1.109 décès depuis l'émergence de la pandémie.

13h32 : Quand le procès de Charlie Hebdo reprendra-t-il ? Suspense

A ce stade, trois accusés ont été testés positifs parmi les dix qui comparaissent détenus devant la cour d’assises spéciale de Paris : Ali Riza Polat, Saïd Makhlouf et Metin Karasular. Tous trois sont détenus à la maison d’arrêt de la Santé à Paris.

Les tests menés par la suite sur cinq autres de ces dix accusés, incarcérés à la prison de Fleury-Mérogis, « se sont tous révélés négatifs », a fait savoir mardi le président Régis de Jorna dans un mail envoyé à l’ensemble des avocats.

Mais de nouveaux tests, plus fiables, seront menés jeudi, soit une semaine après le dernier contact avec les accusés positifs. Selon le président Régis de Jorna, la date de reprise du procès reste donc « encore à ce jour indéterminée ». Elle dépendra « de la situation médicale et sanitaire des accusés », précise-t-il dans le mail envoyé aux avocats.

13h 24 : La fermeture des rayons non essentiels, plus facile à dire qu'à faire

C'est ce que notre reporter bordelais, Clément Carpentier, a constaté.

 

13h20 : Vous vous posez tous la question, notre journaliste Jean-Loup Delmas y répond !

 

13h14 : L’opposition raille le cafouillage gouvernemental sur le couvre-feu à Paris

Le rétropédalage du gouvernement a été raillé, à droite comme à gauche. La preuve avec quelques tweets.

 

13h : Athènes et les régions grecques les plus contaminées se reconfinent

Athènes et les régions grecques les plus contaminées par le coronavirus se reconfinent progressivement ce mardi. Avec plus de 42.000 cas et 642 morts, le nombre d’infections au coronavirus est montée en flèche ces dernières semaines en Grèce, avec un taux d’occupation des lits en soins intensifs à 60 %.

12h50 : LFI présente son contre-projet au plan de relance à à 132 milliards

Extension du RSA, 300.000 emplois jeunes... Les députés LFI ont présenté mardi un contre-projet au plan de relance du gouvernement, avec une batterie de mesures d'un coût de 132 milliards d'euros dès 2021. Ce contre-budget prévoit de créer 300.000 emplois jeunes, avec des contrats de cinq ans, dont 100.000 fléchés vers l'éducation. Les députés LFI prévoient de consacrer 43,7 milliards d'euros en relevant par exemple, les minimas sociaux au seuil de pauvreté et en étendant le RSA aux jeunes de 18 ans.

Pour la santé, sont prévus la gratuité des masques, des recrutements massifs à l'hôpital et dans les Ehpad et une augmentation de 300 euros pour tous les soignants.

 

12h45 : La claque touristique de l'Espagne en chiffre

L'Espagne, deuxième destination touristique mondiale, a vu le nombre de visiteurs étrangers s'effondrer de 75% sur un an durant les neuf premiers mois de 2020, en raison de l'impact de la pandémie de Covid-19, selon les chiffres officiels publiés mardi.

12h40 : Des transferts de malades vers l’Allemagne « envisagés dans les prochains jours »

Des transferts de malades du Covid-19 depuis les Hauts-de-France vers l’Allemagne sont « envisagés dans les prochains jours », ainsi que des évacuations vers d’autres régions françaises, a indiqué mardi Frédéric Valletoux, le président de la Fédération hospitalière de France (FHF).

 

12h32 : Enfin une bonne nouvelle, l’UE renforce l’aide alimentaire

« Une avancée majeure pour affronter la crise sociale » : quatre associations, dont la Croix-Rouge et les Restos du Cœur, ont salué mardi l’augmentation des moyens accordés par l’Union européenne à l’aide alimentaire en France.

Les financements européens destinés à l’achat de denrées alimentaires en France pour la période 2021-2027 s’élèveront à 870 millions d’euros, a annoncé mardi le gouvernement. Soit une augmentation de 48 % par rapport à 2014-2020 de cette aide.

12h17 : Petit récap en vidéo de tout ce qui est encore permis avec ce reconfinement

 

12h08 : La région Hauts-de-France veut une révision du protocole sanitaire, jugé inapplicable

La région Hauts-de-France « demande une révision du protocole sanitaire » dans les établissements scolaires, « au constat qu’il ne peut pas être appliqué », a déclaré mardi à l’AFP Manoëlle Martin, sa vice-présidente en charge des lycées, alors que des enseignants observaient une grève à Roubaix.

Après plusieurs visites de responsables de la Région lundi dans des établissements scolaires, le constat est « que la distanciation d’un mètre n’est pas applicable, ou en tout cas pas appliquée » dans les gros établissements, a relevé Manoëlle Martin. « Le gros point noir » est la restauration scolaire, mais le problème se pose aussi dans les cours de récréation et pour la circulation des élèves dont peu « ont réalisé » l’impératif de respecter les mesures sanitaires, estime-t-elle.

11h57 : La SNCF va supprimer jusqu’à 70 % des TGV circulant en France en raison du reconfinement

La SNCF va supprimer progressivement jusqu’à 70 % des TGV --inOui et Ouigo-- circulant en France à partir de mercredi, la fréquentation s’étant effondrée avec le reconfinement de la population, a-t-elle annoncé mardi.

En fonction de l’évolution de la situation, « des adaptations supplémentaires pourraient être mises en oeuvre dans le courant de la semaine prochaine », a précisé la compagnie, rappelant que 93 % des TGV avaient été supprimés au plus fort du premier confinement au printemps.

 

11h45 : Une nouvelle négociation sur le télétravail

Organisations patronales et syndicales ont démarré ce mardi une négociation pour encadrer davantage le télétravail, Patronat et syndicats. Elle pourrait devenir une partie de bras de fer car ils vont devoir accorder leurs violons sur un point clé : le futur document sera-t-il un simple guide de bonnes pratiques ou un accord contraignant ? En effet, les syndicats réclament un document contraignant, qui s'empare du télétravail en général (en période normale et en temps de crise).

11h32 : Une dizaine de lycées parisiens perturbés par des élèves dénonçant le protocole anti-Covid

Comme nous vous l’avions expliqué précédemment dans le live, des lycéens ont brièvement bloqué ou tenté de bloquer mardi matin leurs établissements pour protester contre le protocole sanitaire, à leurs yeux insuffisant mis en place dans leurs établissements pour tenter d’enrayer la propagation de l’épidémie de Covid-19. Le rectorat de Paris vient d’annoncer que ces perturbations concernaient une dizaine de lycées, comme Turgot, Sophie-Germain, Charlemagne ou encore Hélène-Boucher. Des établissements habitués à la contestation lycéenne. Notre journaliste parisien, Romain Lescurieux, fait le point sur la situation.

 

11h15 : Une concertation avec les élus d’Ile-de-France sur un éventuel couvre-feu

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a indiqué sur BFMTV qu' « une concertation avec l’ensemble des élus d’Ile-de-France sera conduite » à propos d’un éventuel retour du couvre-feu en Ile-de-France.

 

11h09 : Chute de la fréquentation des transports parisiens

Pour hier, « les chiffres de la RATP montraient qu’on était à moins 50 % de voyageurs dans les rames de métro parisiennes le matin, on est même tombé à certains moments à 20 à 25 % du nombre normal de clients prenant les transports en commun », a déclaré le ministre de la Santé, Olivier Veran interrogé ce mardi sur RTL.

11 h : Moins de volontaires pour la réserve sanitaire lors de cette deuxième vague

Notre spécialiste santé, Oihana Gabriel, a interviewé Catherine Lemorton, responsable de la réserve sanitaire à Santé Publique France et pharmacienne. Cette dernière explique pourquoi peu de soignants, déjà mobilisés dans leurs hôpitaux et cliniques, peuvent rejoindre d’autres régions qui ont besoin de bras.

 

10h50 : On fait le point sur les produits qui seront autorisés à la vente en grande surface

Le gouvernement a précisé mardi matin la liste des produits que les grandes surfaces peuvent continuer à vendre pendant le confinement, en plus de ceux déjà considérés comme essentiels. A savoir : les journaux et papeterie, les matériaux de construction ou la quincaillerie, « ainsi que pour la vente de produits de toilette, d’hygiène, d’entretien et de produits de puériculture ».

10h40 : Bientôt un numéro vert pour aider les salariés des PME

La ministre du Travail, Élisabeth Borne a promis la mise en place d'« un numéro vert de soutien psychologique pour les salariés des petites entreprises qui peuvent être en difficulté » à cause du travail à distance.

« Des salariés sont en difficulté psychologique » en raison du télétravail, « il faut faire attention », a-t-elle mis en garde, en relevant que « dans les grandes entreprises, il y a des cellules d’appui pour les salariés qui souffrent d’isolement ».

 

10h35 : Des remous dans les lycées pour dénoncer un protocole sanitaire jugé « insuffisant »

 

10h30 : le Liban envisage aussi un reconfinement

​Confronté à une augmentation en flèche des cas de Covid-19 qui se répercute sur les hôpitaux dont les unités de soins intensifs sont quasi saturées, le Liban envisage un reconfinement, malgré les conséquences pour une économie dévastée.

Depuis les premiers cas en février, le pays a officiellement recensé 83.697 cas de nouveau coronavirus, dont 652 décès, pour une population d’environ six millions d’habitants, dont près d’un tiers de réfugiés syriens ou palestiniens vivant souvent dans des camps bondés.

10h25 : 14.000 verbalisations depuis le début du confinement

Le gouvernement a annoncé ce mardi que 14.000 verbalisations avaient été effectuées sur 100.000 contrôles réalisés en France depuis le début du confinement.

10h22 : La fronde des petits gouvernements est un vrai casse-tête pour Castex

Notre journaliste politique, Laure Cometti, a décortiqué ce sujet sensible pour vous.

 

10h15: Attal critique Hidalgo qui prône la réouverture des petits commerces

Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal a critiqué mardi l'attitude de la maire (PS) de Paris Anne Hidalgo, l'appelant à faire preuve de «responsabilité» dans sa défense des commerces alors que les hôpitaux parisiens sont en «quasi-débordement».

«On va atteindre aujourd'hui les 1.000 patients en réanimation dans les hôpitaux franciliens, qui sont en quasi-débordement et on entend depuis quelques jours Madame Hidalgo se préoccuper de la question des commerces, dire: "il faut tout rouvrir"», a expliqué sur BFMTV le secrétaire d'Etat.

«J'échangeais hier avec des soignants d'hôpitaux parisiens, ils étaient pour la plupart abasourdis par l'attitude d'Anne Hidalgo ces derniers jours», a-t-il ajouté.

10h10 : Matignon assure qu’un nouveau couvre-feu à Paris n’est « absolument pas décidé à ce stade »

Un couvre-feu venant s’ajouter au confinement à Paris et en Ile-de-France n’est « absolument pas décidé à ce stade », a affirmé Matignon mardi matin à l’AFP, alors que le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, venait d’annoncer une telle mesure.

9h45 : Cédric O vise au moins 15 millions de téléchargements de TousAntiCovid d’ici un mois

L’application mobile TousAntiCovid doit atteindre 15 millions de téléchargements d’ici un mois pour « nous donner une chance de plus de réussir la sortie de confinement », ambitionne le secrétaire d’Etat au numérique Cédric O dans un entretien à l’AFP.