Coronavirus à Toulouse : L’épidémie continue de flamber, chez les jeunes et plus encore chez les aînés

COVID-19 Le taux de positivité des tests en Haute-Garonne est désormais de 18,5 % et 168 patients Covid-19 sont hospitalisés au CHU de Toulouse

Hélène Ménal
— 
La place du Capitole à l'heure du reconfinement.
La place du Capitole à l'heure du reconfinement. — F. Scheiber - Sipa

A l’heure du reconfinement, les chiffres de l’épidémie de Covid-19 continuent leur fulgurante ascension à Toulouse et en Haute-Garonne. D’après les derniers chiffres localisés, rendus publics vendredi soir par le préfet de Haute-Garonne, Etienne Guyot, le taux d’incidence du virus est désormais de 396,4 cas pour 100.000 habitants dans le département (pour un seuil d’alerte maximale toujours fixé à 250), contre 306,2 une semaine auparavant, au moment de la mise en place du couvre-feu.

« Le taux d’incidence est particulièrement important pour les 20-30 ans, 594,6 pour 100.000 habitants de cette classe d’âge », souligne le représentant de l’Etat. Sur ces générations, la hausse n’est toujours pas enrayée puisque le taux d’incidence était de 548 le 24 octobre.

Hausse inquiétante chez les 60-70 ans

Chez les 60-70 ans, particulièrement vulnérables, la flambée est encore plus inquiétante : le taux d’incidence est passé en une semaine de 195,6 cas pour 100.000 habitants à 324,6.

Enfin, le taux de positivité des tests est passé de 14,8 % à 18,5 %, mais reste inférieur au niveau atteint sur le plan national, à 20,2 % désormais.

Ces nouveaux chiffres de l’épidémie ne se répercuteront que dans plusieurs jours sur l’activité hospitalière. Mais vendredi, le CHU de Toulouse recensait 168 patients Covid dans ses murs, dont 35 en réanimation et avait passé la barre des 100 décès enregistrés depuis le début de l’épidémie.