Attentat à Conflans : L’association BarakaCity a été dissoute ce mercredi en Conseil des ministres

ENQUETE L’ONG musulmane était visée pour « apologie » du terrorisme par le ministère de l’Intérieur

20 Minutes avec AFP

— 

Gérald Darmanin annonce la dissolution de l'association BarakaCity mercredi 28 octobre en Conseil des ministres
Gérald Darmanin annonce la dissolution de l'association BarakaCity mercredi 28 octobre en Conseil des ministres — Jacques Witt/SIPA

Gérald Darmanin a annoncé, ce mercredi, la dissolution de l’association musulmane  BarakaCity en Conseil des ministres. Dans un tweet, le ministre de l’Intérieur l’a accusée de « relations au sein de la mouvance islamiste radicale » et de « se complaire à justifier des actes terroristes ».

Fondée en 2010, cette association humanitaire faisait partie des structures dans le collimateur des autorités depuis l’assassinat du professeur Samuel Paty. En cause : des messages de son président, Driss Yemmou, dit Idriss Sihamedi, qui pouvaient être « caractérisés comme apologiques d’actes de terrorisme », avait affirmé dans un document le ministère de l’Intérieur.

Il « incitait à la haine, entretenait des relations au sein de la mouvance islamiste radicale, se complaisait à justifier des actes terroristes », a fait valoir le ministre de l’Intérieur.