Coronavirus en Pays-de-la-Loire : Le Maine-et-Loire passe au couvre-feu, la Loire-Atlantique résiste

EPIDEMIE En région Pays-de-la-Loire, seul le Maine-et-Loire va être contraint au couvre-feu. Mais le couperet n’est pas passé loin en Loire-Atlantique

Frédéric Brenon

— 

Des piétons portant un masque dans les rues de Nantes (illustration).
Des piétons portant un masque dans les rues de Nantes (illustration). — F.Brenon/20Minutes
  • Le taux d'incidence du Maine-et-Loire vient de franchir le seuil des 200 nouveaux cas pour 100.000 habitants.
  • Le taux d'incidence de la Loire-Atlantique, qui n'aura pas de couvre-feu, atteint 187.

Le couperet est tombé. Le Maine-et-Loire sera le seul département de la région Pays-de-la-Loire à devoir observer un couvre-feu dans le cadre de la lutte gouvernementale contre le Covid-19, a annoncé ce jeudi le Premier ministre Jean Castex. L’interdiction de déplacements à partir de 21 heures (sauf exceptions autorisées) prendra effet vendredi soir à minuit. Le Maine-et-Loire n’était pourtant, jusque-là, même pas classé en « zone d’alerte renforcée » (stade 2). Mais les derniers chiffres inquiétants de circulation du virus ont vraisemblablement convaincu les autorités d’imposer des mesures plus draconiennes.

Selon les derniers chiffres de l'agence régionale de santé (ARS), que 20 Minutes s’est procurés, le taux d’incidence du coronavirus en Maine-et-Loire a ainsi franchi le seuil de 200 nouveaux cas pour 100.000 habitants (202,5). Il atteint 215 dans l’agglomération d’Angers. Une donnée à comparer avec la moyenne nationale (251) et la moyenne, plus modérée, des Pays-de-la-Loire (164,7). Le taux de positivité des personnes testées en Maine-et-Loire est de 11,8 %.

La Loire-Atlantique épargnée, pour combien de temps ?

La Loire-Atlantique, elle, a probablement évité de peu le couvre-feu. Et Nantes reste l’une des dernières grandes villes françaises (avec Bordeaux) à échapper à la mesure tant redoutée. Ce n’est peut-être qu’une question de temps. Car le taux d’incidence en Loire-Atlantique a progressé dangereusement ces derniers jours pour atteindre 187,5 ce jeudi, indique l’ARS. Il culmine même à 230 à Nantes métropole. Dans ce contexte, le préfet de Loire-Atlantique, Didier Martin, devrait annoncer vendredi un renforcement des  restrictions déjà en vigueur (port du masque obligatoire, grands rassemblements limités à 1.000 personnes…). Les cafés pourraient devoir fermer plus tôt (22h), comme c’était le cas ces dernières semaines chez les voisins de la métropole rennaise.

Fort heureusement, l’épidémie est, pour le moment, moins inquiétante dans les trois autres départements de la région Pays-de-la-Loire. Le taux d’incidence du Covid-19 s’élève ainsi à 149 nouveaux cas pour 100.000 habitants en Mayenne, 127 en Sarthe et, seulement, 108 en Vendée.