Coronavirus : Couvre-feu dans 38 départements, 115 millions pour la culture… Que retenir des annonces du gouvernement ?

ANNONCES Jean Castex et plusieurs ministres ont annoncé les nouvelles mesures de restriction qui entreront en vigueur dès ce vendredi minuit, mais également un vaste plan d'aide au secteur de la culture 

Marie De Fournas

— 

Coronavirus: Le couvre-feu étendu à 38 nouveaux départements et à la Polynésie — 20 Minutes

Le Premier ministre Jean Castex a dévoilé ce jeudi les nouvelles mesures de restriction pour lutter contre la propagation du coronavirus en France. Il a souligné que ces mesures interviennent alors qu’au cours de ces derniers jours, « la situation a continué de se dégrader ».

Comme prévu, plusieurs départements ont basculé en « alerte maximale » contre le Covid-19, avec de nouveaux couvre-feux à la clé.

Couvre-feu étendu à 38 nouveaux départements et en Polynésie

Jean Castex a étendu le couvre-feu à 38 nouveaux départements français, ainsi qu’au territoire d’Outre-Mer de Polynésie française de 21h à 6h du matin. Ces couvre-feux entrent en vigueur à partir de ce vendredi minuit et pour une durée de six semaines. Les départements concernés : Ain, Alpes-Maritimes, Ardèche, Ardennes, Ariège, Aube, Aveyron, Bas-Rhin, Calvados, Corse-du-Sud, Côte-d’Or, Drôme, Gard, Hautes-Alpes, Haute-Corse, Haute-Loire, Hautes-Pyrénées, Haute-Savoie, Haute-Vienne, Ille-et-Vilaine, Indre-et-Loire, Jura, Loiret, Lozère, Maine-et-Loire, Marne, Meurthe-et-Moselle, Oise, Pas-de-Calais, Puy-de-Dôme, Pyrénées-Atlantiques, Pyrénées-Orientales, Saône-et-Loire, Savoie, Tarn, Tarn-et-Garonne, Var et Vaucluse.

Au total, 54 départements sont donc concernés par les couvre-feux, soit 46 millions de concitoyens. « C’est une riposte graduée et territorialisée », a indiqué le Premier ministre qui a précisé qu’il savait que le virus circulait de façon plus ou moins forte dans ces départements. « C’est une mesure préventive que j’assume. »

Notre dossier sur le coronavirus

Un couvre-feu globalement respecté

Le Premier ministre a indiqué que le couvre-feu entré en vigueur depuis près d’une semaine en Ile-de-France et huit grandes métropoles, était globalement bien respecté par les citoyens. Il a précisé que la police avait effectué jusqu’à présent plus de 32.300 contrôles pour seulement 4.777 verbalisations pour non-respect du couvre-feu. « On ne peut pas voir encore les effets du couvre-feu, a déclaré Jean Castex. Nous le verrons la semaine prochaine. » Il a affirmé qu’en fonction des résultats, le dispositif serait réévalué « pour éventuellement le durcir ».

115 millions d’aides pour la culture

Roselyne Bachelot, la ministre de la Culture, a annoncé une série de mesures d’aide accordées au secteur, particulièrement pénalisé par les couvre-feux, pour éviter qu’il ne « s’effondre ». 85 millions d’euros vont ainsi être débloqués pour le spectacle vivant et 55 millions d’euros pour le spectacle vivant musical, dont 3 millions pour les auteurs. « Le fonds d’urgence aux artistes et techniciens du spectacle va être doublé pour atteindre 10 millions d’euros », a également précisé Roselyne Bachelot.

Pour le cinéma, dont les séances de 20h et 22h représentent 50 % du chiffre d’affaires, les mesures de soutien représentent 30 millions d’euros. La ministre de la Culture a annoncé la création d’un complément sur le prix sur les billets, pris en charge par l’Etat, ou encore le réabondement du fonds de compensation des exploitants.

Et pour les autres aides ?

Toutes les mesures d’aides annoncées par Bruno Le Maire la semaine dernière pour les secteurs très touchés par les nouvelles restrictions comme les bars ou la restauration-hôtellerie, sont étendues aux nouveaux départements concernés par le couvre-feu.

Mesures pour les autres territoires

En dehors des 38 nouveaux départements qui basculent en alerte maximale, les restrictions ne changent pas et ne s’assouplissent donc pas. Jean Castex a ainsi rappelé le maintien de l’interdiction des rassemblements de plus de six personnes sur la voie publique, ainsi que le maintien des restrictions sanitaires dans les bars et les restaurants. Le télétravail est quant à lui toujours vivement encouragé.

Quelle est la situation sanitaire actuellement ?

« Le taux d’occupation des lits en réanimation a dépassé la barre des 44 % en France », a annoncé Jean Castex, en précisant que ce pourcentage dépasse les 50 % en Auvergne, Paca, Hauts-de-France et Ile-de-France. « Le mois de novembre sera éprouvant, nous le savons déjà », a-t-il déclaré avant de laisser la parole à Olivier Véran, le ministre de la Santé. Ce dernier a rappelé que les hôpitaux français disposent de 5.800 places en réanimation. Il a indiqué qu’il était possible de monter ce chiffre à 7.700 en moins de quinze jours. Concernant le nombre de cas positifs par jour en France, il est en moyenne de 25.000 : « Un chiffre qui double tous les quinze jours ».

  • Un point sur l’application TousAntiCovid

« L’application n’a pas été assez téléchargée pour être un outil utile dans la lutte contre le coronavirus », a reconnu Cédric O, secrétaire d’État chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques. « Si nous sommes plusieurs millions à télécharger l’application, elle peut être très utile », a-t-il cependant précisé incitant les Français à le faire, comme nos voisins allemands ou anglo-saxons. Le gouvernement ne s’est pas prononcé sur le déroulé des futures vacances de Noël. Olivier Véran a refusé de faire des prédictions, en indiquant une fois de plus que « tous ceux qui en avaient fait s’étaient trompés ».