Préservatifs : 50 % ne sont pas conformes à la réglementation, selon la répression des fraudes

ENQUÊTE Seule une des 14 références contrôlées par le DGCCRF s'avère cependant dangereuse pour le consommateur

20 Minutes avec agence

— 

Un préservatif pour lutter contre les MST.
Un préservatif pour lutter contre les MST. — Stuart Forster/Shutters/SIPA

50 % des préservatifs commercialisés en France ne sont pas conformes à la réglementation. Pour la plupart, ils ne présentent cependant pas de risque majeur pour les utilisateurs, a indiqué ce lundi une enquête de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). Les infractions relevées concernent principalement les obligations faites aux fabricants en matière d’information des consommateurs.

Sur les 14 types de préservatifs contrôlés par la DGCCRF en 2019, certains étaient ainsi dotés d'« un étiquetage incomplet ou […] une notice lacunaire ». Après ce constat, l’organisme a adressé « trois avertissements » ainsi qu'« une injonction ». L’une des références présente même des perforations. « Une procédure de retrait/rappel » a été déclenchée à l’encontre de ce produit et un lot concerné a été détruit.

En 2017-2018, ce chiffre atteignait 82 %

Les modèles inspectés correspondent aux principales marques vendues en France. La DGCCRF indique avoir effectué 71 actions de contrôle dans 34 établissements. Ceux-ci sont représentatifs de la « diversité d’opérateurs présents sur le marché français (fabricants, importateurs, distributeurs dont grossistes et commerces de détail) ».

La direction s’est notamment intéressée aux préservatifs qui n’avaient pas été déclarés conformes, après une enquête similaire menée en 2017-2018. 82 % des références analysées ne respectaient pas le règlement. La DGCCRF se félicite que la nouvelle enquête ait « permis de constater [que les professionnels] avaient mis un terme aux non-conformités relevées alors ».

L’autorité de la concurrence a aussi profité de son opération pour informer les acteurs de la filière sur la nouvelle réglementation (UE) 2017/745 relative aux dispositifs médicaux. Elle concerne entre autres les préservatifs et entrera en vigueur le 26 mai 2021.