Coronavirus : Melania Trump annule un déplacement en raison d’une « toux persistante »

ETATS-UNIS La femme de Donald Trump a été testé positive au Covid-19 le 1er octobre

20 Minutes avec AFP

— 

Testée négative au Covid-19, Melania Trump annule cependant un déplacement en raison d'une
Testée négative au Covid-19, Melania Trump annule cependant un déplacement en raison d'une — Julio Cortez/AP/SIPA

La première dame des Etats-Unis a annulé ce mardi un déplacement en Pennsylvanie, évoquant une « toux persistante ». Elle devait accompagner son mari qui participe à un meeting de campagne dans cet Etat du nord-est des Etats-Unis. Ce déplacement devait être sa première apparition dans un meeting de campagne au côté de Donald Trump depuis plus d’un an.

Diagnostiquée positive au Covid-19 en même temps que Donald Trump, le 1er octobre, la First Lady a annoncé mi-octobre qu’elle était désormais négative. « Mme Trump continue à se sentir mieux chaque jour après avoir récupéré du Covid-19, mais, avec une toux persistante, et par excès de précaution, elle ne voyagera pas aujourd’hui », a indiqué Stephanie Grisham dans un bref communiqué.

« Des montagnes russes » en termes de symptômes

Dans un texte à la tonalité très personnelle intitulé « Mon expérience du Covid-19 », publié le 14 octobre, Melania Trump avait évoqué « des montagnes russes » en termes de symptômes. « J’ai eu des douleurs musculaires, une toux et des maux de tête et je me suis sentie très fatiguée », avait-elle raconté.

Elle avait aussi expliqué que, contrairement à son mari qui avait en particulier bénéficié d’un traitement expérimental, elle avait opté pour un traitement « plus naturel », centré sur les vitamines et une « nourriture saine ». C’est dans ce communiqué qu’elle avait révélé que leur fils Barron, 14 ans, avait lui aussi été testé positif, mais était depuis redevenu négatif.

Donald Trump a répondu qu’elle allait « très bien »

Interrogé mardi matin sur Fox News sur la santé de sa femme, Donald Trump a répondu qu’elle allait « très bien ». De son côté, le président testé négatif également est reparti en campagne dès le 13 octobre et en grande forme.

« Je l’ai eu. Maintenant, ils disent que je suis immunisé. Je me sens si puissant ! Je peux marcher dans cette foule (…) embrasser tout le monde, embrasser les mecs et les magnifiques femmes », avait lancé le président américain devant ses supporteurs, pour la plupart, sans masque sur le tarmac de l’aéroport d’Orlando.