Coronavirus : L’agent pathogène survit neuf heures sur la peau

GESTES BARRIERES Selon une étude japonaise, le virus est inactivé en 15 secondes par l’application d’éthanol

20 Minutes avec AFP

— 

Une poignée de main (illustration).
Une poignée de main (illustration). — Valery Sharifulin/TASS/Sipa USA/

Ceux qui doutent encore de l’utilité des gestes barrières, comme éviter de se serrer la main, vont avoir dans cette étude un contre argument à leur position. Selon des chercheurs japonais, le coronavirus reste actif sur la peau pendant neuf heures. L’étude publiée ce mois-ci dans le journal Clinical Infectious Diseases confirme notamment la nécessité de se laver fréquemment les mains pour lutter contre la pandémie de Covid-19.

En comparaison, l’agent pathogène qui provoque la grippe survit sur la peau pendant environ 1,8 heure, soit cinq fois moins longtemps que le coronavirus. « La survie de neuf heures du SRAS-CoV-2 [la souche du virus qui cause la maladie Covid-19] sur la peau humaine peut augmenter le risque de transmission par contact par rapport à l’IAV [Influenza A Virus ou virus de la grippe A], accélérant ainsi la pandémie », affirme l’étude.

Surtout, le coronavirus et le virus de la grippe sont tous deux inactivés en 15 secondes par l’application d’éthanol, utilisé dans les désinfectants pour les mains. L’étude soutient donc les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé pour un lavage régulier et complet des mains afin de limiter la transmission du virus.